Mon Allociné
Insoumis
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Insoumis
Date de sortie 2 septembre 2015 (1h 59min)
Avec Anthony Therrien, Antoine L'Ecuyer, Karelle Tremblay plus
Genre Drame
Nationalité Canadien
Bande-annonce
Presse
3,3 7 critiques
Spectateurs
3,539 notes dont 9 critiques

Synopsis et détails

Montréal, printemps 1966. Jean Corbo, 16 ans, né d’une mère québécoise et d’un père italien, est écartelé entre ses deux appartenances. Après s’être lié d’amitié avec deux jeunes militants d’extrême-gauche, il rejoint le Front de libération du Québec, un groupe radical clandestin. Jean, dès lors, marche inexorablement vers son destin.
Titre original Corbo
Distributeur Océan Films
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget -
Langues Français, Italien
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa 142950
<strong>Insoumis</strong> Bande-annonce VF 1:53

Acteurs et actrices

Anthony Therrien
Anthony Therrien
Rôle : Jean Corbo
Antoine L'Ecuyer
Antoine L'Ecuyer
Rôle : François
Karelle Tremblay
Karelle Tremblay
Rôle : Julie
Tony Nardi
Tony Nardi
Rôle : Nicola Corbo
Casting complet et équipe technique

Critique Presse

  • Première
  • Ouest France
  • Les Fiches du Cinéma
  • Positif
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Monde
  • Télérama
7 articles de presse

Critiques Spectateurs

Juliette L.
Critique positive la plus utile

par Juliette L., le 11/11/2015

5,0Chef-d'oeuvre

Je crois bien que c'est l'un des meilleur film que j'ai vu. Bien que on pourrait penser qu'il manque des choses il ne faut... Lire la suite

Hastur64
Critique négative la plus utile

par Hastur64, le 17/07/2016

3,0Pas mal

Pour les Français ce qui a trait à l’histoire du Québec et à la culture des francophones du nouveau monde reste le plus souvent... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
22% 2 critiques
0% 0 critique
33% 3 critiques
11% 1 critique
33% 3 critiques
0% 0 critique
9 Critiques Spectateurs

Photos

14 Photos

Secrets de tournage

Genèse du film

Insoumis traite de l'affaire Jean Corbo, cet adolescent mort en 1966 en marge des actions menées par le Front de Libération du Québec. Le réalisateur Mathieu Denis explique comment lui est venue l'idée du film : "C'est mon père qui, le premier, m'a parlé de "l'affaire Corbo", il y a de cela plusieurs années. Il avait gardé un vif souvenir de l'histoire tragique de ce jeune adolescent du même âge que lui, mort à 16 ans alors qu'il menait un attentat pour le compte du Front de Libération du Québec (FLQ). Mon père se souvenait surtout des grandes lignes de ce triste évènement, mais son bref récit m'avait marqué."

Références cinématographiques

Mathieu Denis reconnaît s'être inspiré pour Insoumis de films tels que Au revoir les enfants de Louis Malle, Yi Yi réalisé par Edward Yang ou encore Platform de Jia Zangke.
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2014.

Commentaires

  • Mika?l C.

    Un film impeccable en tout point ! Avec un sujet aussi important, j'avais certaines craintes avant de me rendre en salle, mais au fil des scènes, j'ai vite réalisé que j'étais devant un film d'une grande qualité. Un peu trop pour être projeté devant un public si peu nombreux d'ailleurs... Il y devait y avoir une dizaine de personnes et je crois que j'étais le seul qui n'était pas là à cette époque si vous voyez ce que je veux dire. Mais revenons-en au film. Le premier aspect qui m'a franchement étonné a été la vraisemblance du jeu des acteurs, car on s'entend, les films québécois ont parfois quelques imperfections à ce niveau, mais là, rien à redire. Les acteurs sont toujours crédibles et arrivent, là où il le faut, à transmettre avec brio l'intensité de certaines émotions vécues par leurs personnages. Ensuite, il y a bien sûr le traitement de l'image qui n'a rien a envier aux productions américaines. Elle plonge Montréal dans une ambiance particulière qui tout au long du long-métrage garde son uniformité. Et ce n'est pas tout. Le rythme ne laisse pas de place aux temps morts (on arrive à nous tenir en haleine) et, à certains moments, j'ai même été surpris par le choix de certains plans et transitions de caméras très efficaces. Mais bon, je ne vais pas étendre davantage mon appréciation des aspects techniques du film. Je vais plutôt conclure en vous disant que les qualités esthétiques de ce film et le jeu des acteurs, permettent à l'histoire de prendre la place qui lui revient de droit, car ce n'est pas seulement un film où on en apprend davantage sur le climat politique de cet époque. C'est aussi un film où l'on met en relief les particularités des différentes générations.

    tuyaumike

  • zvock083

    Un film qui pour moi a du mal à allier le fond et la forme. L'histoire est intéressante, c'est apparemment un événement important dans l'histoire du Quebec, les jeunes acteurs sont vraiment très bons, ils sont impliqués et convaincants, mais je trouve que le film manque de rythme, il y a beaucoup de longueurs, des scènes à rallonge et je me suis ennuyé à pas mal de moments. Je trouve aussi qu'il manque des scènes fortes pour illustrer le combat de ces jeunes après le réalisateur a voulu rester très sobre pour surtout mettre en avant l'histoire plutôt que de tomber dans quelque chose de "spectaculaire" ce que je peux comprendre, mais un peu plus d'action et surtout une plus grande tension dramatique n'auraient pas été de refus. 2/5

  • Syril T.

    Avec un synopsis et un film d’époque tel que celui-là, le lien avec la politique actuelle serait forcément fait et plus vite qu’on ne le pense. Pourtant, si le réalisateur se défend d’avoir fait un militant pour essayer de livrer une partition nuancée, il convient de confirmer que le film transpire la quête d’appartenance, d’identité. Même au travers les yeux de cet adolescent mi- italien mi- québécois, la question de la souveraineté fait plus qu’être posée. En outre, la présence au combien silencieuse de la grande Marie Brassard en mère dévouée confirme d’autres éléments d’époque (le poids de la domination masculine dans la culture italienne)… Tout est là pour composer un film sans fausse note avec une direction artistique réussie et des questionnements ici et là dans le scénario (ou des avis, dépendant du point de vue où l’on se place)

    Ma critique complète : http://www.cinemaniak.net/corb...

Voir les commentaires