Mon Allociné
Syngué Sabour - Pierre de patience
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>Syngué Sabour - Pierre de patience</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
Syngué Sabour - Pierre de patience Bande-annonce VO
Film : Syngué Sabour - Pierre de patience
4,2 pour 883 utilisateurs
Stars : Golshifteh Farahani, Hamidreza Javdan, Hassina Burgan, Massi Mrowat, Mohamed Al Maghraoui
Mise en ligne : vendredi 30 novembre 2012
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>Syngué Sabour - Pierre de patience</strong> Bande-annonce VO 1:57
Syngué Sabour - Pierre de patience Bande-annonce VO
313 618 vues
3 Extraits
<strong>Syngué Sabour - Pierre de patience</strong> Extrait vidéo VO 1:43
Syngué Sabour - Pierre de patience Extrait vidéo VO
5 162 vues
<strong>Syngué Sabour - Pierre de patience</strong> Extrait vidéo (2) VO 2:04
Syngué Sabour - Pierre de patience Extrait vidéo (2) VO
4 183 vues
<strong>Syngué Sabour - Pierre de patience</strong> Extrait vidéo (3) VO 1:32
Syngué Sabour - Pierre de patience Extrait vidéo (3) VO
4 178 vues

Commentaires

  • s b.

    Un très beau livre en tout cas.

  • roidughetto

    Voila quand ça parle de pute et de cul c'est vite mis en avant!!!

  • Yann F.

    J'ai eu l'occasion de voir ce film lors du festival "Les écritures du cinéma" à Arles et en présence du réalisatieur, Atiq Rahimi. Il s'agit d'une auto-adaptation de son roman dont la réputation n'est plus à faire puisqu'elle est déjà fantastique (ex. Goncourt 2008).

    La poésie des faits (déjà existante dans le roman et mise en valeur par une conscience très lucide du sacré comme du profane) est sublimée par les images que nous propose le long-métrage. Les lumières, les couleurs, le jeu éprouvant de la belle Farahani, celui du jeune Mrowat (dont l'innocence parfaite de la première expérience cinématographique nous offre une timidité qui colle à merveille avec le personnage du jeune soldat)... autant de détails (et certainement pas les seuls, mais je tairai les autres et me garderai bien d'être exhaustif afin de ne pas rédiger un texte trop long et trop ennuyeux) qui rendent l'oeuvre très esthétique.
    Notons que le rythme y est rigoureusement tenu et cela de façon technique comme esthétique. Cela permet une fluidité surprenante dans l'enchaînement des plans. Par exemple, le jeu du voile de la femme (qu'elle ne cesse d'enlever ou de mettre selon qu'elle entre ou sort de la demeure familiale) est d'une grâce incroyable et possède un charme tout-à-fait hypnotique et théâtral.
    Par ailleurs, pour ceux qui aiment se creuser la cervelle sur des questions sociales, politiques, religieuses, artistiques etc., la réflexion est largement suscitée sans pour autant alourdir la souplesse du film (souplesse d'ailleurs renforcée par une caméra dont les mouvements ont quelque chose d'émotif).

    Si je puis me permettre, roidughetto, ce film parle de tout sauf de "pute" comme tu dis. Comme il faut savoir lire une littérature entre les lignes, il faut savoir regarder un film (surtout avant d'en parler). Ce film parle avant tout de la difficulté et de la grandeur d'être une femme dont la place dans la société est, plus que jamais, remise en question. C'est justement une ode à la femme que trop d'hommes ne savent pas encore chanter. A la femme en devenir. A la femme des temps modernes.

    Petite citation de Rahimi:"Chaque réalité, pour pouvoir exister, a besoin d'être racontée."
    Pour avoir eu la chance de discuter avec lui et d'avoir plus ou moins compris ses propos, je pense que tout est une histoire de conscience du sujet, de point de vue offert au pratiquant de l'islam, de voix de la femme du monde...

    Vous l'aurez compris, ce film est A VOIR!!!

  • Pierre Pajon

    La bande annonce me file des frissons... Merci à Monsieur Rahimi pour ce voyage qui a l'air inoubliable.

  • Martin2424

    Tu n'as pas plus con comme critique Roiduguetto?

  • SweetMelody

    Ce film est magnifique, encore plus beau que le roman.

  • Romain P.

    Une oeuvre extraordinaire portée par une actrice à coupé le souffle !

  • Christoblog

    A voir ne serait-ce que pour Golshifteh Farahni, captivante. Ma critique :

  • cin?a75

    Très beau film, avec quelques longueurs. J'ai préféré le dynamisme et la personnalité de la tante de la jeune femme.

  • ilestfort-ilesttresfort

    Magnifique film, tout dans la finesse et la gravité du jeu de Golshifteh Farahani. J'ai trouvé enccore meilleure l'adaptation cinéma que le roman, qui est en monologue en huis-clos difficile à mettre en scène. Rahimi a su décomposer son histoire, la rendre plus variée, plus vivante, et il en résulte une ode à la patience sur fond de cruelle condition féminine afghane.

  • Piwi47

    voilà ma critique

    fr/2013/03/syngue-sabour-pierre-de-patience.html

    (il faut juste enlever l'espace entre blogspot et .fr)

  • SyphX-

    "Atiq Rahimi nous parle d’émancipation, d’affirmation de désirs, de famille, de liberté, de religion et de guerre dans un huis-clos dévorant, sensible et éclatant." Teddy ★★★★★★★★☆☆ | Lire la critique complète du film sur LE BLOG DU CINÉMA : http://www.leblogducinema.com/...

  • tedsifflera3fois

    Le film est très littéraire, la mise en image statique et théorique d’un monologue sans surprise. Ma critique en googlant : "ted sifflera 3 fois syngué sabour".

  • bYb

    Un sujet très épineux sur la condition de la femme au moyen orient, je ne connais rien à la religion musulmane et donc je ne vais pas la juger, ce que je sais c'est que je crois que si dieu existe et que c'est une femme vous êtes sacrément dans la merde car elles vous attendent au tournant...j'ai beaucoup aimé la phrase : Ceux qui ne savent pas aimer font la guerre. Bon film à tous

  • alainetsisi

    J'ai adore ce film ou l'actrice est excelente a voir absolument

  • Cataleptique

    Un beau film, l'actrice sublime totalement ce plaidoyer contre la folie humaine.

Voir les commentaires