Mon AlloCiné
Dana Wynter
facebookTweet
Métier Actrice
Nationalité Allemande
Naissance 8 juin 1931 (Berlin - Allemagne)
Décès 5 mai 2011 à l'age de 79 ans (Ojai, Californie - Etats-Unis)
30
ans de carrière
18
films et séries tournés
1
prix

Filmographie

Magnum
Magnum
1982
The Royal Romance of Charles and Diana
The Royal Romance of Charles and Diana
Date de sortie inconnue
M Station: Hawaii
M Station: Hawaii
Date de sortie inconnue
Le Sauvage
Le Sauvage
26 novembre 1975
The Lives of Jenny Dolan
The Lives of Jenny Dolan
Date de sortie inconnue
Airport
Airport
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photos

15 Photos
Commentaires
  • Plume231
    test
  • Plume231
    Coulez le Bismarck ! (1960) de Lewis Gilbert [img]http://www.notrecinema.com/ima...[/img] Synopsis : Le cuirassé «Bismarck», le plus puissant navire de la marine allemande, fait route vers l'Angleterre, menaçant la flotte alliée. Le capitaine Shephard prend la direction d'une opération d'envergure, destinée à le mettre hors d'état de nuire. C'est un homme dur et froid, mais un chef remarquable. Il décide de lancer contre le navire ennemi un convoi de vaisseaux, avec 20 000 hommes à bord. Deux de ses croiseurs sont touchés lors d'un premier affrontement. Churchill lance alors un appel mémorable : «Pour que l'Angleterre survive, coulez le Bismarck !»... [img]http://cdn-premiere.ladmedia.f...[/img] Critique : Un film de guerre comme tous les films de guerre britannique, carré et solide. Il y a quand même quelques gros défauts : déjà des longues plages de dialogues franchement inutiles d'autant plus que c'est loin d'être du Audiard (bien que je ne comprends pas ce que Audiard irait foutre dans un film anglais !!!), et ensuite, le genre de détail qui m'a toujours hérissé le poil, le fait que les allemands parlent l'anglais entre-eux, parfois j'ai mis quelques secondes avant de savoir chez qui on était et la crébilité à cause de cela se noie un peu. Un autre truc, bon d'accord c'est pas un doc mais quand même, le fait que certains trucs ont été changé par rapport à la vérité historique, toujours en faveur des britanniques c'est bizarre et bien que les nazis n'étaient plus une menace pour le pays de sa Majesté depuis 15 ans, comme le fait que l'amiral du cuirassé qui donne son nom au film est présenté comme un véritable fanatique nazi totalement inconscient alors qu'au contraire c'était quelqu'un de très lucide. Au niveau humain, le pourtant antérieur et mineur film de Michael Powell "La Bataille du Rio de la Plata" est considérablement supérieur. Mais reste, et c'est là l'essentiel, des scènes d'action impeccablement réalisées et une distribution irréprochable dont la trop p'tiche mignonne dans son uniforme Dana Wynter. Note : 12,5/20 (***) [img]http://cdn-premiere.ladmedia.f...[/img]
  • Plume231
    Au sixième jour (1956) d'Henry Koster [img]http://www.moviegoods.com/Asse...[/img] Synopsis : En ce 6 juin 1944, John Wynter, officier de l'armée britannique, est aux côtés du capitaine américain Brad Parker, sur une barge qui vogue vers les plages de Normandie et le Débarquement. Plus que la lutte contre l'envahisseur allemand, c'est l'amour d'une même femme, Valerie Russell, qui rassemble et fait s'estimer les deux hommes. John connaît Valerie depuis l'enfance ; une grande affection les lie. Lorsque John est parti au combat, tous deux se sont promis de se marier dès la fin du conflit. Brad, lui, a rencontré la jeune femme par hasard, dans le village où elle vit. Ce fut le coup de foudre et depuis, ils se voient régulièrement. Quand John a été blessé au combat et rapatrié, Valerie s'est précipitée à son chevet, poussée par le devoir, prête à rompre avec Brad... [img]http://watchesinmovies.info/im...[/img] Critique : Henry Koster, cinéaste au talent limité, avec une matière formidable et des acteurs tout aussi formidables n'avait fait qu'une oeuvre moyenne avec "Ma Cousine Rachel" là où un Hitchcock ou un Cukor auraient certainement réalisé quelque chose de très bon. Après le thriller gothique, il reprouvait à nouveau les limites de son talent dans le domaine du mélodrame avec un sujet et des personnages avec lesquels un Douglas Sirk ou un Vincente Minnelli auraient brillé. La mise en scène est soignée dans l'ensemble mais reste plate, sans les étincelles nécessaires pour donner quelque chose de flamboyant, de poignant, de fort. C'est très dommage le sujet et son parti-pris de sobriété s'y prêtaient bien, les acteurs étaient très bien choisis aussi en particulier Dana Wynter qui n'a jamais été aussi belle sublimée en plus par une superbe photo. Comme quoi, la qualité du réalisateur peut vraiment faire la différence... [img]http://nsm03.casimages.com/img...[/img] [img]http://1.bp.blogspot.com/-gMHd...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top