Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Jean Yanne

État civil

Métiers Acteur, Producteur, Scénariste plus
Nom de naissance

Jean Roger Gouyé

Nationalité Français
Naissance 18 juillet 1933 (Paris - France)
Décès 23 mai 2003 à l'age de 69 ans (Reims - France)

Biographie

Issu d'un milieu ouvrier, Jean Yanne se dirige après le lycée vers des études de journalisme qu'il abandonne très vite, encouragé à écrire des sketches pour le cabaret. Après trois ans de service militaire, il reprend en 1957 le chemin des cabarets, se lance dans la chanson et devient au début des années 60 animateur de radio et de télévision. Commençant à s'ennuyer, il est attiré par le cinéma qui le fait débuter en 1964 dans La Vie à l'Envers d'Alain Jessua.

Il tourne plusieurs films avant de vraiment se faire remarquer dans Week-End (1967) de Jean-Luc Godard où le réalisateur prolonge son image d'éternel râleur développé sur les ondes radiophoniques. Mais c'est Claude Chabrol qui va le révéler à travers les rôles respectifs d'un tyran domestique et d'un assassin dans deux films tournés coup sur coup en 1969 : Que la bête meure et Le Boucher. Le Saut de l'ange (1971) et Nous ne vieillirons pas ensemble (1971), pour lequel il obtient le Prix d'interprétation à Cannes, achèvent d'installer son image de salaud.

Sa lassitude du registre dramatique et son goût pour la comédie et l'humour grinçant le poussent en 1972 à réaliser son premier film Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, une satire sur le petit monde de la radio. Jean Yanne brocardera de même le milieu de la politique dans Moi y'en a vouloir des sous (1973), du spectacle dans Chobizenesse (1975) ou encore celui de la télévision dans Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1978). Sa parodie de péplum Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ sera l'un des grands succès de l'année 1982.

Ayant de nombreuses activités annexes et vivant en Californie depuis 1979, Jean Yanne ne cherche pas à suivre de plan de carrière et choisit ses films parmi ceux qui lui sont proposés. L'âge venant ses films continuent malgré tout à le présenter égoïste et solitaire qu'il soit premier (Hygiène de l'assassin ou Je règle mon pas sur le pas de mon père en 1999) ou second rôle (Indochine en 1992, Enfants de salaud en 1996). Il apparaît en ce début de millénaire dans deux des productions françaises les plus attendues : Le Pacte des loups en 2001 (où son image de salaud vole en éclats) et la comédie policière Gomez & Tavares en 2003.

Ses premiers pas à l'écran

Nez de cuir
Nez de cuir
1951
Le Chemin de Damas
Le Chemin de Damas
1952
La Femme spectacle
La Femme spectacle
1963
La Vie a l'envers
La Vie a l'envers
1964

Ses meilleurs films et séries

Nous ne vieillirons pas ensemble
Nous ne vieillirons pas ensemble
1972
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
1972
Le Boucher
Le Boucher
1970

Sa carrière en chiffres

51
Années de carrière
1
Récompense
90
Films
1
Série
2
Nominations
113 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Comédie : 42 %
Drame : 29 %
Policier : 17 %
Comédie dramatique : 12 %

Ses stats sur AlloCiné

0
Vidéo
9
Photos
1
News
135
Fans

A tourné le plus avec

Michel Serrault
Michel Serrault
8 films
Les acteurs (2000), Beaumarchais, l'insolent (1996), Liberté, égalité, choucroute (1984), Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982), Les Chinois à Paris (1974), Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972), Moi y'en a vouloir des sous (1972), Ces messieurs de la famille (1967)
Daniel Prévost
Daniel Prévost
8 films
Tenue correcte exigée (1996), Liberté, égalité, choucroute (1984), Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1978), Les Chinois à Paris (1974), Moi y'en a vouloir des sous (1972), Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972), Laisse aller... c'est une valse (1970), Erotissimo (1969)
Les acteurs (2000), Liberté, égalité, choucroute (1984), Papy fait de la résistance (1983), Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1978), Les Chinois à Paris (1974), Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972), Moi y'en a vouloir des sous (1972)
Les acteurs (2000), Beaumarchais, l'insolent (1996), Le Bal des casse-pieds (1991), Le Paltoquet (1986), L'Imprécateur (1977)
Les acteurs (2000), Beaumarchais, l'insolent (1996), Le Téléphone sonne toujours deux fois (1984), Papy fait de la résistance (1983), L'Imprécateur (1977)
Les acteurs (2000), Le Bal des casse-pieds (1991), Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück (1991), Papy fait de la résistance (1983), Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1978)
Les acteurs (2000), Le Téléphone sonne toujours deux fois (1984), Papy fait de la résistance (1983), Un Drôle de colonel (1968), Ces messieurs de la famille (1967)
Beaumarchais, l'insolent (1996), Fallait pas !... (1996), Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück (1991), Fucking Fernand (1987), Papy fait de la résistance (1983)
Darry Cowl
4 films
Liberté, égalité, choucroute (1984), Le Téléphone sonne toujours deux fois (1984), Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982), Ces messieurs de la famille (1967)
Fallait pas !... (1996), Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück (1991), Fucking Fernand (1987), Papy fait de la résistance (1983)
Les acteurs (2000), Asphalte (1981), L'Imprécateur (1977), Monnaie de singe (1966)
Claude Chabrol
Claude Chabrol
4 films
Madame Bovary (1991), Le Boucher (1970), Que la bête meure (1969), La Ligne de démarcation (1966)
Rufus
4 films
Le radeau de la méduse (1997), Fantasia chez les ploucs (1971), Laisse aller... c'est une valse (1970), Erotissimo (1969)
Vertiges de l'amour (2001), Fallait pas !... (1996), Enfants de salaud (1996), Je te tiens, tu me tiens par la barbichette (1978)
Bernard Blier
4 films
Les Chinois à Paris (1974), Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972), Moi y'en a vouloir des sous (1972), Laisse aller... c'est une valse (1970)
Commentaires
  • willycopresto
    On n'a guère vu de nombreuses émissions retraçant la vie du célèbre "self made man" qui savait tout faire, plus philosophe qu'il n'y paraît, et qui était un redoutable séducteur de femmes sous son air éternellement bourru. Aussi ne peut-on que se féliciter que le réalisateur Robert Mugnerot lui ait dédié en 2014 un court métrage diffusé sur France 5 "Jean Yanne, 30 ans de déconnade" Malheureusement, en 55 mn, il ne pouvait pas faire de miracles, et son récit ressemble à un verre à moitié vide ou à moitié plein : récit de sa vie ou de ses sketches ? On est frustré sur tous les plans ! Comme de son parcours avec la superbe Mimie Coutelier. Néanmoins on se régale mais à quand un passage dans "un jour, un destin" ? Je ne résiste pas à vous raconter une de ses (nombreuses) citations : "la "promenade des anglais" à Nice c'est le seul endroit où les chiens risquent de glisser sur les crottes des vieux !" Bref, un documentaire à dégusterr sans trop en attendre de révélations, hélas !
Voir les commentaires
Back to Top