Notez des films
Mon AlloCiné
    Désir
    Désir
    30 décembre 2009 / 1h 29min / Comédie dramatique, Romance
    Date de reprise 30 décembre 2009
    De Frank Borzage
    Avec Marlene Dietrich, Gary Cooper, John Halliday
    Nationalité américain
    Spectateurs
    3,6 35 notes dont 9 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Une belle et jeune aventurière se sert d'un innocent jeune homme pour voler un collier chez un grand bijoutier parisien et couvrir sa fuite...
    Titre original

    Desire

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1936
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget 1 200 000 $
    Date de reprise 30/12/2009
    Langues Anglais, Espagnol
    Format production 35 mm
    Couleur N&B
    Format audio Mono
    Format de projection 1.37 : 1
    N° de Visa -

    Acteurs et actrices

    Marlene Dietrich
    Rôle : Madeleine de Beaupré
    Gary Cooper
    Rôle : Tom Bradley
    John Halliday
    Rôle : Carlos Margoli
    William Frawley
    Rôle : Mr. Gibson
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 3 134 critiques

    3,5
    Publiée le 28 avril 2015
    Une gentille comédie romantique auréolée d'un vol de bijou et donc d'une enquête policière et d'une fuite dans le beau monde. On profite d'un voyage et de beaux paysages. C'est sympathique.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 8 février 2011
    Une comédie plutôt "moderne" assez agréable bien aidé par le duo prestigieux à l'affiche encore qu'on a connu les 2 plus inspirés, rien d'inoubliable donc.
    Freaks101
    Freaks101

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 619 critiques

    4,0
    Publiée le 1 novembre 2013
    Voilà un film qui contredit la politique des auteurs puisqu’il est à la fois le produit de son producteur et de son réalisateur. La première partie, pur moment de comédie, doit beaucoup à Lubitsch, mélange de quiproquos et de faux-semblant, jeux de dupe réjouissant ou Gary Cooper fait merveille en grand dadais faussement naïf, face à une Marlène Dietrich plus vamp que jamais. Puis le drame reprend ses droits vers la toute fin, ...
    Lire plus
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    3,0
    Publiée le 21 avril 2010
    Une première partie intéressante quant au scénario, sans être toutefois exceptionnelle. Les grands yeux de Marlène Dietrich contribuent largement à rendre l'histoire plus agréable. Ensuite, ça tourne à l'histoire sentimentale et on fait clairement du sur place. Bisou bisou, oui mon chéri, je t'aime, et patin couffin. Au final, il manque quand même pas mal de choses pour en faire un grand film : une intrigue plus étoffée, des ...
    Lire plus
    9 Critiques Spectateurs

    Photo

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1936, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1936.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Un délice de chaque instant grâce à l'ironie du réalisateur qui piste (et le spectateur itou) l'élégante Madeleine de Beaupré, redoutable visière glamour au volant... Les mouches tombent sous son charme infaillible, on s'attendrait au pire mais voilà que le prince alter égo débarque. S'ensuit la complicité immédiate au milieu de personnages secondaires tout aussi savoureux. Brumeux noir et blanc, réparties entretenant le mystère : derrière les leur malice de l'ultime, le couple est attachant, mais mine de rien le ton pencherait vers l'angoisse... Il ne faut pas que les enchantements s'estompent au profit de la banalité quotidienne, gardons une légèreté de contact... et c'est justement cette note qui fait tout le prix de l'intrigue. Car, sous le drapé et les voiles de la dame, derrière sa familiarité mondaine (scène inoubliable de "la fricassée"), on assiste à un des aspects de 1936... Sourire pour ne pas s'effondrer, réagir pour faire face au cataclysme imminent. Une oeuvre visionnaire, ni plus ni moins le pressentiment de la guerre 1939-1945 dans toute son horreur.
    Voir les commentaires
    Back to Top