Notez des films
Mon AlloCiné
    Jesús – Petit Criminel
    Bande-annonce Jesús – Petit Criminel
    28 mars 2018 / 1h 26min / Drame
    De Fernando Guzzoni
    Avec Nicolás Durán, Alejandro Goic, Gastón Salgado
    Nationalités chilien, français, allemand, grec
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,2 11 critiques
    Spectateurs
    3,3 33 notes dont 5 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Depuis la mort de sa mère, Jesús, 18 ans, vit avec son père souvent absent, dans un petit appartement du centre-ville de Santiago. Il danse dans un groupe à la façon des pop-stars coréennes. Il ne va plus à l’école et préfère trainer le soir avec son groupe de copains. Il séduit les filles, aussi les garçons. Une nuit d’excès, tout dérape Jesús se retrouve impliqué dans un terrible fait divers. Son père tente de le protéger mais le poids du secret est trop lourd.
    Titre original

    Jesús

    Distributeur Optimale Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2016
    Date de sortie DVD 29/10/2018
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 11/10/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Langues Espagnol
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 142059

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Location à partir de (2.99 €)
    Location à partir de (4.99 €)
    Location à partir de (4.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 19.20 €
    Jesús : petit criminel
    Jesús : petit criminel (DVD)
    neuf à partir de 17.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Jesús – Petit Criminel Bande-annonce VO 1:35
    Jesús – Petit Criminel Bande-annonce VO
    5 129 vues

    Acteurs et actrices

    Nicolás Durán
    Rôle : Jesús
    Alejandro Goic
    Rôle : Héctor
    Gastón Salgado
    Rôle : Beto
    Sebastián Ayala
    Rôle : Pizarro
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • Culturopoing.com
    • Positif
    • Transfuge
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Première
    • Critikat.com
    • Le Monde
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    11 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    2,5
    Publiée le 27 mars 2018
    Un fait divers a inspiré Jesus : le tabassage en règle d'un jeune homosexuel par quatre garçons avinés. Le film en profite pour faire un état des lieux très préoccupant, une situation qui n'est pas propre au Chili, soit la déconnexion de la réalité de la génération nouvelle nourrie à la violence, à internet, au sexe et à ... la pop coréenne. C'est un long-métrage efficace pour peu qu'on passe outre une mise en scène ...
    Lire plus
    Felipe Dla Serna
    Felipe Dla Serna

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 221 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mars 2018
    L’on ne sort pas indemne de ce film où l’on nous montre une jeunesse (chilienne) sans horizon et insouciante au fonctionnement de « meute » dans laquelle l’on se réfugie sans vraiment s’assumer individuellement et où la violence (gratuite) est monnaie courante. Ce film pose des problèmes d’ordre moral et c’est précisément cela qui fait, pour moi, son plus grand intérêt. Autrement l’histoire, sans beaucoup de dialogues ...
    Lire plus
    Cyril L.
    Cyril L.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2018
    Ce film m'a fait penser à l'univers de Larry Clark (Wassup rockers, Bully,...) pour son côté sexualité ado provocateur, mais en moins gratuit. En effet il y a un vrai discours sur la violence actuelle sur internet, les réseaux sociaux, et quand on sait que ça s'inspire d'une histoire vraie, ça fait froid dans le dos. La réalisation est vraiment très juste, elle montre comment un jeune lambda peut basculer dans la cruauté en quelques ...
    Lire plus
    Pp3d
    Pp3d

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 33 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mai 2018
    Film intéressant une fois fait abstraction de la légèreté du scénario et des erreurs de la réalisation (plan sombre car de nuit, plans trop serrés...) Je ne comprends pas comment le film a passé la censure car il n’y a pas d’interdiction ni d’avertissement pourtant sont montrer des verges en érection et une fellation non simulée. L’effet nuisible du groupe et de l’alcool sont biens amenés, mais lorsque qu’on veut jouer ...
    Lire plus
    5 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Duo d'acteurs

    Jesus - Petit Criminel est porté par Alejandro Goïc, acteur chilien confirmé apparu notamment dans El Club et Neruda de Pablo Larrain et dans l'oscarisé Une femme fantastique. Face à lui, le jeune Nicolás Durán fait ses débuts au cinéma après avoir été choisi parmi 400 personnes.

    Genèse

    À l'origine de Jesùs - Petit Criminel, le réalisateur souhaitait traiter de la relation difficile entre un père et son fils, en écho à sa propre histoire. Il a mêlé ce sujet à un fait divers survenu en mars 2012 dans lequel quatre jeunes gens de 19 à 25 ans ont assassiné un homosexuel de 24 ans dans un jardin public de Santiago. Si les autorités ont conclu que les coupables étaient des néonazis, l'affaire paraissait plus complexe pour Fernan... Lire plus

    Paternité contrariée

    Au Chili, il est assez commun que le père abandonne et renie son enfant, au point que même Bernardo O’Higgins, l'un des pères de la patrie chilienne et premier chef d'État du Chili indépendant, n'a été reconnu par son père qu'une fois adulte. Le terme "huacho", qui signifie "orphelin", est ainsi très présent dans l'histoire du pays.
    5 Secrets de tournage

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2016, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2016.

    Commentaires

    • Henri Mesquida
      Pas facile. C'est noir puis encore plus noire vers la fin. La mise en image n'est pas tout à fait réussi. Le ton très lent peut ennuyer.Dès les premières scènes, la chorégraphie intense d'un boys band filmée en pleine immersion est interrompue par les écrans noirs du générique. La musique k-pop tonitruante est brutalement interrompue par des secondes de silence avant de reprendre de façon toute aussi abrupte. Nous sommes prévenus, voilà un film qui ne cherche pas à laisser le spectateur tranquille. Mais peut-on dire pour autant que le ton du film est d'emblée lancé ? Oui et non. Jesus, gamin gâté à la jeunesse dorée, plus ou moins laissé à son compte par un père absent, traîne son ennui, boit et baise comme tant d'autre ados. Un soir, avec sa bande de potes, par ennui et défi, ils tabassent à mort un autre jeune garçon sdf dans un parc. Une longue scène de violence physique et d'humiliation, précédé d'une autre scène montrant une fellation (hétéro) non simulée... Jesus n'elude pas grand chose. On pense d'ailleurs aux récentes provocations du cinéma mexicain contemporain (les films de Carlos Reygadas ou Amat Escalante).Or Jesus (qui soit dit en passant, ne possède pas encore la maitrise esthétique des réalisateurs en question - c'est le principal défaut du film) est en réalité un film chilien. Franco-chilien pour être exact. Qu'est ce que cela change? Cela n'a peut-être aucun rapport, mais le film possède une respiration différente et inattendue. À mi-parcours, le film bascule progressivement, change de récit et de protagoniste, change même de ton. La première partie, puissante mais étouffante, laisse place à une seconde, plus lente et plus amère. Jesus passe au second plan au profit de son père, et ce sont les codes d'un autre film qui semblent alors se mettre en place, ceux d'un thriller viril où un homme seul contre tous cherche à faire justice lui-même. On passe à un autre terrain cinématographique, lui aussi bien balisé, et pourtant l'alliance des deux crée un étonnant mélange, et une subtilité bienvenue. Le parcours moral des protagonistes prend un relief surprenant pour finalement faire preuve d'encore plus de noirceur que prévu. On pensait avoir un coup d'avance sur le film, mais c'est lui qui au final, nous laisse ko.
    Voir les commentaires
    Back to Top