Mon AlloCiné
Loretta Young
facebookTweet
Métier Actrice
Nom de naissance

Gretchen Young

Nationalité Américaine
Naissance 1 juin 1912
Décès 12 août 2000 à l'age de 88 ans
32
ans de carrière
36
films et séries tournés
1
prix

Filmographie

Les Mirages de la peur
Les Mirages de la peur
Date de sortie inconnue
Rachel et l'étranger
Rachel et l'étranger
20 septembre 1948
Honni soit qui mal y pense
Honni soit qui mal y pense
16 février 1948
Le Criminel
Le Criminel
25 mai 1946
Le Grand Bill
Le Grand Bill
19 juillet 1945
Et la parole fut...
Et la parole fut...
14 avril 1939
Suez
Suez
28 octobre 1938
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries Speednoter sa filmo

Photos

12 Photos

News

Commentaires
  • Plume231

    Ceux de la zone (1933) de Frank Borzage

    [img]http://www.cbo-boxoffice.com/f...[/img]

    Synopsis : Dans l'Amérique en crise, après 1929. Une jeune chômeuse affamée, Trina, rencontre un homme séduisant en frac et chapeau haut de forme. Bill n'est pas un gentleman, mais simplement un homme sandwich. Qu'importe ! Ils se plaisent et peuvent s'entraider. Bill accueille Trina chez lui, dans la «zone», faite de cabanes habitées par des marginaux. Bientôt, elle lui apprend qu'elle est enceinte...

    [img]http://cdn3.ioffer.com/img/ite...[/img]

    Critique : Avec son mélange de réalisme, de lyrisme et de poésie qui lui est caractéristique, Frank Borzage a réalisé ce très beau film. La réalisation qui en découle est forcément très inspirée et de très forts moments d'émotion en ressortent. Borzage avait dit que s'il avait la possibilité de refaire le film, il n'y changerait pratiquement rien, en particulier pour l'interprétation. Et là, on ne peut que lui donner absolument raison. Les seconds rôles sont étonnants en particulier Walter Connolly, qui loin de ses rôles habituels de gros richards arrogants, compose un personnage aussi sympathique que complexe. Loretta Young est vraiment très touchante au côté de Spencer Tracy d'un naturel à ce point magistral qu'on ne se demande pas un seul instant pourquoi il était considéré comme le plus grand acteur de son époque. Une véritable ode pour les laissés pour compte qui ne laissera personne indifférent.

    **** (16/20)

    [img]http://storage.canalblog.com/5...[/img]

  • Plume231

    L'Appel de la forêt (1935) de William Wellman

    [img]http://www.moviecovers.com/get...[/img]

    Synopsis : Les aventures de Buck, chien de traîneau dans le Grand Nord, hanté par l'appel de la forêt et son désir de retour à la vie sauvage...

    [img]http://i2.ytimg.com/vi/480Cwzo...[/img]

    Critique : Ici c'est du pur cinéma hollywoodien des années 30 auquel on a le droit c'est à dire du cinéma en studio (excepté quelques plans!). Donc pas de gigantesques étendues sauvages neigeuses ou de buées qui sortent de la bouche des acteurs. De plus, la figure centrale du roman de Jack London, le chien Buck doit céder sa place au fringant Clark Gable. Mais le réalisateur William Wellman a du métier et cela se voit en particulier dans les scènes intimistes entre Clark Gable et Loretta Young, où règne une véritable alchimie entre les deux comédiens qui fait que ces dernières sont très émouvantes et ne sont pas loin de faire tirer une larme. C'est cela qui fait que l'on pardonne très facilement les défauts de ce film au final très honorable.

    Note : 13/20 (***)

    [img]http://www.ciakhollywood.com/h...[/img]

  • allomembre

    Le criminel

    Un film sur les criminels de guerre nazis réfugiés aux Etats Unis après la guerre. Il a servi de modèle à de nombreux autres films qui le copieront éhontément sans jamais l'égaler. Le fait d'aborder ce sujet douloureux et tabou à cette époque de chasse aux sorcières communiste est vraiment très courageux et le fait est à saluer. Le couple charmant et amoureux qu'il forme avec la ravissante Loretta Young amène la question de peut-on tout accépter par amour, peut-on tout pardonner quand on aime ?
    Un film indispensable, à voir absolument. La mise en image est grandiose, le jeu des acteurs est à la hauteur.

  • Plume231

    La Clef sous la porte (1950) de George Sidney

    [img]http://scootermoviesshop.com/c...[/img]

    Synopsis : Lors d'une convention à San Francisco, Steve Fisk et Clarissa Standish, les deux maires de petites villes de Nouvelle Angleterre se rencontrent et s'attirent inéluctablement...

    [img]http://www.doctormacro.com/Ima...[/img]

    Critique : Une comédie sans prétention qui égratigne (très!) gentiment les milieux politiques bien emmenée par le futur réalisateur de "Scaramouche", l'ancien couple de "L'Appel de la forêt" Clark Gable et Loretta Young qui fonctionne très bien ici aussi, et une belle galerie de seconds rôles dominée par l'excellent Frank Morgan. Quelques très bonnes idées de gag viennent sans problème compléter le tout. Cela ne mange pas de pain, c'est sûr, mais on n'en demandait pas autant de toute façon à ce film.

    Note : 12/20 (***)

    [img]http://www.doctormacro.com/Ima...[/img]

  • Plume231

    Blonde Platine (1931) de Frank Capra

    [img]http://lewebpedagogique.com/ci...[/img]

    Synopsis : Un journaliste teigneux et sarcastique, Stew Smith, est chargé par son patron de découvrir s'il est vrai qu'un riche héritier s'est compromis dans une promesse de mariage avec une danseuse de revue. Stew s'introduit ainsi dans la famille Schuyler. Il y découvre une perle blonde, Anne, la fille de la famille, dont il s'éprend instantanément et vante les mérites à son amie, Gallagher, une charmante jeune femme en secret éprise de lui. Stew fait tant et si bien qu'il parvient à séduire Anne et à l'épouser, en dépit des haut-le-coeur que cette mésalliance provoque au sein de son envahissante belle-famille. Plutôt mal assorti, le couple ne tarde pas à battre de l'aile et Stew est bien vite écoeuré par la famille Schuyler...

    [img]http://4.bp.blogspot.com/_uuSG...[/img]

    Critique : Ca faisait longtemps que j'avais vu ce film et l'idée d'une petite seconde vision ne m'était pas désagréable vu que j'en avais un bon souvenir. Il y a un peu de "New York-Miami" et pas mal de "L'Extravagant Mr. Deeds" dans cette oeuvre qui est certainement la première a être vraiment estampillé "Capra Touch". La satire et la caractérisation des personnages de la haute-société manquent un peu de la finesse qui fera les chefs d'oeuvre du Maître mais cela n'empêche c'est un bonheur à regarder. Grâce bien sûr au scénario et à des dialogues piquants mais surtout grâce à l'excellent Robert Williams qui mène le tout énergiquement. L'acteur n'a rien à envier aux Stewart, Cooper, Gable,... pour ce qui est d'être à l'aise dans l'univers si typique du réalisateur. Dommage qu'une péritonite en a fatalement décidé autrement car ce comédien à la vue de sa composition dans ce film aurait pu faire une brillante carrière. Reste ce beau témoignage de ce talent...et aussi un excellent film pour le père Capra que j'ai revu avec autant de plaisir que la première fois.

    Note : 16/20 (****)

    [img]http://vargen57.unblog.fr/file...[/img]

  • Plume231

    Born to Be Bad (1934) de Lowell Sherman

    [img]http://images.moviepostershop....[/img]

    Synopsis : Mère célibataire à 15 ans, jetée à la rue et ne mangeant que rarement à sa faim, Letty Strong a élevé durement son fils, Mickey, lui enseignant à voler, à tricher et à mentir afin de l'armer pour l'impitoyable combat de la vie. Lorsque Mickey, alors âgé de de 7 ans, est renversé, sans grand dommage, par un riche automobiliste, Malcolm Trevor, Letty saute sur l'occasion. Elle va arracher à Trevor le plus d'argent possible. Sa perfidie est rapidement percée à jour. La garde de Mickey lui est retirée pour être confiée à Malcolm et à son épouse, Alice, qui a toujours souffert de n'avoir pas d'enfant...

    [img]http://www.cantstopthemovies.c...[/img]

    Critique : Une prostituée qui a eu un enfant hors-mariage à l'âge de 15 ans et qui n'hésite pas au besoin à se montrer vénale...ça n'aurait pas la saveur Pré-Code du cinéma américain, ça ??? C'est plus cette saveur qui fait l'intérêt de ce film assez court, à peine une heure, que l'histoire en elle-même qui reste assez conventionnelle. Cary Grant a son nom en haut de l'affiche mais même s'il a un personnage qui apparaît pas mal à l'écran il était encore dans une période où il jouait des rôles un peu secondaire. La gloire totale lui viendra trois ans plus tard avec "Cette Sacrée Vérité". En fait, la star du film c'est l'actrice Loretta Young qui tient d'ailleurs très bien son rôle.

    Note : 13/20 (***)

    [img]http://24.media.tumblr.com/tum...[/img]

Voir les commentaires
Back to Top