Mon AlloCiné
    Le Salaire de la Peur
    Le Salaire de la Peur
    Date de reprise 8 novembre 2017 - Version restaurée (2h 31min)
    Date de sortie 22 avril 1953 (2h 31min)
    Avec Yves Montand, Charles Vanel, Peter van Eyck plus
    Genres Aventure, Thriller
    Nationalités français, italien
    Bande-annonce Séances (5) Ce film en VOD
    Spectateurs
    4,1 3351 notes dont 156 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    En Amérique Centrale, une compagnie pétrolière propose une grosse somme d'argent à qui acceptera de conduire deux camions chargés de nitroglycérine sur 500 kilomètres de pistes afin d'éteindre un incendie dans un puits de pétrole. Quatre aventuriers sont choisis et entament un voyage long et très dangereux...
    Distributeur Les Acacias
    Récompenses 3 prix et 13 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1952
    Date de sortie DVD 02/02/1999
    Date de sortie Blu-ray 24/10/2017
    Date de sortie VOD 20/09/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 15 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 08/11/2017
    Langues Français, Anglais, Espagnol
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Séances

    Les séances par ville

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Interview, making-of et extrait

    Top 5 N°507 - Les films de 1953 selon les spectateurs 2:54
    Top 5 N°507 - Les films de 1953 selon les spectateurs
    7 010 vues
    4 vidéos

    Acteurs et actrices

    Yves Montand
    Rôle : Mario
    Charles Vanel
    Rôle : M. Jo
    Peter van Eyck
    Rôle : Bimba
    Folco Lulli
    Rôle : Luigi
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    chrischambers86
    Critique positive la plus utile

    par chrischambers86, le 17/10/2007

    5,0Chef-d'oeuvre
    "Le Salaire de la peur" fut à l'èpoque l'un des films les plus chers du cinèma français! Grand Prix international du ...
    Lire la suite
    caro18
    Critique négative la plus utile

    par caro18, le 08/04/2010

    0,5Nul
    Je n'ai éprouvé aucune peur et aucun stress mais plutôt de l'ennui pourtant l'idée est bonne.
    Toutes les critiques spectateurs
    37% (58 critiques)
    46% (71 critiques)
    11% (17 critiques)
    5% (8 critiques)
    1% (1 critique)
    1% (1 critique)
    Votre avis sur Le Salaire de la Peur ?
    156 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Récompenses

    Le film de Henri-Georges Clouzot reçut de nombreuses distinctions internationales : le BAFTA (les César anglais) du Meilleur film en 1955, l'Ours d'or au Festival de Berlin en 1953, le prix d'interprétation masculine pour Charles Vanel et le Grand Prix (équivalent de la Palme d'Or qui n'était pas encore créée à l'époque) du Festival de Cannes la même année.

    Histoires de couple

    Si Yves Montand rencontrait pour la première fois (et la dernière) l'univers de Henri-Georges Clouzot à l'occasion du tournage du Salaire de la peur (1953), ce fut au tour de sa femme, Simone Signoret, de jouer sous la direction du cinéaste français dès son film suivant, le thriller Les Diaboliques (1955). Une collaboration restée unique également.

    Jean Gabin se rétracte

    Henri-Georges Clouzot réussit à convaincre Yves Montand de jouer dans Le Salaire de la peur, notamment parce que Jean Gabin était initialement prévu dans le rôle de Jo. Mais après l'engagement de Montand, Gabin, persuadé qu'un role de lâche nuirait à sa carrière, se retira du projet. C'est finalement à Charles Vanel qu'il donnera la réplique.
    15 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ces Palmes d’or qui ont dépassé le million d'entrées
    NEWS - Culture ciné
    mercredi 16 octobre 2019
    A Star is Born, Les 7 mercenaires...Vous prendrez bien un rab' de remake de remake ?
    NEWS - Culture ciné
    jeudi 4 octobre 2018
    On connait les Prequels, Sequels, Spin Off, Reboot et autres Remakes qui ont envahis les linéaires d'Hollywood depuis un...
    Dunkerque : Christopher Nolan révèle ses 11 films influences
    NEWS - Tournages
    mercredi 31 mai 2017
    Le réalisateur Christopher Nolan va diffuser en salles au Royaume-Uni 11 films dont il s'est inspiré pour tourner son nouveau...
    5 news sur ce film
    Films recommandés
    Easy Rider
    Easy Rider
    Le Baiser du tueur
    Le Baiser du tueur
    Pierrot le Fou
    Pierrot le Fou
    La Soupe au canard
    La Soupe au canard

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1952, Les meilleurs films Aventure, Meilleurs films Aventure en 1952.

    Commentaires

    • brunodinah
      Sur la route de mon cycle Cannes, dans la foulée de « Rashomôn » arrive l’explosif « Salaire de la peur » (sortie française : 1953) de Clouzot.Si l’on est balancé entre les tréfonds de l’âme humaine et sur une route de plusieurs centaines de kilomètres menant à une mort certaine(entre ponts foireux, rochers bloquant la route ou lac de pétrole déversé à même le sol), les frères scénaristes Henri-Georges et Jean Clouzot (crédité Jérôme Geromini au générique) bétonnent leur script en des aventures insurmontables par des personnages obscurs, orgueilleux et misérables incarnés par un excellentissime quatuor d’acteurs : Yves Montand (ici pour son septième film en tant que comédien, bien avant les Costa-Gavras, « I comme Icare »…)-Charles Vanel (Prix d’interprétation masculine à Cannes en 1953 pour son rôle de misérable)-Peter Van Eyck (débutant chez Dmytryk dans « Les enfants d’Hitler »)-Folco Lulli l’international (qui ajoué pour Jean Dréville, Thorpe, Monicelli, Carné, Sergio Corbucci…).Cette production française au tournage chaotique se vit ainsi décerné plusieurs récompenses (Ours d’Or 1953, Grand Prix du Festival de Cannes 1953 –ex-Palme d’Or- et Bafta du meilleur film en 1955) et reste aujourd’hui un modèle de genre mis en scène par le génial Henri-Georges Clouzot, le réalisateur des « Diaboliques ».Un thriller dramatique considéré comme un chef d’œuvre classique du cinéma français.Un Clouzot finalement organique, minéral et bestial dont la noirceur n’a d’égal que l’explosivité du métrage. Diabolique !Spectateurs en manque de nitroglycérine, foncez !A noter : « Sorcerer, le convoi de la peur », métrage d’un certain William Friedkin, est le remake américain du « Salaire de la peur ».Un coup de cœur absolu et qui me hantera toute ma vie.4 étoiles sur 4.
    • jamesgray33
      toi tu aurais été un chaud avec elle
    • Frankie Machine
      Charles Vanel quoi
    • Frankie Machine
      c'étaient des hommes à l'époque
    • Vincenzo13
      exact
    • allan-75
      Très bon film , mais j'ai largement préfèré le remake de William Friedkin de ( The Sorcerer . 1977 ) Avec Roy Scheider et Bruno Cremer !!!
    • MGM-ranger
      Elle est un peu pot de colle. ^^
    • MGM-ranger
      Clouzot crée une mise en scène virtuose et contrôle ses acteurs à la perfection. Charles Vanel mérite emplement sont prix de la meilleur interprétation masculine à Cannes.
    • Guillaume182
      Le seul truc qui est bizarre c'est Yves Montant qui traite Vera Crouzot comme une chienne dans le film alors qu'il se trouve dans un trou paumé et qu'elle est l'unique jolie femme. Moi comprend pas l'attitude du personnage.
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      Ce film du grand Clouzot a pété la barre de l'angoisse, du suspens et du spectaculaire dans les années 1950. Aujourd'hui, quelques cinéphiles numérisés vont vous balancer que c'est une daube revue et re-revue, ce qu'ils sont incapables de piger c'est qu'il fut le premier de ce genre et qu'il à de 61 ans. De plus, rien qu'à la lecture du casting, on réalise que H.G. Clouzot était un génie du cinéma, il ne prenait pas n'importe qui pour interpréter ses personnages.
    • superboubouge
      ma critique: http://blogaudessusducinema.ov...
    • JokerDreizen
      Je l'avais vu en CM2, bah putain, c'était pas dur de deviner qu'à partir de la moitié toute notre classe de bambins était pétrifiée d'angoisse. J'aimerais vraiment le revoir !
    • ITALIA42
      exellent film
    Voir les commentaires
    Back to Top