Notez des films
Mon AlloCiné
    Crisis in Six Scenes
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    2,4
    43 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    2 critiques
    3 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Crisis in Six Scenes ?
    Hash07
    Hash07

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 590 critiques

    2,0
    Publiée le 21 août 2017
    Un Woody Allen trop mitigé. Le style, le format été plutôt pas mal mais au final on reste sur notre faim, peu de rebondissement malgré un bon casting. Déçu.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 910 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juillet 2017
    C'est une indiscutable déception que cette première tentative de se frotter à la Série TV de la part de notre indispensable ami Woody , alors qu'on aurait parié que le genre lui irait comme un gant... "Crisis in Six Scenes" (titre concept alléchant non représentatif de l’œuvre) n'est qu'un long film d'un peu moins de trois heures, répondant à tout ce qu'on attend de ce réalisateur qui illumina régulièrement les écrans : une intrigue simple mais riche en péripéties drolatiques, des dialogues pétillants et truffés d'aphorismes et de bons mots hilarants, et une (légère) critique sociétale, consacrée ici aux attraits du radicalisme politique pour la classe bourgeoise aisée. C'est tout ? Oui,c'est tout... Et ce serait même très bien si Woody s'était cantonné à un long métrage classique d'une heure et demi, qui se serait gentiment inscrit dans la lignée d"un "Manhattan Murder Mystery" par exemple. Étiré du fait de son format, "Crisis in Six Scenes" est plombé durant ses trois premiers épisodes par des dialogues réellement interminables, mais aussi par l'interprétation désastreuse d'une Miley Cyrus à côté de la plaque dans un rôle qui devrait être le pivot de la fiction. Ce n'est qu'à mi-chemin que la mayonnaise prend peu à peu, avec de délicieuses scènes d'aventures rocambolesques - malheureusement filmées par dessus la jambe par un Allen dont on connaît le laxisme - et un (presque) finale paroxysmique qui peut évoquer le meilleur de Blake Edwards. La véritable profondeur du film provient par contre son sous-texte sur l'angoisse du vieillissement, et sur le sentiment étouffant de n'avoir pas encore réussi à exprimer le meilleur de son Art, alors que le temps est désormais compté : ce qui nous vaut une très belle conclusion qui rachète un peu les lourdeurs précédentes.
    Adrien B
    Adrien B

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,0
    Publiée le 7 avril 2017
    Retour aux sources pas désagréable, mais mitigé... La critique a crucifié cette "série" réalisée et interprété par Woody Allen . Pour être parfaitement honnête, le terme "série" est un peu faussé, disons que la structure lorgne plutôt vers le long métrage coupé en six épisodes d'environ vingts minutes , maquillé en série. Est ce aussi mauvais que laisse entendre la critique ? A mes yeux, non , bon c'est loin d'être parfait, mais pas dénué de charme pour autant, rempli de scènes typiquement Allenienne pré Match Point. Déjà faut le souligner, notre binoclard new-yorkais n'avait pas joué dans l'un de ses films depuis cinq ans, de plus c'était dans un rôle secondaire ; là il a le rôle principal et c'est purement jouissif de retrouver son personnage de couard intello hypocondriaque qu'il a pu jouer auparavant, entouré d'une pléiade de comédien(ne)s tous parfait, à commencer par Miley Cyrus, que je ne connaissais que de nom, qui excelle dans le rôle d'une activiste/terroriste d'extréme gauche , qui en fait voir de toutes les couleurs à notre cher Woody. L'histoire prenant place dans les années 60 avec la guerre du vietnam en toile de fond, la joute verbale des deux est ainsi particulièrement savoureuse. Mais elle n'est pas la seule à lui tenir tête, la femme de notre cher Woody dans la "série" ne démérite pas non plus et par certains aspects nous rappelle ce duo qu'il a pu tenir avec Diane Keaton. Sans spoiler, car c'est beaucoup plus sympa de découvrir la série sans rien connaitre de l'histoire, j'ai la vague impression que Woody Allen à voulu faire une synthèse de certains de ses films de la grande époque, il y a du "Bananas" spoiler: pour le coté politique révolutionnaire , du "Meurtre mystérieux à Manhattan" pour le coté spoiler: mec totalement flippé poussé par sa femme qui doit affronter le danger et quelques scènes totalement décalées qui ne sont pas sans rappeler " Harry dans tout ses états" (particulièrement le dernier épisode qui est pour ma part le plus drôle.) Mais est ce que tout cela en fait une parfaite "fausse" série pour autant, pas vraiment, en cause un rythme lent, et quelques longueurs qui m'ont fait décroché parfois... Dommage car pour les fans du Woody pré Match Point , c'est un retour au sources pas désagréable, certes un peu facile, et déjà vu , mais certaines scènes valent franchement le coup d'oeil !
    Shiwamada
    Shiwamada

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 167 critiques

    2,5
    Publiée le 3 avril 2017
    Par sa filmographie, on a une vision assez précise de qui est Woody Allen. En plus d'aimer le réalisateur, j'apprécie encore plus l'acteur, c'est un personnage comique à lui seul. Alors quand j'ai su qu'il revenait avec une série (format inédit pour lui), j'espérais me jeter dessus. Ca a été plus long que prévu puisque la distribution francaise a été assez chaotique. Cependant, l'article récent où Woody Allen "renie" quasiment cette série m'avait refroidi. Je ne voulais pas juger Miley Cyrus (dont je n'apprécie déjà pas la musique) avant de la voir sur écran. Son jeu d'actrice n'est pas une franche réussite (elle n'apparait qu'à partir du second épisode en plus) et la voix d'Elaine May m'a rapidement "egjachpéré". Mais au delà de ces deux points, je comprends le point de vue d'Allen, la série n'est pas un exercice réussi. Les "cliffhangers" de fin d'épisode donnent envie de répondre "Quoi ?" et si les producteurs avaient choisi de faire un pilote à partir du premier épisode, je suis convaincu qu'ils auraient lâché le projet. Les seuls aspects qui remontent le niveau : les échanges entre Allen et sa femme, le comique de situation (quand la police débarque par exemple), le jeu de Woody. Bref, ce qui fait l'essence du cinéma d'Allen, mais je reste globalement déçu par le format, les six scènes forment tout juste un acte digne de ce nom. Pari raté mais les intentions étaient là.
    Gouchou
    Gouchou

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 92 critiques

    2,0
    Publiée le 19 avril 2017
    Quand Woody Allen attaque le petit écran on attend du beau spectacle. D'autant plus que la série produite par Amazon était prometteuse avec de nombreuses stars au casting et Woody Allen dans le rôle principal. Au final, cette mini série ne nous propose rien de bien fameux. Le réalisateur de Minuit à Paris semble ne s'être pas vraiment foulé en nous proposant une histoire banale et en incarnant un personnage qui n'est en réalité que lui-même sans grand travail de composition. Crisis in Six Scenes nous raconte la vie d'un couple sans histoire de la banlieue américaine. Deux personnages loufoques mais attachants qui semblent être faits pour vivre ensemble. Leur quotidien est toutefois bousculé le jour où une jeune fille fait irruption dans leur maison en pleine nuit avec une arme à la main. Celle-ci est liée à la femme de Woody Allen. L'arrivée de cette révolutionnaire obnubilée par Che Guevara, qui refuse la guerre au Vietnam et qui est passionnée par le Cannabis va mettre en danger ce couple si tranquille. Pour les besoins de sa série, Woody Allen a placé l'intrigue dans l'Amérique des années 60. Un pays tourmenté par le mouvement pour les droits civiques, la guerre au Vietnam, la peur du communisme, etc... Alors que Woody Allen incarne l'américain moyen, conservateur qui accepte les événements, Lennie elle est tout l'inverse. Elle est révoltée, et veut renverser le pouvoir, idéaliste et pleine de fougue, la confrontation entre ces deux personnages est dès lors inévitable. Seul point positif selon moi, le casting de Miley Cyrus que j'ai trouvé très bonne dans cette série. N'étant pas du tout fan de cette actrice/chanteuse, Crisis in six scenes m'a montré une nouvelle facette de Miley Cyrus, il s'agit donc d'une bonne surprise. Mais hélas c'est bien du seul point positif que je peux trouver à cette mini-série. Pleine de clichés, avec un Woody Allen qui ne joue personne d'autre que lui-même, des dialogues pas suffisamment travaillés, une intrigue trop grossière. Bref Crisis in six Scenes ressemble surtout à un gros brouillon qui a besoin d'être retravailler.
    Back to Top