Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
P'tit Quinquin
P'tit Quinquin
Terminée
2014 / 52min / Comédie, Drame, Policier
Avec Alane Delhaye, Lucy Caron, Bernard Pruvost
Nationalité France
Spectateurs
3,5
Bande-annonce VOD DVD
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis & Info

Une enquête policière extravagante, improbable et burlesque autour d’étranges crimes aux abords d’un village côtier du Boulonnais en proie au mal, et d’une bande de jeunes crapules menée par P’tit Quinquin et Eve, son amoureuse.

Cette minisérie a été présentée en Séance Spéciale à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2014.

1
Saison
4
Episodes
1
Nomination
115
Fans
Voir la Saison 1
Alane Delhaye
Alane Delhaye
Lucy Caron
Lucy Caron
Bernard Pruvost
Bernard Pruvost
Philippe Jore
Philippe Jore
Voir le casting complet
22 Photos

Les dernières vidéos

Le générique de "Ptit Quinquin"
Tueurs en Séries N°288 - Friday 05 December 2014 4:06
Tueurs en Séries N°288 - Friday 05 December 2014
Bruno Dumont présente la série "P'tit Quinquin" 7:12
Bruno Dumont présente la série "P'tit Quinquin"
Cannes 2014 - Bruno Dumont : "Faut pas laisser les séries à des tâcherons !" 4:16
Cannes 2014 - Bruno Dumont : "Faut pas laisser les séries à des tâcherons !"
Voir les dernières vidéos
Coincoin et les Z'inhumains de Bruno Dumont : "J'avais envie d'aller plus loin, il fallait pousser le bouchon"
NEWS - Séries à la TV
mercredi 19 septembre 2018

Coincoin et les Z'inhumains de Bruno Dumont : "J'avais envie d'aller plus loin, il fallait pousser le bouchon"

Demain soir, Arte diffuse à 20h55 les premiers épisodes de la saison 2 de "P'tit Quinquin", "Coincoin et les Z'inhumains"....
Coincoin et les Z’inhumains : la suite du P’tit Quinquin à la rentrée sur Arte
NEWS - Au programme
mercredi 22 août 2018

Coincoin et les Z’inhumains : la suite du P’tit Quinquin à la rentrée sur Arte

Confortés par le succès du "P’tit Quinquin", Arte et Bruno Dumont ont concocté pour notre plus grand plaisir une suite sous...
Bruno Dumont tourne la suite de P’tit Quinquin, Coin Coin et les Z’Inhumains
NEWS - Séries à la TV
jeudi 20 juillet 2017

Bruno Dumont tourne la suite de P’tit Quinquin, Coin Coin et les Z’Inhumains

Bruno Dumont a débuté le tournage de la deuxième saison de "P’tit Quinquin", intitulée Coin Coin et les Z’Inhumains . Au...
Un Prophète, Amélie Poulain, Holy Motors... Quels sont les meilleurs films français du XXIe siècle selon Indiewire ?
NEWS - Vu sur le web
mercredi 5 juillet 2017

Un Prophète, Amélie Poulain, Holy Motors... Quels sont les meilleurs films français du XXIe siècle selon Indiewire ?

"Holy Motors" au sommet, un doublé pour Jacques Audiard et Michael Haneke, Jean-Luc Godard au pied du podium et "Amélie Poulain"...
25 news sur cette série

Critiques Spectateurs

Robert L.
Robert L.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 23 critiques

3,5
Publiée le 24/09/2014
P'tit Quinquin s'inscrit tout à fait dans l’œuvre de Bruno Dumont : même rigueur dans les cadres, même souci pictural dans la photographie, travail avec des interprètes non-professionnels... Présenter la série comme le virage du réalisateur dans la franche comédie est partiellement faux : s'il y a bien du burlesque dans ces inspecteurs de province parodiques, le rire que convoque Dumont est toujours sur le fil de l'inconvenance et de ...
Lire plus
Denis Lecat
Denis Lecat

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 4 critiques

4,5
Publiée le 19/09/2014
Gé-nial ! Ché les Experts à Boulonne-sur-Mer, ça s'moque bin des séries d'ces monsters d'inglais, et c'est là d'où qu'on voit qu'les boubourses y sont pas toujours ceux qu'ont croient. Eul'timps il est comme dissous, alors on ar'garde ché beaux paysach' eud' not' belle région. Pis y'a des moyens ! Surtout en vach' ! ... ...
Lire plus
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1033 abonnés Lire ses 10 091 critiques

4,0
Publiée le 15/04/2016
Avec "P'tit Quinquin", Bruno Dumont a fait une pierre deux coups! Au dèpart, le rèalisateur voulait faire une comèdie sans savoir exactement où, quand, comment et pourquoi ? Une opportunitè s'ouvre au metteur en scène de "La Vie de Jèsus" car Dumont attendait vraiment une occasion : Et pourquoi ne pas faire "P'tit Quinquin" à la tèlèvision car l'histoire ètait tout sauf un scènario de cinèma! il en sort une formidable mini-sèrie ...
Lire plus
brunetol
brunetol

Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 171 critiques

1,0
Publiée le 20/09/2014
Bruno Dumont, cinéaste important, auteur de "La vie de Jésus" et de "L'humanité" (un de mes films fétiches) se lance donc dans la "comédie". Au début, un certain charme agit. La photographie y est pour beaucoup : c'est magnifiquement éclairé et cadré. Mais bien vite on va être tenté de couper le son. Le malaise s'installe quand les personnages commencent à se succéder, exhibés comme des monstres de foire, ou les animaux d'une ...
Lire plus
lionel deschamps
lionel deschamps

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

0,5
Publiée le 04/10/2014
Après avoir écouté Bruno Dumont sur France Inter à propos de sa série, l'envie de regarder le chef d"oeuvre annoncé était forte, tant le propos du réalisateur était intelligent, subtil, concernant. ...
Lire plus
93 Critiques Spectateurs

Comment regarder cette série

à partir de (1.99 €)
à partir de (1.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par

En DVD BLU-RAY

neuf à partir de 18.50 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Secret de tournage

Au Festival de Cannes 2014

Cette minisérie est présentée en Séance Spéciale à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2014.
Les séries similaires
Castle
Castle
Alerte Cobra
Alerte Cobra
Candice Renoir
Candice Renoir
Les Enquêtes de Remington Steele
Les Enquêtes de Remington Steele
No Offence
No Offence
Battle Creek
Battle Creek
Les séries similaires

La réaction des fans

  • SpaceTiger7
    Absurde, décalée et osée, "P'tit Quinquin" est une série qui arrive à recréer un univers très spécial. Bruno Dumont s'amuse et joue avec les références de la littérature (Zola), de la culture populaire (le diable), religieuses (le Coran) et se permet des fulgurances étonnantes et des rebondissements surréalistes. Une série qui oscille constamment entre la comédie de mœurs rurale, le polar absurde et le drame familial. Assez inclassable donc, on sent également toute la tendresse de Dumont pour ses personnages qu'ils arrive à rendre attachants et humains. Une série rare car capable d'un plan à un autre de nous faire passer de l'émotion au rire le plus franc. "P'tit Quinquin" est également une belle série sur l'enfance et la découverte de l'amour, Bruno Dumont a donc réussi son pari, celui de créer un univers décalé et personnel, en jouant avec les codes du polar grâce à des dialogues venus d'ailleurs, des situations improbables et une touche surréaliste agréable. Les acteurs sont tous géniaux. 8/10.
  • bibi007
    une pépite du nord
  • Christoblog
    Ne croyez pas ceux qui vous parlent de "comédie". Le cinéma de Dumont est tellement boulifiant d'habitude que le moindre trait d'humour semble un immense éclat de rire dans l'atmosphère opressante de son cinéma. Sinon mon avis complet est ici : http://www.christoblog.net/201...
  • tedsifflera3fois
    Bruno Dumont livre une comédie policière drôle et étouffante, à l’humour singulier et souvent gênant. Étrange, à la limite de l’indécence, le film nous invite à une exploration du mal dans un village isolé.La critique en googlant "Ted sifflera 3 fois p'tit quinquin"
  • MGM-ranger
    Une des séries que j'ai le plus envie de voir. J'hésite à l'acheté entre elle et The Walking Dead ainsi que Lost. :)
  • Fabior
    Il n'est nullement demandé de crier au génie, il est simplement demandé d'être objectif face à une oeuvre cinématographique, car le cinéma est un art, difficilement critiquable, ou alors avec justesse. On peu détester mais avec intelligence.
  • Lillana
    Il paraît qu'il faut prendre ça pour une comédie... J'espère que je ne vais pas me faire lyncher mais franchement j'ai trouvé ça risible plutôt que drôle... Quelques passages peuvent faire sourire mais sans plus... Les acteurs sont des amateurs et cela se voit... De trop !!! Il n'y a que le jeu des enfants que j'ai trouvé bon... Beaucoup de passages sans intérêt qui servent plus à meubler qu'autre chose... Les personnages ne sont pas attachants, l'histoire est bancal mais les paysages sont très beaux... J'aime les films qui sortent de l'ordinaire, j'aime les ovnis cinématographiques mais là non ! L'histoire est mal exploitée et je trouve ça vraiment dommage... Quand à ceux qui disent que l'on est des critiques en herbe sous prétexte que l'on a pas aimé, je trouve ça fort de café ! Tous les goûts sont dans la nature et c'est justement ça qui fait la richesse de l'Art et de ses observateurs... 3/5
  • gimliamideselfes
    Ta "phrase" n'est pas réellement intelligible et encore moins argumentée.
  • gimliamideselfes
    Allez, on y croit bien fort... Quitte à venir troller, raconte au moins des choses plausibles...
  • aldo A.
    oui, c'est comme pour le film, 1 minute aurait suffi, dans les 39 autres, tu ne dis rien, sauf euh.......
  • aldo A.
    en fait 12 mn étaient suffisantes pour juger ce navet, j'ai regardé avec attention des quatre épisode à la recherche du "génial", je ne l'ai jamais trouvé, les 10 premières minutes expliquaient avec talent la platitude de ce "chef d'oeuvre"
  • aldo A.
    être contre, c'est donc être un critique en herbe, si on ne crie pas au génie devant un travail lamentable et bâclé, on n'a rien compris ??
  • gimliamideselfes
    Raciste ? Faut-il que je te renvoie vers la définition du racisme ? Pardon si le message auquel je renvoie n'est pas intelligible (du moins pas en langue française... après je ne connais pas toutes les langues...)
  • Frank V.
    C'est Dumont alors on doit s'incliner, s'extasier....crier au génie. "La vie de Jésus" est un coup poing dans le bide mais ajouter au propos des tsoin tsoin, des grimaces outrées et lâcher la bride à des amateurs perdus ne suffit pas à faire une comédie.Le drame peut être exhibitionniste et brut, la comédie nécessite une attention subtile et des intentions affirmées. Dommage. Ce P'tit Quiquin, c'est du Groland sans insolence. Reste de cette série une photo magnifique.
  • Fabior
    Il est bon de constater, et il fallait si attendre, sauf si on connait parfaitement le cinéma de Bruno Dumont, que la prose des critiques en herbes allait s'étendre sans retenu sur les forums. C'est un plaisir de vous lire.
  • aldo A.
    commentaire mièvre et insultant, (pour les insultes, compte le nombre de fois où tu traites les contres de "cons", ce sont des arguments ?? Des arguments de type qui n'en a pas !!) il atteint lui aussi le degré zéro, c'est inutile de chercher à phraser pour ne rien dire, il suffit de compter les euh... de l'orateur pour en détecter le niveau. Nietzsche ne te l'a pas enseigné ??
  • stanley
    un des films les plus drôles depuis longtemps, une pièce maîtresse du cinéma. Mai sortira t-il en salles ?
  • BlancheHell
    Le problème c'est que ça tombe sur une régions qui accumule déjà de très forts clichés dans l'imaginaire collectif. Je sais que ce n'est pas à propos de la région mais tout est tellement encré dans le Nord pas de Calais.
  • luxe
    Un ovni...
  • aldo A.
    Expliqué par quelqu'un de tolérant comme toi, je comprends aisément que selon la sensibilité de chacun, cette série est perçue différemment, et c'est logique. Ce qui énerve et me pousse à "déborder", ce sont les commentaires de gimliamideselfes qui veut imposer son point de vue comme une vérité et qui se permet de tailler ceux qui ne pense pas comme lui. Et si on écoute les 40 mn de ce qu'il appelle avec emphase son podcast (ce que j'ai fais avec attention), on n'y trouve que des affirmations et pire encore, de nombreuses insultes à tous les opposants. Tu prouves qu'avec intelligence il est possible de converser, face au mur d'orgueil et de mauvaise foi de gimliamideselfes, on ne peut que ruer.
  • Julien D.
    Pour ceux qui cherche un coupable, à mon avis, c'est le motard que l'on voit à la fin du 4ème épisode, et aussi lors du premier épisode, à l'enterrement ; le gars à la cagoule (dans l'église et cimetière).Je préfère la bande annonce à la série. Les compétences des acteurs ont été sous-estimées par le réalisateur (capables de plus de dialogues et de jeu).Je préfère un "Strip-tease". Peut-être que le réalisateur aurait dû s'en inspirer (format court, d'où ma préférence pour la bande annonce, plus directe)
  • gimliamideselfes
    Ah de l'ad hominem encore, beaucoup d'abstraction dans ce que tu dis, qu'est ce que ça veut dire "démontrer l'indémontrable" ? Que P'tit Quinquin est un chef d'oeuvre ? Ceci fait consensus, il suffit de voir l'emballement des critiques qui sont au moins tout aussi élogieux que moi !De plus dans mon podcast si tu l'avais écouté au lieu de t'enfermer dans tes préjugés tu verrais que j'ai parfaitement conscience de pourquoi les gens ne pensent pas comme moi et je leur explique la démarche à suivre.
  • kickendikoi
    Je n'ai pas de temps à perdre à écouter les propos d'une personne obtuse et qui plus est d'une intolérance qui passe la frontière du respect de l'opinion des autres.... qui se permet également de vouloir donner des leçons : il faut penser comme çi , il faut éprouver ça ; vous avez une sérieuse propension à la dictature intellectuelle ce qui remet violemment en cause votre objectivité déjà quasi inexistante.... Et surtout je m'étonne que les modérateurs vous permettent de traiter les personnes qui ne sont pas de votre avis de la sorte. Apprenez l'humilité et la tolérance ce sont des grandes preuves d'intelligence Gimliamideselfes. Quand je dis humilité ça veut dire ne pas tant faire étalage de sa culture surtout lorsque l'on veut démontrer l'indémontrable ; culture n'a jamais été synonyme d'intelligence. A bon entendeur .
  • JimBo Lebowski
    Ou juste apprécier le second degré et la rupture de ton que propose Dumont, c’est d’ailleurs le meilleur exemple de la série, passer des prêtres qui baragouinent à la présence quasi iconique de la chanteuse puis retomber dans un total burlesque c’est littéralement passer du rire aux larmes, la puissance même de l’objet cinématographique.Tout ne doit pas être codifié et conformiste, si tu ne vois pas ce décalage décomplexé je pense qu’on ne pourra rien faire pour toi ...
  • Blaste
    Ta réponse a été supprimée, aldo A., mais pendant le temps où je tapais moi-même ma réponse. lol Je te la copie quand même :Je ne me suis pas senti pas personnellement insulté, je sais que je suis tordu et je l'assume, mais vous insultez les spectateurs ayant aimé en généralisant (de la même manière que, dans l'autre sens, on insulte ceux qui auraient pas aimé), et j'ai l'impression que ceux qui polémiquent sur fond d'un humanisme galvaudé ne supporteraient peut-être pas leur banale médiocrité (au sens noble du terme). En fait je pense que, si on analyse la construction de la série selon un axe philosophique, l'argument du social ne tient plus.Pour parler de la série, d'ailleurs, je trouve que les personnages expriment un ordinaire, et que la série dans son ensemble, de par les choix de mise en scène et de montage opérés par Dumont, expriment une banalité, encore une fois au sens noble du terme. Comme la peinture flamande que le personnage cite à la fin, ou comme les natures mortes de manière plus générale (on peut aussi penser à Zola, que Dumont fait citer dans le première épisode), je l'ai davantage ressenti comme un film sur la vie ordinaire qui n'essaye pas de leurrer le spectateur, ce que je trouve "meilleur" qu'un film hollywoodien normé.Car je trouve au contraire les personnages plus que réalistes, ils sont d'un naturalisme jamais atteint, je pense, dans le cinéma de fiction. J'imagine parfaitement pouvoir croiser des gens comme ceux-là en descendant dans la rue. Je ne vais rien dire de plus ni de mieux que Dumont, il a filmé les personnages comme ils sont, sans artifice d'embellissement, mais aussi sans les moquer, et, personnellement, je ne suis personne pour dire que ces gens me sont inférieurs.Enfin, vous parlez d'imaginer l'impact de cette série à l'étranger : à l'inverse, imaginons des séries perçues chez nous comme des chefs d’œuvre, qui ou qu'est-ce qui nous garantit qu'elles ne peuvent pas avoir été perçues comme dégradantes dans leur pays d'origine ?J'ai du mal à voir comment elle aurait pu tenir en 10 minutes : j'ai ressenti quelques longueurs, des passages dans lesquels je ne voyais plus trop la cohérence de l'ensemble, notamment dans les épisodes 2 et 3, mais pour moi la fin de l'épisode 4 éclaire tout le projet, notamment à travers deux plans plutôt longs, celui sur l'anonymat du casque du motard puis celui sur l'oncle handicapé. Deux plans durant lesquels on peut culpabiliser de les imaginer coupables, se dire justement "qui sommes-nous pour les juger ?".Enfin bon, j'argumente un peu mais pas du tout pour tenter de convaincre, je respecte les goûts de tout le monde, ce qui m'énerve ce sont les provocations des uns comme des autres (qu'on peut retrouver malheureusement très souvent sur d'autres pages films), qui virent par moments à un prosélytisme étrange.
  • gimliamideselfes
    En quoi il a atteint le degré zéro du cinéma ? En quoi mon podcast est intolérant, insultant, mièvre ? (comment peut-on être insultant et mièvre à la fois ?)
  • gimliamideselfes
    En quoi est-il inconsistant ? Mon intervention bien que longue est parfaitement structurée en expliquant d'abord pourquoi le film est bon, ce à quoi tu ne réponds pas, que veux-tu répondre de toute façon ? Puis je réponds précisément à chaque critique qui a été faite au film.Et tu viens me parler d'inconsistance alors qu'à part m'insulter tu ne fais rien ?
  • aldo A.
    et surtout que c'est très nul, juste 40 mn de bavardage inconsistant, de quoi te flatter l'égo.
  • Blaste
    Pourquoi être insultant ?
  • aldo A.
    Trouver géniale la scène de l'église, il faut vraiment être tordu !
  • aldo A.
    ton arrogance est à la mesure de ton étroitesse d'esprit, puisque tu le prends ainsi, l'intello à deux balles. Mon dernier mot sera que cette "oeuvre" de Dumont est une horreur, que quand on écoute ton podcast,on entend une personne intolérante, insultante, quelqu'un qui se prend pour un prof de fac mais qui n'apporte rien sauf de la mièvrerie, tout comme ce film, le plus con qui soit !Je pense réellement que Dumont a atteint le degré zéro du cinéma avec une telle gauloiserie.
  • gimliamideselfes
    Je crois avoir assez expliqué sa beauté à toi de la voir ou de rester le renard de la fable à mépriser ce que tu ne peux avoir.
  • gimliamideselfes
    C'est bien tu as fait tes devoirs, maintenant faut argumenter, proposer, arrêter de dire des contrevérités, ça va être un travail de longue haleine.
  • gimliamideselfes
    Et en Français ?
  • Blaste
    Je pense aussi que c'est une erreur de se concentrer de cette manière sur l'aspect régional, tu y accordes, si tu me permets, une importance démesurée. Pour moi ce n'est qu'un point de contexte, qui ne sert en aucun cas l'intrigue. C'est un village paumé comme il peut y en avoir en Bretagne, dans le Centre, partout ailleurs en France et dans d'autres pays. Dumont a filmé, de ce point de vue "sociologisant", un type de personnage qui, excuse-moi, existe. La "France profonde", c'est une réalité. Que tu refuses de la voir, c'est autre chose, et ça te concerne bien plus que ça ne concerne Dumont. Peu importe que ces personnages soient du Nord ou du Sud ou du Centre, c'est le rapport du spectateur au récit qui est devenu vraisemblablement problématique, et veut que vous y attachiez autant d'importance. Et surtout Dumont ne les filme en aucun cas avec mépris : si je peux comparer avec Camping, par exemple (peu importe la "qualité", c'est pas mon souci), qui se passe dans ma région natale, Onteniente a filmé les gens du sud avec mépris dans le sens où les parisiens se moquent ouvertement d'eux à travers des répliques : le genre de films, comme ceux de Danny Boon, à être effectivement régionalistes et communautaristes, à penser la société en castes et en élites. Ici, Dumont n'a fait dire aucune réplique insultante en termes d'appartenance régionale. Lorsqu'il a placé quelques répliques moqueuses, c'est avec une distance évidente et, surtout, qui ne concerne que la question du racisme. Pour moi cette série prône la tolérance, dans un rapport certes problématique qu'il veut installer entre ses personnages et son spectateur. C'est évident qu'il ne cherche pas l'identification facile - donc aucune fierté personnelle -, pour que le spectateur se remette humblement en question.D'autant plus que vous vous contentez de lancer vos remarques de manière polémique, c'est agressif et anti-productif, la polémique n'a jamais amené la pensée.Franchement, tu aurais pu dire "merci de nous faire passer pour des cas sociaux", sans t'encombrer de la question régionaliste, j'aurais été d'accord. Sauf que moi je trouve ça utile, de dire que l'être humain est un cas social.
  • Blaste
    Le fait étant que nous sommes tous des cas sociaux, le problème est que nous préférons généralement nous vautrer dans la moindre petite illusion de confort et nous identifier à des acteurs proches d'un idéal à la fois plastique et moral, plutôt que d'affronter immédiatement notre médiocrité. Pour moi, si on fait abstraction de l'image superficielle des personnages (l'accent), ils reflètent la nature humaine avec une certaine justesse. C'est sûr, s'identifier à Brad Pitt, c'est plus rassurant... J'ai trouvé cette série presque parfaite, Dumont a maîtrisé différentes formes de comique - de dialogue, de geste, de situation, et subtilement de répétition. J'avais un peu peur, après les deux premiers épisodes, qu'il ait succombé à un systématisme (la même fin, quasiment, avec les deux gamins s'éloignant dans la profondeur de champ). Heureusement le cinéaste s'est révélé plus audacieux que ça, il maîtrise ces répétitions narratives qui se révèlent discrètes. La fin ouverte est saisissante (avec cette musique !), et la fin de l'épisode 4 m'a foutu la chaire de poule. Dumont continue de chercher toujours plus loin l'ultra naturalisme, en dépit d'un réalisme (après le bruit du rail de travelling dans Hors-Satan, il a laissé ici quelques "prises ratées", notamment quelques répliques marquées de quelques hésitations, des regards caméra malaisés et des cadrages corrigés). C'est un cinéma très largement différent de ce qui est devenu arbitrairement la norme, je comprends qu'on puisse ne pas aimer (nous n'avons naturellement pas tous les mêmes goûts) mais je ne comprends absolument pas les arguments développés pour dénigrer cette série, qui sont des arguments idéologiques normatifs, qui témoignent d'une très grande fermeture d'esprit. Quand les "contre" avanceront des arguments esthétiques convaincants, je reconsidérerai probablement mon emballement pour cette série, mais en attendant j'ai l'impression qu'aimer cette série devient quelque chose de politique.Bref. Personne n'en a parlé (ou alors j'ai pas vu), mais dans l'épisode 2, lorsque Carpentier dit "c'est un crime passionnel", l'inspecteur fait un doigt d'honneur à la caméra, non ? J'ai cru le voir, et je trouverais ça tellement fort que je veux l'avoir vu.La mise en scène est ahurissante de beauté.
  • kickendikoi
    Ah ça fait plaisir de voir qu'il y a des gens lucide ici.
  • aldo A.
    Ce qui prouve que Peter avait raison "chaque homme atteint un jour son niveau d'incompétence, pour Dumont, il semble que ce soit fait.
  • aldo A.
    Tout à fait d'accord avec vous, cette série est une insulte au peuple ch'ti et renforce l'idée de tare et d'alcoolisme vis à vis de ces gens là !De plus la façon dont sont traitées les scènes avec Mohamed sont une insulte, un outrage aux peuples de couleur et aux musulmans , ça pue le racisme.
  • aldo A.
    il faut arrêter de comparer ce navet insultant et idiot aux chefs d'oeuvre de C Chaplin ou de Godard, ici, on atteint le caniveau.
  • aldo A.
    le "podcast" qui n'en est pas un, celui qui insulte ceux qui trouvent cette série mauvaise ??
  • Magali B.
    Pas obligée de me parler comme une demeurée mentale non plus. Chacun son avis.
  • Magali B.
    Normal qu"on le prend personnellement à chaque fois on nous fait passer pour des abrutis de première.
  • gimliamideselfes
    Qu'est-ce-qu'il ne faut pas lire. ça me fait tellement rire les gens du Nord qui viennent râler et prendre ça "personnellement" alors que Dumont vient du Nord et que ce n'est pas un reportage sur la région, ça se passe là-bas parce qu'il adore les décors.C'est comme si tu disais que tous les ouvriers étaient débiles légers à cause des temps modernes de Chaplin...
  • gimliamideselfes
    ... Mais n'importe quoi...Je te renvoie à mon podcast posté plus bas...
  • Magali B.
    Je suis d'accord, habitant dans le 62 je suis pire qu'écoeurée.
  • Magali B.
    Encore merci de nous faire passer pour des cas sociaux alcooliques dans notre région.Une nullité.
  • JimBo Lebowski
    Une des meilleures séries de ces dernières années, un univers unique et décalé, des personnages attachants, burlesques, iconiques, drôles et cultes au service d'un scénario tout autant invraisemblable que captivant. Dumont a réalisé quelque chose de sublime et poétique qui ne parlera certainement pas à ceux qui restent cloisonnés dans leur premier degré et leur sens du tangible.Un vrai coup de coeur ! 5/5
  • Aury Chassignol
    Effectivement elle a bien crée cette chanson elle même :)
  • spider1990
    une série prenante, drôle, de beaux plans, malgré les répétitions. L'épisode 3 m'a déçu. Mais vivement la saison 2. Une p'tite série qui ne risque pas de passer inaperçu.
  • Martine D.
    je n'ai jamais regardé une serie aussi nulle, ceux qui ne connaissent pas les gens de cette region , doivent les prendre pour des alienes en tout cas 0/20 meme pas l'ombre d'1/2 point
  • gimliamideselfes
    Bon tu montres surtout que tu n'as rien compris à ce que je dis. Mais à partir de là, soit tu n'as pas l'honnêteté d'avouer que j'ai inévitablement raison et tu tentes de déformer mes propos pour parvenir à tes fins, soit tu es tellement persuadé que ton cerveau refuse d'entendre la vérité, Nietzsche en parlait des gens comme toi (pas en bien).
  • aldo A.
    Il ont voulu le faire croire la première semaine, parce qu'on leur a demandé de le faire, en deuxième semaine certains ont l'avis contraire !!
  • Serge K.
    Le problème de cette série c'est le niveau de "lecture" qu'on en a, il y a des moments hilarants certes (la scène des prêtres est surréaliste) mais si on regarde ça au premier degré on se demande à quoi on a affaire, ça oscille entre le pseudo-policier et la comédie sociale. De plus ce qui me gêne quand même c'est que si on peut prendre la série comme elle vient sans se poser de questions et passer un bon moment devant tous ces "cas sociaux" dépeints dans les épisodes; au bout d'un moment on se dit quand même que beaucoup de personnes l'ayant vue vont une fois de plus avoir une bonne image du nord.... Et je parle en connaissance de cause étant moi-même très attaché à cette région car ancien nordiste.Mon regret est donc que les personnages et situations si caricaturales (essayez de déchiffrer toutes les paroles du commandant...) occultent pour beaucoup de personnes l'originalité du traitement de l'histoire.
  • gimliamideselfes
    Cette scène ! Géniale ! La chanson toute triste, assez sobre et belle, les deux prêtres qui ne savent pas quoi faire de leurs mains... et toute à coup elle fait je ne sais quoi avec ses mains et se croit dans un concert en plein enterrement...
  • joan C.
    "Les idiots" J'ai ri , pas certain de ce qui m'a fait rire , les comédiens et les situations ou mon désire pervers d'admirer les zoos humains .N'empêche c'est une excellente série , d'une qualité formidable , le jeu des protagonistes est triste , déconcertante , touchante et d'un vrai qui me touche , l'écriture est en conflit permanent avec la diction hasardeuse des personnages et le scénario enfin un scénario ! Depuis une semaine je la conseille a mes connaissances donc vivement la suite
  • Edgar D.
    voyez plutot : https://www.youtube.com/watch?...
  • gimliamideselfes
    Attends, quel intérêt de venir poster ton avis après 12 min d'une série qui fait au total 3h20 ?Tu arrêtes apocalypse now pour dire après 12 min "les acteurs ont l'air limité" ?Et ce n'est en aucun malsain, mais oui c'est guignolesque, c'est fait exprès...
  • J-B O
    Et les acteurs amateurs ont des limites qu'on voit très vite...
  • J-B O
    En tout cas ça fait parler. C'est marrant, soit les gens crient au génie soit ils hurlent à l'imposture et pointent du doigt les clichés. Quant à moi, pour le moment (je viens de mater les 12 ères minutes, hein...) je ne sais pas quoi dire. Je trouve ça intéressant (au niveau images, son, on sent que c'est maîtrisé) mais après c'est vrai que c'est un peu exhibition de monstres de foire. Il y a des moments où l'on se demande si ce qui paraissait touchant et sensible n'est pas en train de verser dans le malsain et le guignolesque. J'ai grandi à la campagne et les gens ne sont pas comme ça. Je vais regarder la suite, on verra bien.
  • Kiwi98
    Certes !
  • gimliamideselfes
    Que oui c'est peut-être un peu long, je pensais faire un truc plus court à la base.
  • Kiwi98
    Ou veux tu en venir ? :)
  • gimliamideselfes
    Ben non Dumont ne filme pas comme Chaplin, mais c'est le même genre d'humour burlesque.Mal rythmé ? pardon ? on a un équilibre parfait entre policiers et p'tit quinquin dont les histoires se croisent sans aucun rapprochement artificiel. Si pour toi c'est mal rythmé. Donc pour ce qui est du rythme et du montage...Tu dis avoir aimé Flandres qui est beaucoup plus lent que p'tit quinquin avec des plans similaires... paye ta contradiction.Non il n'y a pas réellement d'enjeux narratifs, il n'y en a pas non plus dans la maison des bois de Pialat. Pourquoi s'en encombrer ?On aurait raté quels chefs d'oeuvres ?Et puis après l'insulte de ce que tu ne peux pas comprendre.Bref en gros je te renvoie au lien que j'ai posté au-dessus sur mon podcast sur cette série/film...Parce que venir dire qu'on est dans la caricature du vrai alors qu'on est à l'épuration totale pour laisser juste la beauté d'une étreinte... c'est fort.
  • gimliamideselfes
    Euh tu as seulement écouté mon podcast, c'est exactement à ça que je réponds en 40 min. Je ne peux pas faire mieux.
  • gimliamideselfes
    Lorsque j'ai enregistré, je n'ai pas regardé le temps... et c'est à la fin que j'ai vu que ça faisait 40 min.
  • kickendikoi
    J'ai répondu plus bas à ta question soulevée concernant la comparaison de point de vue avec Chaplin.
  • kickendikoi
    La comparaison est hors de propos : comparer la manière de filmer de Dumont (qui si j'étais tenté d'accordé foi à ce que tu dis) est pour moi cependant totalement équivoque ; cette confusion n'existe pas chez Chaplin et ça me facilite la tâche que tu mettes les deux réal dans les plateaux de la balance car il est aisé de voir de quel côté elle ne peut que pencher... Je connais le cinéma de Dumont : j'avais apprécié Flandres, mais là je reste sans voix devant l'inanité du propos et partage l'avis des internautes ; j'ai fait l'effort de regarder les deux épisodes ça m'a semblé interminable, répétitif, très mal joué, c'est même mal monté : le seul point positif ce sont les cadres mais les plans sont souvent interminables voir inutiles et il n'est pas besoin d'avoir de grandes études de cinéma pour savoir qu'un plan se justifie toujours... IL n'y aucun enjeu narratif, de plus l'humour m'échappe totalement et pourtant j'aime me marrer : j'aime le burlesque et le décalé mais franchement je ne vais pas me forcer à rire... J'ai lu ta critique je la trouve argumentée mais totalement subjective enfermée dans un cinéma qui selon certains intellos privilégient le vrai (dixit Boilau) mais si on n'avait traité tous les sujets cinématographiques depuis Lumière sous cet angle bon nombre de chefs d'oeuvre absolus n'auraient pas vu le jour. Je suis désolé mais même lorsqu'on me raconte des histoires dramatiques il faut qu'on me transporte. J'aime trop le cinéma pour me cantonner seulement au vrai : un réal il doit me faire l'amour, me transporter et surtout gagner le pari qu'il s'était fixé....Là je suis désolé mais ne j'ai rien ressenti... Je suis désolé de dire aussi que l'on est dans un cinéma qui n'est pas aussi simple que tu le laisses penser : cette simplicité ou ce côté cru comme tu veux est l'apanage d'une fausse élite (Godard, Kéchiche etc.) qui se regardent quand même bien le nombril pour accoucher parfois de pavés indigestes et égocentriques. Je pense que le sujet traité par Mocky aurait été bien plus caustique , bien plus drôle, sans cette overdose de tiques multiples dans la réa ; cette accumulation de gimmicks qui au final dessert la réalisation (qui au passage n'a rien à voir avec le VRAI : on est dans la caricature du VRAI) ; bref même si Dumont croit faire tout ce qu'il faut pour créer un univers : non seulement je n'y crois pas une seule seconde mais en plus c'est très pénible et ennuyeux.Merci d'avoir lu jusqu'au bout.
  • Kiwi98
    Personnellement je suis un peu plus réservé que toi, sympathique mais un peu long.
  • Strangelover
    Il n'y a rien à "penser" si ce n'est que l'on passe un bon moment...De même que pour les imitateurs ou caricaturistes qui accentuent des traits particuliers de ceux qu'ils croquent.De même que pour les illusionnistes et peintres impressionnistes qui chatouillent notre imagination.De même que nous-mêmes qui avons des idées reçues sur les bonnes gens que nous ne connaissons pas.Il faut se laisser aller... Enjoy !
Voir les commentaires
Back to Top