Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Homme qui valait 3 milliards
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "L'Homme qui valait 3 milliards" et de son tournage !

    La moustache qui fait tache

    Vers la fin de L'Homme qui valait 3 milliards, Lee Majors a voulu changer le look de Steve Austin en se laissant pousser la moustache. La réaction du public n'a pas été très favorable, et l'acteur s'est très vite rasé, mais pas avant que des supports publicitaires, une BD et une boîte-repas soient produits avec le nouveau look...

    Inflation dans les années 70

    Dans la version originale, la reconstruction de Steve Austin avait coûté 6 millions de dollars (titre original de la série : The Six Million Dollar Man). Étonnamment, lorsque la série arrive en France, le coût passe à 3 milliards ! Si la monnaie n'est pas indiquée, l'équivalent au cours de l'époque serait de 30 millions de Francs... Il s'agit en fait de 3 milliards d'anciens Francs, alors que la nouvelle valeur a été légalement instaurée en 1960, soit 13 ans avant le début de la série !

    Des guest-stars en série

    Au fils des saisons, le show verra défiler bon nombre de visages familiers, la plupart étant encore inconnus à l'époque. En premier lieu, la Drôle de dame Farrah Fawcett, qui est à la ville l'épouse de Lee Majors. Steve Austin donnera également la réplique à Kim Basinger, Dana Elcar, Erik Estrada, Katherine Helmond, Stefanie Powers, William Shatner, Suzanne Somers, George Takei, Joan Van Ark ou encore Donna Mills.

    Le retour des héros

    Steve Austin et Jaime Sommers reprennent du service quelques années plus tard pour 3 téléfilms. "Le retour de l'homme qui valait 3 milliards et de la femme bionique" marque les retrouvailles des deux personnages cultes. Ils renouvellent l'expérience en 1989 avec "L'espion bionique", dans lequel apparaît une nouvelle femme bionique interprétée par une certaine Sandra Bullock. Enfin en 1994, le couple se passe la bague au doigt pour "Mariage bionique".

    Lee Majors donne de la voix

    Pour le double épisode événement "La femme bionique", Lee Majors interprète deux chansons : un morceau country "Gotta Get Loose" et la ballade "Sweet Jamie".

    Un nouveau visage pour Steve Austin ?

    Au printemps 1977, avant le tournage de l'épisode final de la 4ème saison, Lee Majors tente de renégocier son contrat. L'acteur refuse de reprendre le travail tant que la production n'accède pas à ses demandes. Selon les dires, les producteurs avaient un temps envisagé de remplacer leur vedette par une nouvelle recrue. Les candidatures de Gil Gerard, Bruce Jenner et Harrison Ford auraient été étudiées pour succéder à Lee Majors. En ce qui concerne Harrison Ford, les producteurs estimèrent que celui-ci ne convenait pas dans le rôle d'un héros d'action. Finalement, tout rentre dans l'ordre. Lee Majors terminera la saison et signera pour une 5ème et ultime saison.

    Le public voit double...

    Les personnages d'Oscar Goldman (Richard Anderson) et Rudy Wells (Martin E. Brooks) ont la particularité d'apparaître en parallèle dans deux séries : ils sont réguliers à la fois dans L'homme qui valait 3 milliards et dans son spin-off Super Jaimie. Lorsque Super Jaimie est transférée sur NBC en 1977, la pratique continue. Chose incroyable, c'est la première que des personnages apparaissent en même temps dans deux séries différentes sur deux chaînes différentes !

    Un crash réel !

    La séquence du crash montrée au début du générique est celle d'un modèle M2-F2. Les effets sonores insérés sont ceux d'un crash survenu le 10 mai 1967 sur la base Air Force Edwards, en Californie. Le pilote, Bruce Peterson, a perdu son oeil droit et a dû s'arrêter de voler, mettant fin à sa carrière. Comme on peut s'y attendre, Peterson avait déclaré avoir horreur de revivre son accident semaine après semaine à travers le générique de L'homme qui valait 3 milliards.

    Un générique culte

    Accompagné par la musique d'Oliver Nelson, Jacques Deschamps, qui prête sa voix à Oscar Goldman dans la version française, explique dans le générique : "Steve Austin, astronaute. Un homme tout juste vivant. Messieurs, nous pouvons le reconstruire. Nous en avons la possibilité technique. Nous sommes capables de donner naissance au premier homme bio-ionique. Steve Austin deviendra cet homme. Il sera supérieur à ce qu'il était avant l'accident. Le plus fort, le plus rapide, en un mot, le meilleur !"

    Une franchise à succès

    La franchise fait le bonheur de Martin Caidin, l'auteur de "Cyborg", le roman qui a inspiré la série. Les droits lui permettent de toucher de l'argent non seulement sur L'homme qui valait 3 milliards, mais aussi sur Super Jaimie et les téléfilms réunissant l'homme et la femme bioniques. En revanche, Bionic Woman, le remake lancé par NBC en 2007 n'ayant aucun lien direct avec le roman ou Steve Austin, n'entre pas en ligne de compte !

    La femme bionique...

    En 1975, la production décide d'apporter une touche féminine dans ce monde de brutes. Le personnage de la femme bionique, Jaimie Sommers est alors introduit lors d'un épisode en deux parties. Sa popularité est telle que le personnage revient la saison suivante et obtient sa propre série, Super Jaimie, qui débute en 1976 sur le même network.

    Premiers de l'homme bionique

    Steve Austin fait ses débuts à la télévision sous la forme de téléfilms. Le pilote est diffusé sur le network ABC le 7 mars 1973. Il y instaure les bases de la série : son accident, son opération et son engagement au sein de l'OSI sous la direction d'Oscar Goldman. Face au succès remporté par "The Six Million Dollar Man", ABC commande un 2ème et un 3ème volet, qui ne sont pas adaptés des écrits de Martin Caidin. Lee Majors et Richard Anderson conservent leurs rôles respectifs, alors qu'Alan Oppenheimer remplace Martin Balsam dans la peau du Dr Wells. Quant à l'OSO, elle est rebaptisée OSI (Office of Strategic Intelligence). Les deux téléfilms, "Wine, Women and War" et "The Solid Gold Kidnapping", diffusés le 20 octobre et le 17 novembre 1973, confirment le succès du programme qui devient une série à compter du 18 janvier 1974. Dès lors, plus rien ne peut arrêter Steve Austin. Le héros bionique fera les beaux jours de ABC durant 5 saisons, devenant un élément fondamental de la culture populaire des années 70. Dans sa liste des 25 plus grandes légendes de la science-fiction publiée en août 2004, le magazine américain TV Guide classe d'ailleurs Steve Austin et Jamie Sommers à la 19ème place.

    Le Cyborg qui a créé Steve Austin...

    L'homme qui valait 3 milliards est adapté d'un roman de Martin Caidin publié en 1972 et intitulé "Cyborg". Le héros, un astronaute du nom de Steve Austin, est grièvement blessé à la suite du crash de son appareil. Une branche secrète du gouvernement, l'OSO (Office of Strategic Operations) décide de mettre en application les travaux du Dr Rudy Wells, remplaçant les organes blessés par des prothèses bioniques. La 1ère moitié du livre se concentre sur la réaction de Steve Austin à ses blessures (il tente de se suicider), sa réticence à être reconstruit avec des prothèses bioniques et enfin son opération. Alors que la série voit le jour en 1973, avec Lee Majors dans le rôle principal, Caidin publie 3 autres romans indépendants de la série : "Operation Nuke" (1973), "High Crystal" (1974) et "Cyborg IV" (1975).
    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Why Women Kill (2019)
    • The Last Kingdom (2015)
    • La Casa de Papel (2017)
    • Le Bureau des Légendes (2015)
    • The Resident (2018)
    • Validé (2020)
    • This Is Us (2016)
    • Vikings (2013)
    • White Lines (2020)
    • The Eddy (2020)
    • Outlander (2014)
    • The Walking Dead (2010)
    • Outer Banks (2020)
    • Sex Education (2019)
    • Space Force (2020)
    • Prison Break (2005)
    • Peaky Blinders (2013)
    • Élite (2018)
    • Blacklist (2013)
    • Hollywood (2020)
    Back to Top