Mon AlloCiné
    Battlestar Galactica
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "Battlestar Galactica" et de son tournage !

    Des téléfilms pour perpétuer le mythe...

    Si l'intrigue de Battlestar Galactica trouve sa conclusion lors du final en trois parties de la série, les scénaristes ont trouvé un moyen d'exploiter le filon en continuant de développer des téléfilms, à la manière de ce qui avait été fait avec Razor. Un premier téléfilm, The Plan, mis en scène par Edward James Olmos, est proposé sur Sci Fi Channel durant l'été 2009. Les événements, antérieurs au final de la série, montrent le point de vue des Cylons.

    Zoom sur Caprica...

    L'univers de Battlestar Galactica est assuré malgré la fin du show. Les producteurs exécutifs Ronald D. Moore et David Eick développent en 2008 un spin-off intitulé Caprica. Il s'agit pour eux "de prolonger l'univers de Battlestar Galactica et d'approfondir les origines de l'histoire. C'est une grande chance d'avoir la possibilité de faire quelque chose de complètement différent dans la science-fiction, plus axé sur les personnages et moins sur l'aspect pyrotechnique." Se déroulant 50 ans avant les événements de Battlestar Galactica, l'intrigue de Caprica est centrée sur deux familles rivales, les Graystone et les Adama, avec en toile de fond l'émergence de l'intelligence artificielle et le développement de la robotique, à l'origine de la création des Cylons. Le pilote de Caprica est édité en exclusivité en DVD le 21 avril 2009, soit tout juste un mois après l'arrêt de Battlestar Galactica. La série Caprica est annoncée pour 2010 sur Sci Fi Channel !

    C'est fini !

    C'est des étoiles plein la tête et des larmes au coin des yeux que les téléspectateurs américains font leurs adieux à Battlestar Galactica le vendredi 20 mars 2009. Le double épisode final, diffusé sur Sci Fi Channel, est suivi par 2,4 millions de fans, réalisant le meilleur score de la série depuis trois ans.

    Razor !

    La 4ème saison de Battlestar Galactica est introduite par un téléfilm intitulé Razor, axé sur les événements survenus sur le Battlestar Pegasus, sous le commandement de l'Amiral Helena Caine (Michelle Forbes). Cet épisode spécial de deux heures délivre un élément important de la 4ème et ultime saison du show.

    Une conclusion mûrie et réfléchie...

    Au printemps 2007, quelsques semaines après le final de la saison 3, les producteurs exécutifs Ronald D. Moore et David Eick annoncent la fin de Battlestar Galactica à l'issue de la 4ème saison. Le temps de concocter un dénouement digne de ce nom. "Cette série est construite depuis le début pour connaître un début, un milieu et une fin. Tout au long de l'année dernière, l'histoire et les personnages se sont fortement dirigés vers cette fin, et nous avons décidé d'écouter nos voix intérieures et de conclure la série à notre façon. Bien que nous savons que nos fans seront attristés de voir la fin approcher, ils devront se préparer à un voyage mouvementé pour y arriver. Nous allons écrire une dernière saison explosive."

    Le défi de Ronald D. Moore...

    25 ans après les débuts de Galactica, créée par Glen A. Larson, à qui l'on doit notamment K 2000 et Magnum, Ronald D. Moore décide de remettre au goût du jour la saga, avec pour ambition de "réinventer la série de science-fiction". Un défi relevé avec brio ! Avec l'aide du producteur exécutif David Eick, il parvient à donner une autre dimension au show. Développée en premier lieu sous la forme d'une mini-série pour tester l'adhésion du public, les premiers épisodes remportent sont suivis par 4,2 millions de téléspectateurs, soit la 3ème meilleure audience de l'histoire de la chaîne. Ce record amène les dirigeants de Sci Fi Channel à commander une première saison. Le 14 janvier 2005, le premier épisode attire pas moins de 3,1 millions d'adeptes ! Sci-Fi Channel, Battlestar Galactica 8 décembre 2003

    Kobol, légende ou réalité ?

    Kobol est selon les saintes écritures, le berceau de l'Humanité, la planète-mère de l'espèce humaine, alors répartie en 13 tribus gouvernées par les dieux. Lors du Grand Exode, survenu il y a 2000 ans, les humains auraient quitté la planète pour s'installer dans une autre galaxie, sur douze planètes qui allaient devenir les douze colonies de Kobol. Une planète pour chaque peuple ! La 13ème tribu aurait poursuivi le voyage pour atterrir sur une mythique planète appelée la Terre. L'existence de la Terre n'ayant pas été prouvée, elle demeure pour beaucoup une simple légende. L'intrigue de la série prouvera l'existence de Kobol... et de la tombe d'Athéna, indiquant le chemin vers la Terre.

    Starkuck était un homme...

    Dans la version d'origine de Galactica, le personnage de Starbuck, ici joué par la talentueuse Katee Sackhoff, était auparavant un homme. Le rôle était tenu par Dirk Benedict, plus connu pour être le Futé dans L'Agence tous risques.

    En hommage...

    Le nom du Cylon "N°6", interprété par Tricia Helfer, est un hommage au fameux Prisonnier Patrick McGoohan.

    Des grilles-pains sur pieds...

    Les Cylons, ces robots évolués conçus par l'homme, ont fini par se rebeller contre leur créateur. Devenus les pires ennemis des Humains, leur but est d'éradiquer l'espèce humaine. Traqués par ces machines impitoyables, les hommes leurs ont donné le surnom guère gratifiant de "toasters", soit des grilles-pains en français.

    XO ? Dradis ? FTL ?

    Le terme XO revient régulièrement au fil des 74 épisodes de Battlestar Galactica. Il s'agit de l'abréviation de Executive Officer et désigne le second en titre, le plus haut gradé après le dirigeant du vaisseau. Une tâche qui incombe à Saul Tigh (Michael Hogan), un vieil ami de William Adama. Pour la petite histoire, Saul Tigh devait s'appeler au départ Paul Tigh. Pour des raisons légales, le nom a dû être modifié au moment du tournage.
    Dans les expressions utilisées par l'équipage du Galactica reviennent pas mal d'autres termes, dont le Dradis et le FLT. Le premier est le nom donné au radar qui permet de localiser et identifier les vaisseaux situés à proximité du vaisseau. Le FLT (Faster Than Light) est une technologie qui permet d'effectuer très rapidement des "sauts" dans l'espace sur une grande distance., une sorte de téléportation.
    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Stranger Things (2016)
    • Chernobyl (2019)
    • Dark (2017)
    • The Handmaid’s Tale : la servante écarlate (2017)
    • Lucifer (2016)
    • Le Grand Bazar (2019)
    • Manifest (2018)
    • Black Mirror (2011)
    • Demain nous appartient (2017)
    • The Walking Dead (2010)
    • Peaky Blinders (2013)
    • Game of Thrones (2011)
    • Whiskey Cavalier (2019)
    • Riverdale (2017)
    • Big Little Lies (2017)
    • Sex Education (2019)
    • Suits : avocats sur mesure (2011)
    • Blacklist (2013)
    • Grey's Anatomy : Station 19 (2018)
    • Grey's Anatomy (2005)
    Back to Top