Mon AlloCiné
Isa Miranda
facebookTweet
Métier Actrice
Nationalité Italienne
Naissance 5 juillet 1909
Décès 8 juillet 1982 à l'age de 73 ans
48
ans de carrière
29
films et séries tournés
1
prix

Filmographie

Portier de nuit
Portier de nuit
3 avril 1974
Lo Chiameremo Andrea
Lo Chiameremo Andrea
Date de sortie inconnue
La Baie Sanglante
La Baie Sanglante
3 avril 1973
Roy Colt et Winchester Jack
Roy Colt et Winchester Jack
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photo

Commentaires
  • Plume231
    test
  • Plume231
    La Dame de tout le monde (1934) de Max Ophüls [img]http://img62.imageshack.us/img...[/img] Synopsis : Toute la carrière de la célèbre comédienne Gaby Doriot est auréolée de succès. Pourtant, cette comédienne adulée ne supporte plus sa solitude. Elle décide de mettre fin à ses jours. Conduite aux urgences, elle est cependant sauvée par les médecins. Recouvrant ses esprits, Gaby Doriot repense alors à ses amours perdues. Depuis qu'elle est jeune, sa beauté n'a eu de cesse de faire d'elle une perle que les hommes désirent posséder. Certains sont allés jusqu'à s'affronter pour elle. Mais celui qu'elle aimait en a épousé une autre. Et Gaby reste seule... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Film méconnu du père Ophüls qui possède quelques belles qualités indéniables : l'excellente interprétation de la belle Isa Miranda en femme qui attire les malheurs sur les hommes qu'ils l'aiment comme la colle du papier tue-mouche attire la mort sur les mouches (grand jeu concours : trouver une métaphore encore plus pourrie que celle-ci!), grande star italienne de l'époque hélàs oublié aujourd'hui et quelques audaces techniques qui sont loin de laisser indifférent (les travellings aller-retour qui suivent l'agent de l'actrice quand il découvre sa tentative de suicide, le point subjectif sur un masque anesthésiant, déjà une belle montée d'escalier à la façon du réalisateur,...). Reste que l'histoire s'avère décevante car après avoir évoqué vite-fait une histoire d'amour qui s'est mal terminée, on s'appesantit sur une autre et expédie à la vitesse de la lumière l'ascension du jeune personnage au rang de star du cinéma, chose à laquelle on était en droit d'attendre qu'elle prenne une plus grande part dans le film. Enfin, ceci ne doit surtout pas faire passer à côté des grandes qualités de ce film. Note : 13/20 (***) [img]http://mediapub2.canalplus.fr/...[/img]
  • tomPSGcinema
    [b]AU-DELA DES GRILLES[/b] [img]http://images.allocine.fr/r_76...[/img] Synopsis: Pierre, un homme recherché par la police française pour le meurtre de sa maîtresse, débarque clandestinement dans le port de Gênes en Italie. Aidé par Cecchina, une petite fille, il fait bientôt la rencontre de la mère de celle-ci, Marta... Titre Original : Producteur : Alfredo GuariniRéalisateur: René ClémentInterprètes : Jean Gabin , Isa Miranda, Vera Talchi, Andrea Checchi, Robert Dalban, Ave Ninchi, Checco Rissone ...Scénariste : Jean Aurenche, Pierre Bost, Cesare Zavattini, Suso Cecchi d'AmicoDirecteur de la photographie : Louis PageMusique : Roman VladDécors : Luigi GervasiCostumes : Maquillages : Euclide SantoliAnnée : 1949Genre : Comédie DramatiquePays : France - ItalieDurée : Environ 1H25 [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Avec ce film franco-italien ( d'ailleurs, il faut être honnête on a plus l'impression d'assister à un oeuvre italienne que française ), René Clément nous offre un très beau moment de cinéma grâce à une histoire bien prenante du début jusqu'à une fin par contre sans surprise, et à une réalisation des plus soignées. En tête d'affiche, Jean Gabin et Isa Miranda sont vraiment à la hauteur de leurs interprétations, ce qui tombe bien car ils possèdent des personnages qui sont très intéressant. Une oeuvre dramatique assez méconnue, mais qui est clairement à découvrir car elles possèdent pas mal d'atout à son actif. 3,5* 15,5/20 [img]http://www.notrecinema.com/ima...[/img] Récompenses: 1949 : Prix d'interprétation féminine pour Isa Miranda et du meilleur réalisateur pour René Clément au Festival de Cannes.1951 : Oscar du meilleur film étranger
  • Plume231
    Scipion l'Africain (1937) de Carmine Gallone [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img] Synopsis : L'action de «Scipion l'Africain» se déroule dans le cadre des événements de la fin de la Deuxième Guerre punique entre 207 avant J;-C, date du départ de Scipion pour l'Afrique et la bataille de Zama en 202 avant J. -C., bataille qui constitue le morceau de bravoure du film. [img]http://www.cinekolossal.com/2/...[/img] Critique : Ordonné par Mussolini pour célébrer la récente conquête de l'Ethiopie et tant qu'à faire la "grandeur" de l'idéologie fasciste, "Scipion l'africain" est clairement une cata. Pour que le film ne reste pas à l'affiche qu'une seule semaine en Italie, il a fallu rendre les séances gratuites ; la Presse du pays a vanté les mérites de la charge finale des éléphants, seule manière de dire sans risquer sa peau que le reste est de la merde ; et le dictateur lui-même n'a pu que contaster l'étendue des dégâts étant notamment consterner par l'interprétation Annibale Ninchi dans le rôle-titre. Il est vrai que ce dernier ne fait pas dans la dentelle déclamant des litanies de manière pompeuse en se livrant à un véritable festival d'imitations des poses du "Duce" pour bien montrer qu'il y a un parallèle entre son personnage et le tyran, le tout avec autant de charisme qu'une huître. Et le fait que son personnage se montre un coup exagérément miséricordieux, un autre exagérément bélliqueux le font plus passer pour un débile que pour le sauveur de Rome. Circonstance aggravante, l'acteur qui interprète Hannibal, celui qui est censé être le méchant du film, a nettement plus de présence et de talent donc la sympathie du spectateur vient à lui. De plus, les intrigues secondaires s'avèrent totalement inutiles car pas assez développées ; et puis franchement heureusement qu'elles ne le sont pas car elles sont trop caricaturales pour être un minimum intéressantes de toute façon. Seul moment réussi : la charge des éléphants citée précédemment dont certains cadrages rappellent Eisenstein, mais il faut attendre une heure et demie pour la voir. Bref, tout ça pour dire qu'en voulant prouver la "grandeur" du fascisme, ce film ne fait au contraire qu'en montrer le ridicule et bien sûr celui de son sinistrement célèbre promoteur. Note : 5,5/20 (*) [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
  • Plume231
    Au-delà des grilles (1948) de René Clément [img]http://images.allocine.fr/r_16...[/img] Synopsis : La brève idylle, chargée de menaces, de Pierre, meurtrier de son infidèle maîtresse. Il rencontre dans Gênes, Marta, une serveuse de restaurant qui a une petite fille, Cecchina, dont la jalousie est proche de la haine. Et cela ne peut finir bien. [img]http://img.over-blog.com/300x2...[/img] Critique : Film totalement méconnu aujourd'hui qui pourtant à son époque a reçu quelques belles récompenses dont l'Oscar du Meilleur Film étranger (le premier de deux pour Clément !!!), "Au-delà des grilles" ne se distingue pas pour l'originalité de son scénario, au demeurant très prévisible mais non négligeable grâce à quelques bonnes idées (la rage de dent, les inscriptions à la craie, etc...!!!). Mais la réalisation de René Clément était encore une fois très solidement charpentée, faisant un usage très habile du Gênes de l'immédiat Après-guerre avec ses angles et ses escaliers notamment, et l'interprétation de Jean Gabin, d'Isa Miranda, de la gamine est impeccable. Pas une œuvre majeure du cinéaste mais elle mérite incontestablement le détour. [img]http://r21.imgfast.net/users/2...[/img] [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top