Mon AlloCiné
    Dame Judith Anderson
    facebookTweet
    Métier Actrice
    Nationalité Américaine
    Naissance 10 février 1898
    Décès 3 janvier 1992 à l'age de 93 ans
    51
    ans de carrière
    20
    films et séries tournés

    Filmographie

    Un Homme nommé cheval
    Un Homme nommé cheval
    Date de sortie inconnue
    Cendrillon aux grands pieds
    Cendrillon aux grands pieds
    Date de sortie inconnue
    La Chatte sur un toit brûlant
    La Chatte sur un toit brûlant
    28 décembre 1958
    Les Dix commandements
    Les Dix commandements
    1 janvier 1958
    Salomé
    Salomé
    28 août 1953
    Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

    Photos

    21 Photos
    Commentaires
    • LoveSalma
      Rebecca de Hitchcock, Laura d'Otto Preminger, La chatte sur un toit brulant ou encore La vallée de la peur... Quel palmarès ! une grande dame du cinéma, cette Dame Judith Anderson
    • Plume231
      La Vallée de la peur (1947) de Raoul Walsh [img]http://www.cinereves.com/photo...[/img] Synopsis : Nouveau-Mexique, au début du XXe siècle, Medora Callum recueille Jeb Rand enfant, dont le père vient d'être assassiné, et l'élève avec ses deux propres enfants, Thorley et Adam. Ceux-ci devenus adultes, elle veut partager ses biens en trois parts égales, ce qui provoque avec Adam, qui a toujours considéré Jeb comme un intrus, un conflit, exacerbé par la naissance de relations amoureuses entre Thorley et Jeb... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Après la Seconde Guerre Mondiale, la psychanalyse s'est emparée de Hollywood donnant des résultats plus ou moins heureux. Il était inévitable qu'elle s'empare du grand genre hollywoodien par excellence : le western. Et les deux forment contre toute attente un ménage harmonieux. On se concentre plus sur l'intérieur des êtres qu'aux habituelles fusillades, attaques et autres ce qui n'empêche pas du tout le souffle bien caractéristique du cinéma de Raoul Walsh d'être au rendez-vous et le western d'être intéressant et réussi de ce point de vue-là. Sans parler de l'aspect très peu conventionnel que cela donne à l'ensemble. On peut juste regretter un côté excessif à l'ensemble à travers quelques fois l'interprétation, surtout en ce qui concerne celle de Teresa Wright, et la BO de Max Steiner. Reste que l'audace indiscutable de "La Vallée de la peur" et son originalité en font un western incontournable. A noter une superbe photo en noir et blanc de James Wong Howe. [img]http://nsm03.casimages.com/img...[/img] [img]http://img.over-blog.com/600x3...[/img]
    • Plume231
      Salomé (1953) de William Dieterle [img]http://www.moviegoods.com/Asse...[/img] Synopsis : Sous le règne de l'empereur Tibère, le prophète galiléen Jean le Baptiste prêche contre le roi Hérode Antipas et son épouse, ex-femme de son frère, la reine Hérodiade (Herodias, en anglais). Celle-ci souhaite la mort du prêcheur, mais Hérode craint de lui nuire en raison d'une prophétie. Arrive la belle princesse Salomé, fille d'Hérodiade. La convoitise naissante du roi pour sa belle-fille et nièce Salomé va être utilisée par Hérodiade pour faire plier le roi à ses désirs. Mais Salomé et son amant Claudius sont tout prêts de se convertir à la nouvelle religion. Et la danse à son moment critique, s'avère avoir des implications inattendues... [img]http://dustedoff.files.wordpre...[/img] Critique : Niveau des décors et des costumes, plus kitsch tu crèves la gueule ouverte dans une décharge. Bon autrement niveau fidélité des "Ecritures", c'est pas ça non plus car on tente de faire passer Salomé pour une gentille très très gentille qui veut juste défendre l'honneur de sa maman mais sans faire de mal à personne. Pas de scènes d'action non plus mais bon malgré tout, on n'ennuie pas. Ca se suit facilement et sans la moindre prise de tête (bizarrement ça devient une qualité!). Stewart Granger, Charles Laughton, Judith Anderson jouent des personnages hyper-caricaturaux et c'est minimum syndical pour tout le monde excepté pour la belle Rita. Très beau moment d'anthologie d'ailleurs quand elle exécute la "Danse des sept voiles". Un péplum de l'intéressant mais surestimé William Dieterle qui n'est pas resté à juste-titre dans les mémoires. Note : 8/20 (**) [img]http://29.media.tumblr.com/tum...[/img]
    • Plume231
      test
    Voir les commentaires
    Back to Top