Mon AlloCiné
Kay Kendall
facebookTweet
Métier Actrice
Nationalité Britannique
Naissance 21 mai 1926
Décès 6 septembre 1959 à l'age de 33 ans
6
ans de carrière
7
films et séries tournés
1
prix

Filmographie

Les Girls
Les Girls
4 avril 1958
Abdullah le Grand
Abdullah le Grand
Date de sortie inconnue
Quentin Durward
Quentin Durward
Date de sortie inconnue
Un mari presque fidèle
Un mari presque fidèle
5 octobre 1955
Toubib or not Toubib
Toubib or not Toubib
Date de sortie inconnue
Genevieve
Genevieve
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie
Commentaires
  • Plume231
    Une actrice pétillante, sublime (la plus belle rousse après Susan Hayward!!!) et élégante ainsi qu'une des plus grandes de tous les temps dans le domaine très difficile de la comédie, hélàs partie beaucoup beaucoup beaucoup trop tôt.
  • Plume231
    Genevieve (1953) d'Henry Cornelius [img]http://speedreaders.info/blog/...[/img] Synopsis : Genevieve, l'heroine de ce classique de la comedie britannique, est une automobile de 1904, cherie par ses proprietaire qui participent a un rallye Londres-Brighton. [img]http://i.telegraph.co.uk/multi...[/img] Critique : Ah, j'aurais dû m'en douter. Mais oui, j'aurais dû m'en douter. Je m'attendais juste à une petite comédie sans prétention malgré le fait qu'il a reçu le BAFTA et qu'il est dans le Top100 de l'honorable British Film Institute. Et bien non, j'ai eu une GRANDE comédie sans prétention hyper bien rythmée et filmée par le réalisateur de "Whisky Galore!" qui était encore visiblement très en forme. Des scènes drôles et des répliques étincelantes qui rendent Plume231 (esprit d'Alain Delon sort de mon corps!!!) content pendant tout le long du film, et puis un formidable quartuor d'acteurs dont se distingue d'une courte mais belle tête, l'élégante, la sublime, la pétillante, la très talentueuse (franchement une des plus grandes actrices de comédie de tous les temps!!!) Kay Kendall (et son inoubliable solo de trompette!!!). Une belle preuve encore une fois que décidément pour les britanniques, l'humour c'est totalement leur truc. Note : 17/20 (****) [img]http://2.bp.blogspot.com/_SPYL...[/img]
  • Plume231
    Toubib or not Toubib (1954) de Ralph Thomas [img]http://images.allocine.fr/r_16...[/img] Synopsis : Trois jeunes gens s'inscrivent à la faculté de médecine. L'un d'eux touche une pension de mille livres par an pendant la durée de ses études. Il s'arrange donc pour que celles-ci durent le plus longtemps possible. Son amie le persuade cependant de se mettre au labeur, tandis que le troisième s'amourache d'une infirmière. Si les études des jeunes gens ne sont ainsi pas au centre de leurs préoccupations, sir Lancelot Spratt, le chirurgien chef de l'hôpital, est là pour leur remettre les idées en place... [img]http://4.bp.blogspot.com/-7tnQ...[/img] Critique : Je connaissais beaucoup plus Dirk Bogarde dans sa période plus tardive loseyo-viscontienne que dans ses débuts films plus populaires, maintenant ça va être un peu moins le cas... "Toubib or not Toubib" (dont le titre original est "Doctor in the House" ce qui montre que la mauvaise habitude de donner un autre titre anglais à un film anglais ou américain ne date pas d'hier !!!) fait partie de cette dernière période, à ce point populaire qu'il sera en tête du box office annuel de son pays et qu'il aura le droit à plusieurs suites. Même si on ne comprend pas la réaction qu'il a quand Shirley Eaton (future James Bond Girl peinte en or dans "Goldfinger" !!!) essaye de l'allumer, on s'attache à son personnage un peu maladroit mais intelligent et touchant. De bons seconds rôles, quelques répliques à froid bien affutées, une belle photo en couleurs...une comédie agréable. [img]http://nsm03.casimages.com/img...[/img] [img]http://www.noisetosignal.org/f...[/img]
  • Plume231
    Un mari presque fidèle (1955) de Sidney Gilliat [img]http://www.musicman.com/00pic/...[/img] Synopsis : Amnésique, Charles Hathaway retrouve une identité grâce à l'aide d'un psychiatre. Très vite, Charles découvre qu'il a plusieurs identités et épouses... [img]http://www.tellyprofiles.com/w...[/img] Critique : Un monsieur se retrouve il-ne-sait-où au Pays de Galles tout en ne se souvenant plus de qui il est, et en enquêtant sur son identité il découvre juste qu'il est un redoutable mari en série... Un début de film très croustillant pour une suite décevante. Rex Harrison fait admirablement son numéro de type très vite dépassé par les événements, ou plutôt par le nombre de femmes qu'il a pris pour épouse, mais le scénario n'est pas à la hauteur d'autant plus que le personnage joué par l'excellente et pétillante Kay Kendall promettait beaucoup mais est vite relégué à un second rang inintéressant et met ainsi un vide qu'aucune des autres comédiennes, toutes fades, du film ne parvient à combler. On pourrait en dire autant pour le personnage de médecin qui soigne le protagoniste qui aurait pu ajouter aussi une bonne dose de drôlerie. Bref d'un potentiel croustillant, on arrive au anodin. [img]http://nsm03.casimages.com/img...[/img] [img]http://farm7.static.flickr.com...[/img] Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (1958) de Vincente Minnelli [img]http://multimedia.fnac.com/mul...[/img] Synopsis : Jimmy et Sheila Broadbent appartiennent à la classe huppée de la société londonienne. Ils accueillent à l'aérodrome Jane, jeune Américaine et fille de la première femme de Jimmy. Jane doit faire ses débuts dans le monde. Au cours d'une réception, ils font la connaissance de David Parkson, qui plaît aussitôt à Jane. Mais une amie des Broadbent les prévient que David Parkson, batteur dans un orchestre, a également une mauvaise réputation. Les Broadbent vont inlassablement de réception en réception et Sheila cherche de nouveaux cavaliers à Jane pour lui faire oublier David. [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Un film très classe de l'habituellement très classe Vincente Minnelli avec une musique très classe ainsi que la très classe griffe estampillée MGM. Par contre, il y a quelques défauts dans cette mécanique très classe ; déjà quelques fautes de rythme et puis un couple John Saxon-Sandra Dee pas très intéressant voir même pas du tout, d'autant plus que le premier est transparent et que la seconde est tête-à-claques. Mais par contre de par contre, le couple formé par Rex Harisson et la sublime Kay Kendall, en plus d'être d'une alchimie et d'une complicité parfaites (un peu normal vu qu'ils étaient aussi mari et femme dans la vraie vie !!!), procure un véritable plaisir au spectateur en le faisant fréquemment rire ; enfin en particulier l'actrice (j'ai jamais pu résister à une rousse superbe, sophistiquée et pétillante même si elle n'est pas rousse ici, c'est plus fort que moi !!!) qui est particulièrement déchainée, et donc hilarante, sans jamais perdre de son élégance et qui parvient à rendre attachant un personnage d'une futilité totale. A voir plus pour Rex et Kay que pour Vincente, bien que ce dernier soit bien évidemment très classe. [img]http://nsm03.casimages.com/img...[/img] [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
Voir les commentaires
Back to Top