Mon Allociné
C'est dur d'être aimé par des cons
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>C'est dur d'être aimé par des cons</strong> Bande-annonce VF
facebook Tweet G+Google
C'est dur d'être aimé par des cons Bande-annonce VF
Film : C'est dur d'être aimé par des cons
3,6 pour 285 utilisateurs
Stars : Philippe Val, Elisabeth Badinter, François Bayrou, Gérard Biard, Christophe Bigot
Mise en ligne : lundi 18 août 2008
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>C'est dur d'être aimé par des cons</strong> Bande-annonce VF 1:32
C'est dur d'être aimé par des cons Bande-annonce VF
118 494 vues
3 Extraits
<strong>C'est dur d'être aimé par des cons</strong> Extrait vidéo VF 1:14
C'est dur d'être aimé par des cons Extrait vidéo VF
9 077 vues
<strong>C'est dur d'être aimé par des cons</strong> Extrait vidéo (2) VF 1:08
C'est dur d'être aimé par des cons Extrait vidéo (2) VF
12 263 vues
<strong>C'est dur d'être aimé par des cons</strong> Extrait vidéo (3) VF 0:58
C'est dur d'être aimé par des cons Extrait vidéo (3) VF
8 166 vues
2 Emissions d'actu ou bonus
<strong>La Minute</strong> N°223 - Sunday 18 May 2008 5:08
La Minute N°223 - Sunday 18 May 2008
31 204 vues
Charlie vivra 0:32
Charlie vivra
13 691 vues

Commentaires

  • floure

    C'est dur d'être aimé par des cons est un très bon film documentaire
    français réalisé par Daniel Leconte qui suit le procès intenté en 2007
    contre le journal satirique Charlie Hebdo après la publication par ce
    dernier des caricatures danoises de Mahomet qui avaient fait polémique
    en 2005. Le titre du film reprend la phrase que prononce Mahomet dans la
    caricature de Cabu en une de Charlie Hebdo lors de la publication des
    caricatures danoises.... Mais c'est surtout mon hommage a Charlie Hebdo
    qui est un excellent (le seul et unique actuellement) journal
    hebdomadaire satirique qui pratiquait de temps en temps du vrai
    journalisme d'investigation (ce qui était assez rare actuellement) en
    publiant des reportages à l'étranger ou sur des domaines comme les
    sectes, l'extrême droite, le catholicisme, l'islamisme, le judaïsme, la
    politique, la culture, etc... créé en 1969 par François Cavanna (Né le
    22 février 1923 à Paris et mort le 29 janvier 2014), Le Professeur
    Choron de son vrai nom Georges Bernier (Né le 21 septembre 1929 à La
    Neuville-aux-Bois, Marne, et mort le 10 janvier 2005 à Paris) et Delfeil
    de Ton, de son vrai nom Henri Roussel (toujours vivant, celui là ils
    l'ont pas eu, il faut qu'il n'est plus au journal) et qui avait pour
    Journalistes, satiristes, dessinateurs et chroniqueurs... Stéphane
    Charbonnier, dit Charb, (Né le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine
    et assassiné par des extrémistes le 7 janvier 2015 à Paris), Jean Cabut,
    dit Cabu, (Né le 13 janvier 1938 à Châlons-en-Champagne (Marne) et
    assassiné par des extrémistes le 7 janvier 2015), Philippe Honoré, dit
    Honoré, (Né le 25 novembre 1941 à Vichy et mort assassiné par des
    extrémistes le 7 janvier 2015 à Paris), Bernard Verlhac, dit Tignous,
    (Né le 1er janvier 1957 à Paris et mort assassiné par des extrémistes le
    7 janvier 2015), Georges Wolinski, (Né le 28 juin 1934 à Tunis et mort
    assassiné le 7 janvier 2015, il était juif pour la petite histoire, donc
    il a été exécuté) et l'économiste Bernard Maris (Né le 23 septembre
    1946 à Toulouse (Haute-Garonne) et mort assassiné par des extrémistes le
    7 janvier 2015 à Paris), la psychanalyste et chroniqueuse Elsa Cayat
    (Née en 1960 et morte assassinée par des extrémistes à Paris le 7
    janvier 2015) et le correcteur Mustapha Ourad (ils ont même tuer un
    magrébin) ainsi que deux policiers, Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro,
    qui était chargé de la protection de Charb, et un agent de maintenance,
    Frédéric Boisseau... A noter que le chroniqueur Patrick Pelloux affirme
    que « le journal va continuer, ils n'ont pas gagné »... Je l’espère car
    ils étaient les seuls Journaliste satirique dans ce monde très formater
    par la bêtise (et tout particulierement en France) .... Au fait Je suis Charlie

  • Zimbabwe64

    A l'époque j'avais suivi de très loin cette affaire sans comprendre les véritables enjeux de ce procès.

    Aujourd'hui, grâce à ce documentaire et malheureusement les récent événements, je les ai mieux compris.

    Ce documentaire a une toute autre résonance aujourd'hui et s'est d'autant plus fort.

    p.s : je suis charlie

Voir les commentaires