Mon AlloCiné
    Frantz
    Frantz
    Date de sortie 7 septembre 2016 (1h 53min)
    Avec Pierre Niney, Paula Beer, Ernst Stötzner plus
    Genre Drame
    Nationalités français, allemand
    Bande-annonce Séances (1) Ce film en VOD
    Presse
    3,7 33 critiques
    Spectateurs
    4,1 3265 notes dont 380 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.
    Distributeur Mars Films
    Récompenses 2 prix et 20 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2016
    Date de sortie DVD 18/01/2017
    Date de sortie Blu-ray 18/01/2017
    Date de sortie VOD 07/01/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 11 anecdotes
    Box Office France 492 271 entrées
    Budget -
    Langues Allemand, Français
    Format production -
    Couleur Couleur et N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 143650

    Séances

    Les séances par ville
    Voir plus de villes

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (5.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 21.80 €
    neuf à partir de 17.83 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Frantz Bande-annonce VF 2:03
    Frantz Bande-annonce VF
    631 195 vues

    Acteurs et actrices

    Pierre Niney
    Rôle : Adrien
    Paula Beer
    Rôle : Anna
    Ernst Stötzner
    Rôle : Hoffmeister
    Marie Gruber
    Rôle : Magda
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Bande à part
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Parisien
    • L'Humanité
    • Ouest France
    • Positif
    • VSD
    • 20 Minutes
    • CNews
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • LCI
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • L'Express
    • Marianne
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Télé 7 Jours
    • Cahiers du Cinéma
    • La Septième Obsession
    • Libération
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    33 articles de presse

    Critiques spectateurs

    tixou0
    Critique positive la plus utile

    par tixou0, le 18/07/2016

    5,0Chef-d'oeuvre
    "Frantz" (orthographié à la française, comme le Frantz du "Grand Meaulnes", Frantz de Galais - sûrement pas un ...
    Lire la suite
    Kapp Pacino B.
    Critique négative la plus utile

    par Kapp Pacino B., le 14/09/2016

    0,5Nul
    ozon mets tjs en scene des personnages froids er distanciés. on retrouve tjs le meme profil de personnage principal: ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    22% (85 critiques)
    47% (177 critiques)
    22% (83 critiques)
    7% (28 critiques)
    1% (3 critiques)
    1% (4 critiques)
    Votre avis sur Frantz ?
    380 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Secrets de tournage

    Adaptations en chaîne

    Frantz est le remake de Broken Lullaby, réalisé par Ernst Lubitsch en 1932 et lui-même adapté d'une pièce de Maurice Rostand, publiée en 1930. "Ma première réaction a été de laisser tomber. Comment passer après Lubitsch ?!", s'est demandé François Ozon. Le réalisateur a choisi d'adopter un autre point de vue, celui de la jeune veuve et non du soldat français mais a conservé certaines des scènes créées pour le premier film. Enfin, une seconde... Lire plus

    Année chargée

    En 2016, Pierre Niney enchaîne pas moins de trois films, tous très différents : la comédie Five sorti en mars 2016, le drame Frantz, et L'Odyssée de Jérôme Salle, sur la vie du Commandant Cousteau.

    Future Romy Schneider ?

    Jeune actrice allemande de 21 ans, Paula Beer devait notamment être à l'affiche de Diplomatie de Volker Schlöndorff mais a finalement été coupée au montage. Frantz est son premier film à sortir en France.
    11 Secrets de tournage

    Dernières news

    Et oui, ces films français sont des remakes !
    NEWS - Tournages
    vendredi 19 juillet 2019
    Get Out, Gal Gadot et le nouveau Spielberg sacrés par le National Board of Review
    NEWS - Festivals
    mercredi 29 novembre 2017
    Beaucoup de "Pentagon Papers" et de "Get Out", du "Lady Bird" et un soupçon de "Wonder Woman" : découvrez les films récompensés...
    Ce soir à la télé : on mate "Frantz" et "Shining"
    NEWS - Films à la TV
    vendredi 15 septembre 2017
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme :...
    28 news sur ce film
    Films recommandés
    L'Amant Double
    L'Amant Double
    Dans la maison
    Dans la maison
    La Promesse de l'aube
    La Promesse de l'aube
    Yves Saint-Laurent
    Yves Saint-Laurent

    Commentaires

    • Ludovic l.
      Avec «sous le sable»... à mes yeux le deuxième chef d oeuvre d'Ozon , un des plus grands actuellement en France
    • Olivier N.
      Reprise du film j'ai tué un homme , cela n'enlève rien à sa valeur, quel film magnifique, les deux acteurs/trices sont merveilleux et émouvant, une gifle prise de plein fouet, tout dans ce film est excellent 4.5/5
    • Burps!
      Un crève-coeur qu est ce somptueux film; préparez vos mouchoirs.Belle analyse Henri!
    • Henri Mesquida
      Les personnages de François Ozon ont toujours eu à composer avec le mensonge ou la fiction : c’est l’occupation favorite du jeune lycéen dans Dans la maison, l’activité cachée de la jeune fille dans Jeune et Jolie, ou l’identité sexuelle de Duris dans Une nouvelle amie.Frantz creuse le même sillon, mais sous le joug de quelques modulations qui en renouvellent les finalités : d’abord, une vérité cachée aussi au spectateur, et un accès à la vérité qui ne prendra pas forcément le tour attendu.Dans une Europe encore brulée par la guerre, l’arrivée d’un français en Allemagne, en 1919, vient remuer les braises. Ozon prend son temps dans le portrait réduit d’un pays, entre une famille en deuil et une petite ville dans laquelle nait déjà le nationalisme blessé qui aura les conséquences que l’on connait. La rigueur un peu protestante de ces images, l’austérité des intérieurs et le recours au noir et blanc font forcément penser au Ruban blanc d’Haneke. Deux mensonges cohabitent déjà : celui d’une Allemagne pensant se reconstruire dans la revanche, et celui qu’on pressent, sans le comprendre, d’Adrien.Cette atmosphère étouffante, qui exploite les passions exacerbées, voire l’épuisement de toute une population après le carnage et la défaite, parvient à ses fins : le discours pacifiste, l’absurdité de la guerre et la relativité de la victoire sonnent assez juste.Au sein de la famille, le couple franco-allemand s’impose : si Niney insiste un peu trop sur la fébrilité et manque parfois de mesure, sa partenaire, Paula Beer, est rigoureusement parfaite.Puisqu’il s’inspire du Broken Lullaby de Lubtisch, Ozon joue la carte du mélo à l’ancienne : on sent aussi quelques touches du Temps d'aimer et le temps de mourir de Sirk, sur cette cohabitation entre la haine collective de la guerre opposée à l’épanouissement sentimental des individus.C’est cet aspect qui pèche un peu. La navigation entre le noir et blanc et la couleur, parfois assez poussive, empèse la démonstration, et l’écriture en deux temps vire au systématisme. Alors qu’on a bien compris que le regard sur l’Allemagne renvoie dos à dos deux nations, Ozon se sent obligé de tendre un miroir inversé d’un très grand nombre de séquences (le train, les hymnes nationaux, les morceaux de musique, les familles…), dévoilant des artifices d’écriture dont on aurait pu se passer.Pourtant, les développements de l’intrigue dans ce nouveau départ prennent une direction vraiment intéressante.Contrairement au trauma attendu par la révélation de la vérité, celle-ci occasionne diverses réactions, et surtout des adaptations reprises par Anna, qui devient le véritable personnage principal. En cachant la vérité aux parents de Frantz, elle apporte l’apaisement dans leur deuil. Mais, et c’est là la dernière direction assez passionnante, elle construire une nouvelle mystification lorsqu’elle tente de retrouver Frantz pour le ramener en Allemagne pour, s’imagine-t-elle, l’épouser. L’accession à une vérité inattendue décroche le film du mélo attendu : Adrien est décevant, et Anna doit poursuivre la thérapie toute seule. L’émancipation est progressive : de l’Allemagne natale, de ses beaux-parents après leur avoir rendu la bienveillance qu’ils avaient eu à son égard, du deuil de son fiancée par la révélation que l’éveil d’un autre amour est possible. Et, enfin, de cet être bien vivant qui ne se révèle pas à la hauteur.Cet accès à une vérité unique, constitutive d’un individu, se nourrit des mensonges entendus et de ceux redistribués. Ce parcours vers la révélation aura beau avoir pris les détours du romanesque et les larmes du mélodrame, il puise sa source dans deux images essentielles : un visage quadrillé dans un confessionnal, dans lequel l’idée du pardon s’impose, et le plan final, où l’évidence d’un élan vers la vie se formule.
    • Olif
      Mise en scéne excellente, histoire saisissante sur le pardon et la résilience, le meilleur d'ozon sans conteste 4.5/5 et cette histoire pourrait, devrait avoir un second volet tant il y à encore à creuser....
    • Michel E.
      Exceptionnel!!!!
    • I'm A Rocket Man
      Ce film est juste un chef d'oeuvre !!! Je pourrais m'en tenir à ça tant c'est rare de voir un petit bijou comme ça !! J'ai rarement été si touché, si passionné par une histoire...la première heure est juste parfaite !! Les acteurs, l'intrigue, la réalisation (l'idée de l'alternance entre le N&B et la couleur est prodigieuse et cela apporte une vraie touche d'originalité au film !!) François Ozon est un génie et il faut absolument voir ce film !! Vous ne serez pas déçus !
    • Des images et des mots
      Un film en noir et blanc se situant dans l’après Première Guerre mondiale. Vu de loin on aurait pu craindre un film un peu artificiel, et un Pierre Niney un peu trop lisse et affecté, flottant dans des costumes d’époque. Et bien c’est tout le contraire, le cinéaste ayant parfaitement réussi à retranscrire l’atmosphère de l’époque, faite d’amertume du côté allemand, et d’un triomphalisme façon « malheur aux vaincus » du côté français. Au milieu de tout cela, des destins individuels meurtris par la guerre, interprétés par des acteurs d’une grande justesse, donnant le meilleur d’eux-mêmes, et qui débutent le film au pied de la tombe d’un dénommé Frantz, autour de laquelle se noue une relation entre un Français et une Allemande. Le tout englobé dans une mise en scène des plus élégantes, caractéristique du cinéma d’Ozon qui est toujours porté, film après film, par des acteurs de grand talent (Luchini, Deneuve, Rampling, …). Bref, un des meilleurs films de 2016, comme vous pouvez le voir dans monclassement des meilleurs films de l'année sur mon blog, où se trouventégalement des critiques (illustrées et avec quelques extraits) sur quelques unsdes films de l'année : https://7emeart.wordpress.c...
    • nadia T.
      Très beau film, Pierre Niney toujours au top ainsi que l'actrice principale joue magnifiquement bien ! un peu long mais le sujet du film veut ça. Film qui nous surprend car on ne s'attend pas à ce dénouement...
    Voir les commentaires
    Back to Top