Mon AlloCiné
    Stefan Zweig, adieu l'Europe
    Stefan Zweig, adieu l'Europe
    Date de sortie 10 août 2016 (1h 46min)
    Avec Josef Hader, Barbara Sukowa, Aenne Schwarz plus
    Genres Biopic, Drame
    Nationalités allemand, autrichien, français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,5 19 critiques
    Spectateurs
    3,2 278 notes dont 51 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    En 1936, Stefan Zweig décide de quitter définitivement l'Europe. Le film raconte son exil, de Rio de Janeiro à Buenos Aires, de New York à Petrópolis.
    Titre original

    Vor der Morgenröte

    Distributeur ARP Sélection
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2015
    Date de sortie DVD 13/12/2016
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 05/01/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget -
    Langues Allemand
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 7.90 €
    Stefan Zweig, adieu l'Europe
    Stefan Zweig, adieu l'Europe (DVD)
    neuf à partir de 8.48 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Stefan Zweig, adieu l'Europe Bande-annonce VO 1:40
    Stefan Zweig, adieu l'Europe Bande-annonce VO
    162 218 vues

    Acteurs et actrices

    Josef Hader
    Rôle : Stefan Zweig
    Barbara Sukowa
    Rôle : Friderike Zweig
    Aenne Schwarz
    Rôle : Lotte Zweig
    Matthias Brandt
    Rôle : Ernst Feder
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • La Voix du Nord
    • Bande à part
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Nouvel Observateur
    • L'Express
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 articles de presse

    Critiques spectateurs

    nadège P.
    Critique positive la plus utile

    par nadège P., le 15/08/2016

    5,0Chef-d'oeuvre
    Quel bon cinéma !C'est passionnant, remarquable, émouvant, sensible, classe.J'ai particulièrement aimé.
    Achille T.
    Critique négative la plus utile

    par Achille T., le 14/08/2016

    0,5Nul
    Comme déjà écrit ailleurs : C'est beau et bien fait, et très bien interprété, mais c'est long, lent, plat, creux, ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    10% (5 critiques)
    29% (15 critiques)
    20% (10 critiques)
    25% (13 critiques)
    14% (7 critiques)
    2% (1 critique)
    Votre avis sur Stefan Zweig, adieu l'Europe ?
    51 Critiques Spectateurs

    Photos

    15 Photos

    Secrets de tournage

    Qui est Stefan Zweig ?

    Stefan Zweig est un écrivain, dramaturge et journaliste autrichien né en 1881 et mort en 1942 à l'âge de 60 ans. Il est notamment connu pour ses romans Amok, La Confusion des sentiments ou La Pitié dangereuse. En tant que Juif, il a dû fuir son pays en 1934 pour échapper à la montée du nazisme.

    Lettre d'adieu

    Très touché par ce que devient son Europe, qu'il considère comme "l'échec d'une civilisation", Stefan Zweig décide de quitter le Vieux Continent en 1936 pour l'Amérique du Sud. À la fin de sa vie, il écrit une célèbre lettre d'adieu avant de se suicider par empoisonnement en 1942 : "Avant de quitter la vie de ma propre volonté et avec ma lucidité, j’éprouve le besoin de remplir un dernier devoir : adresser de profonds remerciements au B... Lire plus

    Genèse du film

    C'est le producteur français Denis Poncet qui avait proposé à la réalisatrice Maria Schrader de mettre en scène un film sur Stefan Zweig : "Je me suis particulièrement intéressée aux dernières années de la vie de Stefan Zweig. On peut lire ce passage de sa biographie comme un récit allégorique de l'exil. Il avait échappé à la guerre mais était hanté par elle. Il ne pouvait s’empêcher d'imaginer ce qui se passait à l'... Lire plus
    4 Secrets de tournage

    Dernières news

    Les 3 meilleurs films de la semaine selon la presse (10.08.2016)
    NEWS - Sorties Ciné
    samedi 13 août 2016
    Pour vous aider à faire vos choix, voici les 3 films de la semaine les mieux notés par la presse sur AlloCiné !
    Sorties cinéma : Jason Bourne revient en force à Paris !
    NEWS - Box Office
    mercredi 10 août 2016
    Alors que les super-nanas de Paul Feig ratent leur démarrage parisien avec le remake au féminin de S.O.S. Fantômes, pas de...
    5 news sur ce film
    Films recommandés
    Viva
    Viva
    Chala, une enfance cubaine
    Chala, une enfance cubaine
    No Land's Song
    No Land's Song
    L'Homme qui répare les femmes
    L'Homme qui répare les femmes

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Commentaires

    • Henri M
      Vous avez pas du en voir beaucoup.
    • Henri M
      L'exil et sa dernière errance au Brésil de Stefan Sweig loin de cette Europe déchirée de 39/40, seront sobrement filmés par Maria Shrader.Invite à relire le témoignage de ce grand esprit du siècle dernier, qui se nommait enemy alien , d'une lucidité immense sur sa chère vieille Europe de la liberté et du chaos (ça fait résonnance à un présent de moins en moins supportable).Sa qualité d'Autrichien, de juif, d'écrivain, d'humaniste et de pacifiste qu'il annonce en préface du Monde d'hier, son autobiographie, comme son seul privilège, et la multitude de ses vies au sein d'un des siècles les plus monstrueux, comme homme libre, asservi, riche, pauvre, est à mettre en perspective avec une vision humble de lui même, passant loin derrière sa volonté de mettre à la lumière les affres de ses contemporains. Toute son œuvre est traversée par ce défi.Le film suggère avec justesse et une certaine audace le regard empathique d'un homme anéanti, dont l'engagement littéraire (mais non idéologique) subissait incessamment le poids de la culpabilité.Ce dilemme est tout à l' honneur de l'écrivain car avant tout le résultat d'une recherche de rigueur. C'est assez bien vu dans le film, évidemment, cela donne un ensemble parfois étiré, mais sans doute inévitable.Par contraste avec le bavardage inepte de nos soit-disant hommes politiques...(ô qu'ils se taisent...!)Le premier et dernier plan font écho à cette fissure schizophrène, la splendeur aristocratique et glaciale de la réception où l'écrivain est vu de dos, par contraste avec la dernière longue scène cadrée sur une fenêtre close et l'autre ouverte...Promesse d'avenir, selon ce que Sweig s'évertuait à dire pour tenter de s'en convaincre ...
    • I'm A Rocket Man
      Le pire film que j'ai vu ! Inintéressant, pompeux, inabordable et en plus on en ressort sans en connaître beaucoup plus sur l'immense écrivain qu'était Stefan Zweig et franchement c'est décevant ! Décevant et pénible ! Une horreur en somme !
    Voir les commentaires
    Back to Top