Notez des films
Mon AlloCiné
    La Colline de l'adieu
    Bande-annonce La Colline de l'adieu
    20 août 2008 en DVD / 1h 42min / Drame, Romance
    De Henry King
    Avec William Holden, Jennifer Jones, Torin Thatcher
    Nationalité américain
    Bande-annonce
    Spectateurs
    3,3 27 notes dont 9 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Hong-Kong, 1949. Alors que la guerre civile provoque l'exode de milliers de réfugiés chinois, le Docteur Han Suyin travaille dur à l'Hopital Victoria. Entièrement dévouée à son métier, elle fait la rencontre d'un correspondant de guerre américain répondant au nom de Mark Elliott. Ils tombent amoureux, ce qui n'est pas sans provoquer de nombreux remous dans leur entourage...
    Titre original

    Love Is a Many-Splendored Thing

    Distributeur -
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1955
    Date de sortie DVD 20/08/2008
    Date de sortie Blu-ray 27/02/2019
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais, Chinois
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 24.00 €
    La colline de l'adieu DVD
    La colline de l'adieu DVD (DVD)
    neuf à partir de 18.90 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    La Colline de l'adieu Bande-annonce VO 2:17
    La Colline de l'adieu Bande-annonce VO
    5 646 vues

    Acteurs et actrices

    William Holden
    Rôle : Mark Elliott
    Jennifer Jones
    Rôle : Docteur Han Suyin
    Torin Thatcher
    Rôle : Humphrey Palmer-Jones
    Isobel Elsom
    Rôle : Adeline Palmer-Jones
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3670 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2019
    Il y a un proverbe chinois qui dit : « N'èveille jamais le tigre qui dort ! » Les doutes que viennent à l'esprit de nombreux experts lorsqu'ils se demandent si les films romantiques constituent un genre cinèmatographique proprement dit sont parfaitement comprèhensibles! il est èvident que ne peuvent pas être cataloguèes sous une même ètiquette des oeuvres aussi diffèrentes qu'un Murnau, qu'un Stahl, qu'un Sirk ou qu'un Henry King avec ...
    Lire plus
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1203 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    Prototype du mélodrame tire-larme des années 50, "La Colline de l'adieu" est un film qui a eu un énorme succès à sa sortie mais qui est tombé aujourd'hui dans un oubli quasi-total. Disons-le franchement sans la célèbre chanson-titre du film "Love is a Many-Splendored Thing", récompensée par un Oscar, le film n'est qu'un film du genre ni meilleur ni moins bon qu'un autre car l'histoire reste conventionnelle. Mais le film a, je vous ...
    Lire plus
    TommyDuke
    TommyDuke

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 273 critiques

    3,0
    Publiée le 12 juin 2012
    Une histoire d'amour comme on oserait plus en faire de nos jours...Pourtant, c'est beau, simple et touchant. Mais il manque de la force au récit et aux personnages pour adhérer totalement à cette histoire dont le destin se charge les faire tomber amoureux puis de les séparer à plusieurs reprises. Malgré tout, la photographie du film est splendide, le jeu tranquille de William Holden et la douce beauté de Jennifer Jones fait passer un ...
    Lire plus
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 500 critiques

    3,0
    Publiée le 24 janvier 2011
    Henry King réalise ici une très belle œuvre dominée par l'interprétation magistrale de William Holden. Certes, le scénario et convenu, mais l'histoire d'amour tient en haleine pendant tout le film. Un petit bémol au récit de la vie du héros, hélas survolé, qui ne permet pas de vraiment adhérer à sa disparition finale. Pour le reste, Henry King démontre qu'il reste un réalisateur hors normes.
    9 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    L'adaptation d'un roman

    La Colline de l'adieu est l'adaptation cinématographique de Multiple splendeur, un roman de la Chinoise Han Suyin, à qui l'on doit une dizaine de best-sellers internationaux. Paru en 1952, le livre est basé sur la propre expérience de l'écrivain, tombée amoureuse d'un correspondant de guerre britannique. La plupart des oeuvres de Han Suyin sont d'ailleurs toutes autobiographiques, basées sur ses observations de la vie en Chine. Parmi celles-ci, L... Lire plus

    William Holden en vedette

    Lorsque le comédien américain William Holden tient la vedette de La Colline de l'adieu, il est au sommet de sa gloire. Cinq ans plus tôt, il obtenair son premier grand rôle dans Boulevard du crépuscule de Billy Wilder qui lui vaut une nomination à l'Oscar. Peu après, en 1953, toujours sous la direction de Billy Wilder, il obtenait la fameuse statuette pour sa prestation dans Stalag 17. Viendra ensuite La Colline de l'adieu puis Le Pont de la rivi... Lire plus

    Un tournage américano-asiatique

    Le tournage de La Colline de l'adieu se tourna en grand partie en Californie. Le réalisateur Henry King tint toutefois à tourner quelques scène à Hong-Kong afin de donner plus d'authenticité à son film.
    4 Secrets de tournage

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1955, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1955.

    Commentaires

    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      Ce chef-d’œuvre du film romantique fera pousser les hauts cris aux adeptes des mœurs actuelles (tu couches après une soirée en boite et le lendemain, tu oublies). Un homme et une femme tombent sincèrement amoureux alors que tout les sépare : les conventions sociales lourdingues des colonialistes de l'époque, un divorce interminable avec une gourde qui supporte le salaire de son mari et non sa présence et enfin le métier dangereux du héro qui peu se faire descendre dans un conflit dont il doit informer la population. Cette sincérité de leur amour est traduite par l'immense respect qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Ils sont pourtant attirés l'un et l'autre physiquement. Un érotisme torride est si bien développé dans une scène où William Holden allume la cigarette de Jennifer Jones sur une plage. Les paysages de la colline et les décors sont franchement inoubliables, quand au célèbre standard de Nate King Cole, titre du film également : "Love is a many splendoured thing", il compose une BO sensationnelle.
    Voir les commentaires
    Back to Top