Mon AlloCiné
    Christian Vincent

    État civil

    Métiers Réalisateur, Scénariste, Monteur plus
    Nationalité Français
    Naissance 5 novembre 1955 (Paris - France)
    Age 63 ans

    Biographie

    Lycéen en banlieue parisienne dans les années 70, Christian Vincent se consacre davantage au militantisme politique qu'à la cinéphilie. Mais la découverte, à 21 ans, de La Règle du jeu est un choc pour le jeune homme, qui s'oriente alors vers le 7e art. Après des études de sociologie et de cinéma, il intègre l'IDHEC en 1979. Dans ce cadre, il tourne plusieurs courts remarqués, comme Il ne faut jurer de rien (1983) avec, déjà, Fabrice Luchini, avant de devenir assistant monteur sur les derniers films de... Max Pécas. Il travaille également pour les actualités régionales de France 3 Nord-Pas de Calais.

    A la fin des années 80, Christian Vincent fait des recherches sur la coquetterie au XVIIIe siècle, et notamment l'usage des mouches, pour les besoins d'un film collectif doit il doit réaliser un sketch. Le projet est abandonné, mais fournira au cinéaste l'argument de son premier long métrage, La Discrète, brillante comédie de caractères avec l'éloquent Luchini, acteur rohmérien encore inconnu du grand public. Succès critique et commercial inattendu, le film récolte trois César en 1991, dont celui de la Meilleure première oeuvre, et fait du cinéaste l'un des jeunes auteurs en vue, aux côtés de Rochant ou Desplechin. Vincent enchaîne avec le modeste Beau fixe, marivaudage qui offre à Isabelle Carré et Elsa Zylberstein leur premier grand rôle en 1992.

    Tourné dans des conditions plus confortables -Berri à la production, Huppert et Auteuil au casting-, La Séparation, son troisième opus, relate avec délicatesse une rupture amoureuse. En 1997, Je ne vois pas ce qu'on me trouve, avec Berroyer, témoigne encore du talent de Christian Vincent à croquer le quotidien avec tendresse et humour, mais le cinéaste choisit ensuite de bousculer ses habitudes en signant en 2000 Sauve-moi, chronique sur la misère sociale, tournée à la suite d'un atelier d'écriture mis en place autour de 17 chômeurs. Après cinq ans passés à plancher sur des projets qui n'aboutiront pas, il aborde, sur un ton léger, le thème des familles recomposées dans Les Enfants, sa troisième collaboration avec Karin Viard. En 2006, il s'essaie à la comédie sophistiquée façon Lubitsch avec Quatre étoiles, un film en forme de bulle de champagne qui le voit retrouver Isabelle Carré, près de quinze ans après Beau fixe.

    Ses premiers pas à l'écran

    Il ne faut jurer de rien
    Il ne faut jurer de rien
    1984
    Brigade des moeurs
    Brigade des moeurs
    1985
    Classique
    Classique
    1985
    Deux enfoirés à Saint-Tropez
    Deux enfoirés à Saint-Tropez
    1986

    Ses meilleurs films et séries

    L'Hermine
    L'Hermine
    2015
    Sauve-moi
    Sauve-moi
    2000
    La Séparation
    La Séparation
    1994

    Sa carrière en chiffres

    33
    Années de carrière
    3
    Récompenses
    20
    Films
    1
    Série
    11
    Nominations
    10,2 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 43 %
    Drame : 29 %
    Comédie dramatique : 21 %
    Science fiction : 7 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    3
    Photos
    2
    News
    17
    Fans

    A tourné le plus avec

    Karin Viard
    Karin Viard
    3 films
    Les Enfants (2004), Je ne vois pas ce qu'on me trouve (1996), La Séparation (1994)
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top