Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Bug
Bug Bande-annonce VF
147 453 vues
22 janv. 2007
138
Partager
Partager cette vidéo sur
facebook Tweet
Bug
Bug
De William Friedkin
Avec Ashley Judd, Harry Connick Jr, Lynn Collins, Michael Shannon, Brían F. O'Byrne
2,6
pour 1 718 utilisateur
2 Bandes-annonces & Teasers
Bug Bande-annonce VF 1:10
Vidéo en cours
Bug Bande-annonce VF
147 453 vues
Bug Bande-annonce VO 1:11
Bug Bande-annonce VO
7 767 vues
3 Extraits
Bug Extrait vidéo VO 0:58
Bug Extrait vidéo VO
28 257 vues
Bug Extrait vidéo (2) VO 0:53
Bug Extrait vidéo (2) VO
8 317 vues
Bug Extrait vidéo (3) VO 1:01
Bug Extrait vidéo (3) VO
7 021 vues
1 Emission d'actu ou bonus
Top 5 N°563 - Les bestioles qui font basculer des personnages dans la folie 2:48
Top 5 N°563 - Les bestioles qui font basculer des personnages dans la folie
24 863 vues

Commentaires

  • jhgf
    Ouais pourquoi pas mais c'est pas le même genre que l'exorciste!!!et pui les bestioles sous la peau sa me rappelle un peu "la momie" mais bon ...
  • Vievie1
    http://a69.g.akamai.net/n/69/1...c'est noir et peu visible , pas d'intérêt sauf pour ceux qui aiment le noir, morbide.javascript:emoticon(':sarcastic:')
  • belouba
    ben le film n'a pas l'air mieux que ça... :??:
  • fb066982@skynet.be
    ca na pas l'air mal comme film j'irai le voir ;)
  • Adridrien1
    mouais... J'irai le voir je pense
  • leprofessionel
    désolé mais moi, j'ai rien compris à cette bande annonce... mise à part que y a des insectes partout...
  • IndianRunner
    Ca a l'air bon ça !!! Délire parano !!! :grrr: :wahoo: :ass:
  • raphy971
    Ca me fait peur!!! :saint:
  • fonctionnaire
    Après un début prometteur, un scénario qui semblais bien se construire, et puis plus rien. Manque d’imagination pour la fin du film, ou manque de moyen financier, alors désolation totale pour ce Bug. :gun:
  • ZEM01
    Huis-clos particulièrement angoissant et poisseux comme un ruban tue-mouche, Bug est le récit d’une lente descente vers l’enfer de la folie. Folie d’un homme d’abord. Folie d’un couple ensuite ! Après ses deux immenses chef-d’œuvres de l’histoire du cinéma que sont « French connexion » avec son inoubliable Popeye en chapeau mou et « L’exorciste » ou le diable rend visite à une fillette, William Friedkin nous offre à nouveau, à 70 ans, ce qui pourrait bien-être le troisième grand chef-d’œuvre de sa longue carrière de réalisateur. Avec un minimum de décors, un motel miteux perdu au milieu de rien, cinq personnages et pas un de plus, des tonnes d’insecticides à faire fuir des millions d’insectes invisibles et des kilomètres de papiers alu, Friedkin nous immerge à une allure crescendo, dans l’univers de Peter, un homme sortis de nulle part, un peu paumé, un peu timide qui ne ferais pas de mal à une mouche (c’est le cas de le dire !) et qui rencontre par hasard Agnès, serveuse paumée, alcoolique et noyée dans une détresse affective et un chagrin sans fond. C’est alors que leurs deux solitudes vont fusionnées, degrés après degrés, en une histoire d’amour et de mort hallucinante et littéralement terrifiante au sens propre comme au figuré ! Après une scène d’amour, la seule du film mais filmée avec virtuosité, Peter « sent » la piqûre d’un insecte sur son poignet et à partir de ce moment précis, débute un voyage hallucinatoire au cœur de la folie. Peter n’aura alors plus qu’une seule idée en tête : prouver à Agnès qu’une véritable armée d’insectes à pris possession de son corps. D’abord dubitatif, Agnès essais de le persuader du contraire, puis la lente progression de la folie de Peter aura raison d’elle et de sa fragilité. L’amour de plus en plus fort qu’elle lui porte (c’est d’ailleurs le seul qu’elle connaisse !), posera un véritable et infranchissable voile d’obscurité sur sa raison. Elle se laissera donc convaincre, jusqu’à partager dans sa propre chair les stigmates de la folie de son amant. Bug est avant tout une grande et incroyable histoire d’amour ravagée. On reste pantois devant le saisissant jeu d’acteur d’Ashley Judd, viscéralement possédée (la fillette de l’Exorciste n’est pas loin !) et de Michael Shannon, franchement terrifiant. William Friedkin a voulu nous montrer que certaines personnes meurtries par la vie peuvent être dangereuses pour les autres, mais qu’elles sont surtout dangereuses pour elles-mêmes ! Notre monde intérieur est une contrée ou notre « moi » est libre de désirez laisser entrer ou non « l’autre » sans nous cacher ou nous sentir encombré. Et vice et versa : on est libre de cheminer vers le monde intérieur de « l’autre » pour l'accueillir et l’aimer tel qu’il est. C’est ce qu’a fait Agnès avec Peter. Jusqu’à la fin ! Le grand mérite de cet « ovni » cinématographique, est de nous immerger avec une démence « folle » au cœur d’une histoire d’amour hors norme !Du très grand cinéma avec peu de choses !
  • Childofthenight
    Perso, j'ai trouvé que c'était pas mal fait question sugestion de la tendance parano chez la fille dès le début et aussi la montée de la paronïa chez le couple. C'est assez impressionnant. A part une scène particulièrement dégueu devant un miroir, les amateurs de gores peuvent être déçus. Au-delà de tout ça, j'ai bien aimé le côté "histoire d'amour" entre 2 fous... Après, c'est mon avis... [img]
  • oberginois
    Comme le dit si bien la bande annonce, ce film se résume à "la paranoïa est contagieuse".Si bien que nous, public, on y croit. Un beau crescendo de tension et de folie.
  • Jigo
    Revu en Blu-Ray Allemand (il n'ait sorti que là-bas en BR), ça reste toujours médiocre, la mise en scène de Friedkin, rate un peu tout, le climat est artificiellement malsain, les acteurs en font des caisses, à sauver la fin.
  • Xavier Crubl?
    Les Thriller psychologique...je n'ai absolument rien contre, je suis fan, j'adore quand un film nécessite de faire fonctionner la cervelle, au contraire j'ai beaucoup de mal avec les films 100% action, qui m'endorment en général...Ma note pour ce film : 4/10.SPOILER !!!!!! Ne pas lire avant d'avoir vue le film !Alors, pourquoi cette note de 4/10, puisque "Bug" est un Thriller Psychologique du début à la fin ?Tout simplement parce que tout est prévisible à en vomir, c'est pour moi le pire défaut d'un Thriller, un Thriller doit avoir des rebondissements tout au long de celui-ci ou une fin totalement imprévisible !L'énorme problème de ce film est l'acteur jouant le "fou", dès les premières, il est flagrant que ce dernier n'a pas toute sa tête et c'est surement la dernière personne que je souhaiterais chez moi.C'est comme si il y'avais marquer sur son front "Attention je suis un fou qui peux éventuellement te tuer !" !.Et pourtant cela n'empêche pas la personnage principale de l'inviter chez elle et même d'y dormir...Alors oui c'est une drogué, oui elle est instable psychologiquement, mais loin d'être une débile, donc dès le départ, le film nous mets dans une situation quasi impossible.Bref, ça commence mal, mais je continue à regarder...Viens ensuite le moment où le "fou" commence à parler d'insectes, soit disant dans son corps, bien entendu, vue que sa folie est flagrante, pas une seconde je n'ai douter que ces insectes n'étaient pas vrai, que tout étaient dans sa tête...Pour le suspens et les rebondissements on repassera plus tard hein....A ce moment précis, il est facile pour une personne avec un minimum de cervelle de comprendre ce qu'il va se passer dans les longueeeeeeees minutes qu'ils nous restent de film.Aucun rebondissement par la suite, seulement un enchaînement et une augmentation de la folie des deux protagonistes qui en font tellement mais tellement trop, dans un théâtre ce genre de "jeux d'acteurs" est idéal, mais dans un film d'ambiance c'est ridicule.En fin de compte je me suis ennuyer visuellement et mentalement du début à la fin avec un film ultra prévisible, ultra surjouer et ultra incohérent dans son ensemble, avec un final qui ressemble à un feu d'artifice réunissant toute les critiques que j'ai émises juste avant...
Voir les commentaires
Back to Top