Mon AlloCiné
    Electric Boogaloo
    Electric Boogaloo
    Date de sortie 15 janvier 2015 (1h 46min)
    Avec Richard Chamberlain, Boaz Davidson, Bo Derek plus
    Genre Documentaire
    Nationalités australien, britannique, américain, israélien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,6 41 notes dont 6 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Mélangeant interviews, extraits de films et images d’archives, ce documentaire retrace l’histoire de la société de production Cannon Films, créée par Menahem Golan et Yoram Globus. Dans les années 1980, ces deux producteurs ont sans aucun doute produit les plus grands nanars du cinéma, s’emparant de force de la machine hollywoodienne, et changeant à jamais l’histoire du cinéma bis.
    Titre original

    Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

    Distributeur -
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2014
    Date de sortie DVD 15/01/2015
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 31/03/2015
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (4.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 8.99 €
    Electric Boogaloo
    Electric Boogaloo (DVD)
    neuf à partir de 15.90 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Electric Boogaloo Bande-annonce VO 2:59
    Electric Boogaloo Bande-annonce VO
    1 929 vues

    Acteurs et actrices

    Richard Chamberlain
    Rôle : Lui-même
    Boaz Davidson
    Rôle : Himself
    Bo Derek
    Rôle : Elle-même
    Michael Dudikoff
    Rôle : Himself
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    this is my movies
    Critique positive la plus utile

    par this is my movies, le 13/11/2018

    4,5Excellent
    Excellent docu sur l'histoire folle de la Cannon, très bien documentée, riche en intervenants, qui parle de cette ...
    Lire la suite
    Ricco92
    Critique négative la plus utile

    par Ricco92, le 22/01/2015

    3,5Bien
    Tout garçon ayant grandi dans les années 80 a vu au moins une fois un film produit par la Cannon. En effet, cette ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    0% (0 critique)
    33% (2 critiques)
    67% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Electric Boogaloo ?
    6 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Dernières news

    Gérardmer 2015 : Kevin Smith et les Wachowski au programme !
    PLAYLIST - Vu sur le web
    mercredi 28 janvier 2015

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2014.

    Commentaires

    • Frankie Machine
      Excellent. J'adorai leurs films. A propos y'avait l'actrice de Mulholland Drive toute jeune dans Lambada, la brune.
    • BiggerThanLife
      Je suis un immense fan des films Cannon !
    • LBDC
      (...) Fondée en 1979 par Menahem Golan et Yoram Globus, La Cannon Group a marqué la production américaine part ses petites séries B au budget. un Studio souvent comparé à une major. Alors que Le premier documentaire dit « officiel » (puisque soutenu par les 2 nababs) se contentait de faire une biographie sage du groupe (le film est une commande des 2 cousins afin de livrer la véritable histoire de la Cannon). Mark Hartley vient alors raconter sa propre version : celle d’un passionné avec le bon comme le mauvais. Autant dire qu’il montre une facette totalement absente dans le GO-GO Boys. Oui la Cannon ce n’était pas que 2 hommes passionnés voulant conquérir Hollywood. C’était aussi des hommes avec leur défaut, leur égo et le fait qu’ils étaient immigré (et donc pas forcément le mieux adapté pour plaire au public américain). Le plus bel exemple étant l’accueil mitigé du film The Last American Virgin (1982) de Boaz Davidson (un des fondateurs de Nu Image qui a produit Expendables notamment) le remake de leur succès israélien : Eskimo Limon (1978).Il ne faut pas oublier que son réalisateur est un spécialiste du documentaire en Australie. Comme en conteste Not Quite Hollywood: The Wild, Untold Story of Ozploitation! (2008) ou encore Machete Maidens Unleashed! (2010). 2 documentaires sur la vague du genre dans le cinéma australien (l’«Oz-ploitation») : une plongée dans le cinéma bis où se côtoie l’horreur, l’action et l’érotisme pour le 1er et un tour d’horizon du cinéma d’exploitation philippins dans les années 70-80. Il connait donc son sujet côté séries B.Voulant montrer la face cachée de la Cannon (la partie « Untold » non racontée) avec d’autres intervenants aussi bien des acteurs de leurs films, que des « simples » techniciens ou responsables de Studio. Comme l’ancien patron de la MGM apparemment furieux et assez rancunier sur la mauvaise gestion du catalogue par la firme au lion rugissant (...)Retrouvez l'intégralité de notre avis sur ELECTRIC BOOGALOO, sur Le Blog du Cinéma
    • R?my J.
      Alors que les deux anciens producteurs de la Cannon, Menahem Golan et Yoram Globus se sont fendus, en un temps record, d’un documentaire sur leur propre carrière intitulée The Go-Go Boys, n’oublions pas qu’ils se sont fendus, une fois de plus, d’une imposture, en voulant damer le pion à un autre documentaire, Electric Boogaloo, initié par un passionné de série B, Mark Hartley. (Lire la suite sur Une Graine dans un Pot : http://unegrainedansunpot.com/... . )
    Voir les commentaires
    Back to Top