Mon AlloCiné
    Bernard-Pierre Donnadieu

    État civil

    Métiers Acteur, Scénariste
    Nationalité Français
    Naissance 2 juillet 1949 (Paris, Paris - France)
    Décès 27 décembre 2010 à l'age de 61 ans (Versailles, Yvelines - France)

    Biographie

    Cet ancien élève de Robert Hossein débute sa carrière au cinéma à l'âge de 25 ans en faisant de nombreuses apparitions chez de grands réalisateurs. On le voit ainsi jouer dans Le Locataire (1976) de Roman Polanski, Si c'était à refaire (1976) de Claude Lelouch, Coup de tête (1978) de Jean-Jacques Annaud et Judith Therpauve (1978) de Patrice Chéreau. En 1981, il interprète l'inspecteur Farges lancé aux trousses de Jean-Paul Belmondo dans Le Professionnel. Mais c'est surtout l'année d'après qu'il connaît la consécration en incarnant le "vrai" Martin Guerre aux côtés de Gérard Depardieu dans le film de Daniel Vigne. Son visage dur, son regard droit et franc et ses traits tirés le cantonneront souvent dans des rôles de brutes épaisses et de bads guys. Dans les années 80, il marque de sa présence charismatique quelques thrillers comme le très violent Rue barbare (1983) - sa composition d'un criminel dangereux lui vaudra une nomination au César du Meilleur acteur dans un second rôle - L'Indic (id.), Urgence (1984) - où il fait face à Richard Berry en malfrat néo-nazi - Les Loups entre eux (1985) de José Giovanni ou encore L'Homme qui voulait savoir (1989) - film pour lequel il remporte le Prix d'interprétation aux Festivals de Madrid et de Porto.

    Les fresques sont également un genre dans lequel Bernard-Pierre Donnadieu excelle. Pour preuves, ses prestations dans la moyenâgeuse Passion Béatrice (1987) de Bertrand Tavernier, le polaire Agaguk (1993) de Jacques Dorfmann, Justinien Trouvé, ou le bâtard de Dieu (id.) - l'unique réalisation du producteur Christian Fechner - Vercingétorix : la légende du druide roi (2001) ou encore Antonio Vivaldi, un prince à Venise (2007). Très actif à la télévision, il tourne à plusieurs reprises sous la direction d'Yves Boisset : L'Affaire Dreyfus (1995), Le Pantalon (1997), qui a pour décor les tranchées de la Première Guerre mondiale, le thriller Dormir avec le diable (2001) et L'Affaire Salengro (2009), l'une de ses dernières performances les plus inspirées. Pour les plus jeunes, il était aussi l'une des voix des films d'animation Cars (2005), Chicken Little (id.) et Bee Movie (2007). Mais certains préfèreront se souvenir de son brillant retour au cinéma dans Faubourg 36 (2008) de Christophe Barratier. Donnant la réplique à Gérard Jugnot, Clovis Cornillac et Kad Merad, il campait Galapiat, un homme d'affaires peu scrupuleux ayant pris possession du music-hall "Le Chansonia".

    Ses premiers pas à l'écran

    Docteur Françoise Gailland
    Docteur Françoise Gailland
    1976
    L'Amuseur
    L'Amuseur
    1976
    L'Homme aux chiens
    L'Homme aux chiens
    1976
    Le Locataire
    Le Locataire
    1976

    Ses meilleurs films et séries

    L'Homme qui voulait savoir
    L'Homme qui voulait savoir
    1988
    Faubourg 36
    Faubourg 36
    2008
    Le Retour de Martin Guerre
    Le Retour de Martin Guerre
    1982

    Sa carrière en chiffres

    34
    Années de carrière
    0
    Récompense
    69
    Films
    3
    Séries
    1
    Nomination
    28,4 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 41 %
    Comédie dramatique : 22 %
    Historique : 19 %
    Policier : 19 %

    Ses stats sur AlloCiné

    1
    Vidéo
    4
    Photos
    6
    News
    32
    Fans

    A tourné le plus avec

    Les Uns et les autres (1981), Mon premier amour (1978), Si c'était à refaire (1976)
    Commentaires
    • bo2web
      Mlle, Mme et Mrs ! Là c'est du lourd .Désolé pour l'expression mais quel acteur ! Respect.
    • lulu33160
      Encore un grand acteur qui disparait juste apres Bernard giraudeau qui jouait avec lui dans le très sombre Rue barbare.
    • rien-que-pour-vos-yeux
      Grande présence !! R.I.P :jap: :jap: [img]http://static1.purepeople.com/...[/img]
    • thamnophile
      :fou: Un grand acteur s'est éteint. RIP !
    • Thor2029
      Encore un très regretté grand acteur du cinéma s'est envolé au paradis des acteurs de talent. Il avait la gueule de l'emploi comme l'on peu dire dans le jargon du cinéma. Je l'aimais beaucoup. R.I.P.
    Voir les commentaires
    Back to Top