Mon AlloCiné
L'Homme au bras d'or
L'Homme au bras d'or
Date de reprise 29 novembre 2000 (1h 59min)
Date de sortie 4 juillet 1956 (1h 59min)
Avec Frank Sinatra, Kim Novak, Eleanor Parker plus
Genre Drame
Nationalité américain
L'extrait Séances (1) Ce film en VOD
Spectateurs
3,8195 notes dont 30 critiques
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Bien decidé à ne plus se droguer, Frankie Machine voudrait devenir musicien de jazz. Mais Zosch, son épouse, préfère qu'il gagne sa vie comme croupier dans le tripot de Schwiefka. Bientôt, les dettes s'accumulent et Frankie, qui se drogue de nouveau, est accusé du meurtre d'un dealer.
Titre original

The Man With the Golden Arm

Distributeur -
Récompenses 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1955
Date de sortie DVD 26/06/2003
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 28/12/2003
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Budget -
Date de reprise 29/11/2000
Langues Anglais
Format production -
Couleur N&B
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

Les séances par ville
Voir plus de villes

Regarder ce film

En VOD
CANALPLAY
à partir de (7.99 €)
à partir de (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 5.84 €
L'Homme au bras d'or
L'Homme au bras d'or (DVD)
neuf à partir de 9.85 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Acteurs et actrices

Frank Sinatra
Rôle : Frankie Machine
Kim Novak
Rôle : Molly
Eleanor Parker
Rôle : Zosch Machine
Arnold Stang
Rôle : Sparrow
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

coperhead
Critique positive la plus utile

par coperhead, le 05/12/2018

4,0Très bien

Otto Preminger parfois décrié, confirme encore avec ce film qu'il était un grand cinéaste (n'oublions pas d'autres films... Lire la suite

Pascal C.
Critique négative la plus utile

par Pascal C., le 25/02/2018

3,0Pas mal

Une descente aux enfers implacable d’un ancien drogué qui replonge, poussé par des malfrats qui l'entourent. Dans le rôle... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
27% (8 critiques)
40% (12 critiques)
23% (7 critiques)
10% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur L'Homme au bras d'or ?
30 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Un addict et quelques accrocs

L'acteur John Garfield -vu notamment dans Le facteur sonne toujours deux fois- détenait depuis plusieurs années les droits du roman d'Algren, mais n'a jamais pu tourner le film. Otto Preminger - à cause de la censure hollywoodienne, il était impossible d'employer le terme "drogué" à l'écran. Lorsque Preminger s'attelle à L'Homme au bras d'or, la MPA, chargée de veiller à l'application du code Hays, refuse de donner un visa à ce film don... Lire plus

Preminger on the wild side

L'Homme au bras d'or est l'adaptation d'un roman de Nelson Algren. S'il est né à Detroit, l'écrivain, qui fut l'amant de Simone de Beauvoir (avec qui il entretint une correspondance devenue fameuse) a surtout été rendu célèbre par ses descriptions de Chicago et de ses laissés-pour-compte. En 1962, Edward Dmytryk adapte un autre de ses livres, Walk on the wild side (La Rue chaude avec Jane Fonda).

L'homme à l'oreille d'or

La musique de L'Homme au bras d'or est l'une des premières que signa Elmer Bernstein, l'un des plus grands compositeurs du XXe siècle. Elle lui vaudra la première de ses quatorze nominations aux Oscars. Décédé en août 2004 à l'âge de 82 ans, on doit à Bernstein la musique de plus de 250 films, parmi lesquels Les Dix Commandements, Les Sept mercenaires ou La Couleur de l'argent.
8 Secrets de tournage
Films recommandés
Mirage de la vie
Mirage de la vie
La Femme au portrait
La Femme au portrait
L'Homme de la rue
L'Homme de la rue
Autopsie d'un meurtre
Autopsie d'un meurtre

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1955, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1955.

Commentaires

  • Jean-philippe N.
    Un must du film noir à qui on pourrait peut-être éventuellement (mais c'est même pas sûr) reprocher une conclusion (je n'ose parler de chute) manquant un peu de réalisme. Néanmoins, avec "The man with golden arm", Preminger démontre que c'était un réalisateur "qui en avait"...4/5
  • Fatima N.
    La culpabilité , la faiblesse , l'orgueil incarné par granulie avec bruit , un grand acteur .
Voir les commentaires
Back to Top