Mon AlloCiné
Taste of Cement
facebookTweet
Taste of Cement
Date de sortie 3 janvier 2018 (1h 29min)
Avec acteurs inconnus
Genre Documentaire
Nationalités allemand, libanais, syrien, émirati, qatarien
Bande-annonce
Presse
3,7 9 critiques
Spectateurs
3,426 notes dont 3 critiques
Ma note :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Voir les notes de mes amis  ?

Synopsis et détails

Chaque jour, des ouvriers syriens construisent un gratte-ciel dans le ciel de Beyrouth. Chaque nuit, un couvre-feu leur impose de s’enfoncer dans leurs entrailles de ciment. Au même moment, la guerre détruit leurs maisons, en Syrie. Peu à peu, les sons et les images de destruction et de reconstruction se mélangent dans une cacophonie onirique : un essai éblouissant sur le sens d’une vie en exil. 
Distributeur Juste Distribution
Récompenses 1 prix et 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2017
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Budget -
Langues Arabe
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 147932

Bande-annonce

Taste of Cement Bande-annonce VO 1:35
Taste of Cement Bande-annonce VO
5 194 vues

Critique Presse

  • Positif
  • Critikat.com
  • Culturopoing.com
  • Le Journal du Dimanche
  • Libération
  • Première
  • Transfuge
  • Cahiers du Cinéma
  • Télérama
9 articles de presse

Critiques spectateurs

Toutes les critiques spectateurs
0% (0 critique)
0% (0 critique)
33% (1 critique)
33% (1 critique)
33% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Taste of Cement ?
3 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Un réalisateur exilé

Né à Homs en Syrie, Ziad Kalthoum a fait des études de cinéma à Moscou. En 2012, alors que la révolution syrienne éclate, il commence à travailler sur son premier long métrage, Le Sergent immortel, tout en faisant son service militaire au sein de l’armée du régime. Refusant de combattre son propre peuple, il déserte l’armée l'année suivante et se réfugie à Beyrouth au Liban où il développe Taste of Cement.

Note d'intention

Le réalisateur explique : "La guerre a pris fin à Beyrouth il y a vingt ans. Lorsque je m’y suis rendu pour la première fois, c’était pour échapper à la guerre qui s’était déclarée dans mon pays, contre lui-même. Je m’installe alors au Liban, j’essaye d’y vivre en laissant derrière moi les souvenirs de la violence et de la mort, mais ceux-ci me rattrapent malgré tout, entre les bâtiments détruits et les avenues délabrées de la ville. Beyrouth a c... Lire plus

Une prison de ciment

Avec Taste of Cement, le réalisateur s'intéresse au sort des travailleurs syriens réfugiés à Beyrouth, ville qu'il qualifie de "bétonnière géante" en raison des nombreux chantiers et sites de construction qui fleurissent à chaque coin de rue. Les ouvriers vivent dans une grande précarité, portant des matériaux très lourds à longueur de journée pour un salaire misérable.Au cours de ses recherches, Ziad Kalthoum a découvert un immense bâtiment... Lire plus
5 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2017, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2017.

Commentaires

Voir les commentaires
Back to Top