Mon AlloCiné
Edward Fox
facebookTweet
Métier Acteur
Nationalité Britannique
Naissance 13 avril 1937 (Chelsea, Londres - Grande-Bretagne)
Age 81 ans
54
ans de carrière
50
films et séries tournés
2
prix

Biographie

Frère aîné de l'acteur James Fox, Edward Fox est initié dès sa naissance au monde du théâtre par sa mère comédienne et son père imprésario. Elève à Harrow et étudiant à l'Académie royale d'art dramatique, il fait ses premiers pas au cinéma en 1963 dans Le Prix d'un homme, où il incarne un barman. Dès lors, il mène une carrière prolifique, tournant sous la direction de Michael Winner (The Naked runner et Le Grand sommeil), de Joseph Losey (Le Messager), de Michael Apted (Le Piège infernal) ou encore de Roger Donaldson (Le Bounty). Malheureusement, cet acteur blond, à l'allure distante et inspirant une certaine froideur ne parvient pas à mener une carrière aussi brillante que son frère, restant souvent cantonné à des rôles de second ordre. Edward Fox accède toutefois à la célébrité grâce à sa prestation de tueur professionnel chargé d'assassiner le général de Gaulle dans le Chacal. H... Lire plus

Filmographie

Taboo
Taboo
2017
The Dresser
The Dresser
Date de sortie inconnue
Katherine of Alexandria
Katherine of Alexandria
Date de sortie inconnue
Lassie
Lassie
16 août 2006
Stage Beauty
Stage Beauty
2 mars 2005
Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

Photo

News

Everett et Danes au 17e siècle
NEWS - Tournages
vendredi 27 juin 2003
Commentaires
  • Plume231
    Chacal (1973) de Fred Zinnemann [img]http://www.photos-films.com/fl...[/img] Synopsis : En 1963, trois dirigeants de l'OAS engagent un tueur professionnel pour assassiner le Général de GAULLE. Sans identité, sans visage, son nom de code est Chacal et ses services valent un demi million de dollars ! Pour collecter les fonds, l'OAS commet une série de hold-up qui éveille l'attention de la police française. Tandis que le Chacal organise avec méthode et dans le moindre détail son meurtre, la police tente de le prendre de vitesse... [img]http://www.fotos.org/galeria/d...[/img] Critique : Si on arrive à passer l'étape de voir des français parler la langue de Shakespeare entre-eux et celle des nombreuses coïncidences qui font que le Général de Gaulle n'est sauvé que de très grande justesse à la toute dernière minute, ce thriller politique très bien réalisé avec une extrême rigueur est assez prenant et tient bien sur sa durée de plus de deux heures. De plus, le contexte politique troublé de l'époque est très bien mis en exergue. A ajouter à cela une excellente interprétation d'Edward Fox en tueur à gages d'un abord sympathique mais au fond très redoutable. Une oeuvre intéressante pour cette histoire, qui en excluant certains détails un peu gros, aurait pu être tout à fait être véridique. Note : 13/20 (***) [img]http://media.paperblog.fr/i/36...[/img]
  • Plume231
    Le Choix du destin (1977) de Paul Verhoeven [img]http://www.marerico.com/moviep...[/img] Synopsis : A la veille de la Seconde Guerre mondiale, six étudiants à l'université de Leyde vivent dans l'insouciance. La guerre change leur vie d'une façon radicale: certains optent pour la résistance, d'autres choisissent de collaborer. Mais une certaine complicité entre eux subsiste. [img]http://images.allocine.fr/r_64...[/img] Critique : De Paul Verhoeven, je connais un peu sa période américaine et jusqu'ici pas du tout sa hollandaise. Mais si cette dernière est du même acabit que "Soldaat van Oranje", je crois alors que ce sera une de mes plus belles découvertes cinéphiliques. C'est simple, il y a tout ce que l'on peut rêver pour réussir une superbe fresque historique : des personnages forts auquels on parvient à s'identifier sans mal, des acteurs tous formidables (Rutger Hauer notamment possède un charisme phénoménal !!!), une reconstitution d'une précision incroyable, des rebondissements, des séquences mémorables, de l'action, de la violence, un peu de sexe, un zeste d'humour, de l'émotion, une technique parfaite, une musique excellente et un putain de souffle qui fait passer le tout à la vitesse de l'éclair. Et puis comme si cela ne suffisait pas, le cinéaste évite tout jugement sur ses personnages. Ceux-ci, résistants ou collabos voir même les deux, sont plus victimes des événements qu'ils ne les font à l'instar du protagoniste joué par Hauer qui laisse pratiquement toujours le hasard (et la chance !!!) décider à sa place; il en ressort une totale absence de manichéisme. Seul défaut, j'aurais bien qu'il dure encore plus longtemps mais vraiment encore plus longtemps. Elle est où la version longue de 10 heures ??? Note : 19,5/20 (*****) [img]http://pics.imcdb.org/0is70/so...[/img] [img]http://cinema1544.files.wordpr...[/img]
  • AMCHI
    [img]http://3.bp.blogspot.com/_FJ6i...[/img] Losey parvient à rendre passionnant un film ou finalement on voit des protagonistes faire relativement peu de choses si ce n'est la flânerie oisive d'aristocrates Anglais. Ils passaient du bon temps à leur manière dans cette superbe campagne anglaise ; film magnifique Le Messager fait dans la subtilité avec sa dose de cruauté et de désillusion. Finement et gracieusement mise en scène, j'ai lu parfois des remarques sur le style classique de Le Messager mais c'est la seule qui seyait à ce type de film, on allait pas faire un truc barré à la Lynch ou la Russell. Belle interprétation aussi, le jeune acteur incarnant Léo joue parfaitement et on s'attache rapidement à lui et on est aussi rapidement charmé par la jolie Julie Christie et c'est toujours un plaisir de voir Alan Bates. Bonne BO de Michel Legrand. 4.5 étoiles
  • AMCHI
    [img]http://1.bp.blogspot.com/_7tQ3...[/img] Réalisé par Peter Hunt à qui l'on doit l'unique James Bond avec George Lazenby voici une suite de Les Oies sauvages film de mercenaires de la fin des années 70 mais ici on ne retrouve aucun des acteurs du 1er opus d'ailleurs à part le titre et le genre ces 2 films n'ont rien à voir. Dans Les Oies sauvages II est monté une action commando pour libérer Rudolf Hess de Spandau car il connaît certains secrets, le dignitaire nazi est incarné par Laurence Olivier et à part cet acteur le casting est moins prestigieux que le 1er Les Oies sauvages bien qu'on est droit à de bons acteurs tel qu'Edward Fox ou Scott Glenn, la belle est jouée par la magnifique Barbara Carrera (encore mieux carrossée que la voiture si je puis dire). Les Oies sauvages II est un film efficace réalisé sans réelle génie mais qui parvient sans problème à nous divertir, ce film fut réellement tourné à Berlin. Et je vais vous donner une bonne raison de le regarder : voir Rudolf Hess déguisé en supporter de foot. 3 étoiles
Voir les commentaires
Back to Top