Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Ann Blyth
facebookTweet
Métier Actrice
Nationalité Américaine
Naissance 16 août 1928 (Mount Kisco, New York, Etats-Unis)
Age 90 ans
41
ans de carrière
23
films et séries tournés

Filmographie

Arabesque
Arabesque
1985
L'Homme qui n'a jamais ri
L'Homme qui n'a jamais ri
Date de sortie inconnue
Pour elle un seul homme
Pour elle un seul homme
Date de sortie inconnue
Le Voleur du roi
Le Voleur du roi
Date de sortie inconnue
Un Etranger au paradis
Un Etranger au paradis
Date de sortie inconnue
The Student Prince
The Student Prince
Date de sortie inconnue
La Perle noire
La Perle noire
Date de sortie inconnue
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photos

Commentaires
  • Plume231
    Le Roman de Mildred Pierce (1945) de Michael Curtiz [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img] Synopsis : Après le meurtre de son mari, Monte Beragon, Mildred Pierce est tenue de raconter son histoire à l'inspecteur Peterson qui l'interroge. Quelques années auparavant : Mildred est mariée à Bert Pierce, mais souffrant de la mauvaise situation financière de son mari et découvrant l'infidélité de ce dernier, elle décide de vivre seule avec ses deux filles. L'aînée, Veda, est une jeune fille gâtée et snob qui a honte des origines modestes de sa mère. Mildred, harcelée par les insatiables goûts de luxe de Veda décide d'ouvrir un restaurant avec l'aide de Wally Fay, un ami de Bert amoureux de Mildred. Il la présente à un bellâtre aux manières aristocratiques, Monte Beragon, qui lui offre le terrain dont elle a besoin. Le restaurant devient prospère et Mildred est bientôt à la tête d'une chaîne d'établissements... [img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img] Critique : Mélange magistral de film noir très noir et de mélodrame familial, "Le Roman de Mildred Place" est sans conteste un des plus beaux et des plus intelligents représentants de l'Âge d'or hollywoodien. La trame est impeccable, très bien écrite, et il est difficile de ne pas admirer la très grande qualité des dialogues. Derrière la caméra, Michael Curtiz est à son sommet jouant habilement avec les possibilités techniques pour faire mieux avancer l'histoire et lui donner un rythme assez tendu. Sa direction d'acteurs mérite aussi que des éloges. Ann Blyth (hyper-convaincante en fille pourrie gâtée égoïste et assoiffée de luxe qui justifie à elle seule l'utilisation du préservatif!), Jack Carson et Eve Arden donnent des prestations en tout point remarquables. Joan Crawford donne à la perfection tout le relief émotionnel nécessaire à ce personnage de femme forte mais fragile en même temps et incarne ce qui est sans conteste une des plus belles figures de femme du cinéma américain. Elle a reçu l'Oscar, ce n'est que justice. Le tout avec en plus une pointe de dénonciation de la richesse matérialiste qui allait véritablement commencer à la fin de la Seconde Guerre Mondiale (juste quand le film est sorti en fait!). On a affaire ici un grand classique hollywoodien par excellence. Note : 17/20 (****) [img]http://www.critikat.com/IMG/jp...[/img]
  • Plume231
    test
Voir les commentaires
Back to Top