La Religieuse
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Louer maintenant ce film, légalement, à partir de 4,99  € avec
385 240 personnes ont vu cette vidéo

La Religieuse Bande-annonce VF

Film : La Religieuse
  3,5  pour 737 utilisateurs
Stars : Pauline Etienne, Isabelle Huppert, Martina Gedeck, Louise Bourgoin, Francoise Lebrun
Mise en ligne : vendredi 1 février 2013

A voir aussi

3 Extraits

La Religieuse Extrait vidéo VF
8 843 vues
La Religieuse Extrait vidéo (2) VF
6 397 vues
La Religieuse Extrait vidéo (3) VF
5 269 vues

5 Emissions d'actu ou bonus

Pauline Etienne Interview 3: La Religieuse
3 590 vues
César 2014 : à la rencontre des Révélations...
3 580 vues
La Minute N°1240 - Jeudi 21 mars 2013
6 151 vues
Carnets de voyage N°58 - Carnets de voyage à... Berlin 2013
5 595 vues
La Minute N°1224 - Mardi 19 février 2013
5 140 vues

Commentaires

  • sophie G.

    Et hop ! Tous les clichés réunis en un seul film. On en a pour son argent...

  • Oliviermichel Magnon

    Isabelle Huppert ? Louise Bourgoin ? => Envie de voir le film = Ouiiiiii. (Et tant pis si on ne voit pas les cheveux, ce sont des bonnes actrices)

  • Voodooboy

    La vache ça a l'air sacrément mauvais.
    Entre le jeu minable de l'actrice principale, la réalisation médiocre d'un tacheron comme Nicloux qui tourne ça comme un téléfilm et l'anticléricalisme primaire tout droit sorti du XVIIIe, on est gaté.

  • nogan72

    Je suis d'accord avec Voodooboy l'actrice principal m'a l'air vraiment mauvaise. Et le film aussi..

  • alain T.

    La B.O. ne donne pas envie de le voir. P.E.n'arrête pas de pleurnicher pendant les 2 min. Les costumes relèvent d'un grand carnaval, on prend des éléments d'un ordre et d'un autre pour faire un patchwork pas très convainquant. Diderot parle d'un passage d'une maison à une autre, pas d'un changement d'ordre. Le costume du dernier couvent est à peu près celui des annonciades. Hilarant, le désordre au choeur : pensionnaire, novices, professes toutes mélangées ^^ on fait juste le tri pour le réfectoire XD. La cérémonie de profession en habit de ... de quoi, au fait ? On fait profession en habit religieux, pas déguisée en personnage d'image pieuse. Cinq novices à faire profession. Elles sont combien dans ce couvent ? Deux cents ? on achève les vieilles à coup de cailloux pour faire de la place ? Le nombre de novices à l'arrière-plan est disproportionné par rapport au nombre de professes. Une abbaye du XVIIIe, ce n'est pas une congrégation missionnaire du XIXe, on n'est pas dans The Nun's story.
    P.E. à oilpé, pourquoi ? Pour le plaisir de voir sa touffe ? ça ne tient pas la route, on ne fiche pas une nonne à oilpé, même pour lui faire changer de chemise. On n'est pas non plus dans les Magdalenes Sisters.
    Le réalisateur aurait-il oublié que Diderot a écrit en fait un faux mémoire, qui relève plutôt du pamphlet, et qu'au point de départ, il s'agit d'un canular pour l'un de ses amis ?

  • Potcholow

    j'ai vu que le film est en compèt à Berlin, vu la qualité du festival ça devrait faire taire quelques cinéphiles qui écrives des "critiques de bande-annonce" sans avoir vu le film lol

  • Teresita Tredez

    Aberrant d'anticléralisme primaire. C'est triste de voir à quel point on peut déformer la religion catholique. Qui ça peut intéresser, en plus, de voir des religieuses méchantes, sadiques, ou lesbiennes ...?

  • vanillechocolat

    Bon, ne pas se fier à une simple bande annonce mais on semble tout de même bien loin du jeu subime d'anna karina...

  • Jessiketo

    Honnêtement ça m'a l'air assez ennuyeux...
    Pourtant j'ai lu le livre il y a quelques semaines et le rythme y est plutôt soutenu.
    Bref, je n'irais pas le voir, pour m'éviter une nouvelle déception face aux mauvaises adaptations.

  • pierrickjosse

    mais arrêtez avec vos critiques acerbes sur la religion que l'on ne respecte pas ou encore des clichés, c'est une adaptation littéraire, si vous voulez vous en prendre au fait est que l'on parle de la religion parlez en à Diderot !! Moi j'irai le voir car c'est un film qui semble très bon !

  • Carine Dupuis

    Teresita Tredez : moi ça m'intéresse! >:)

  • LunaPiena

    Pourquoi une nouvelle adaptation ? Celle de Rivette était très bien.

  • Ryad D.

    Je suis musulman et ce film me fait chier parce qu'il essaye de déformer le catholicisme, y a des gens qui regarde ce genre de merde au cinéma ?

  • doodida

    D'accord avec Ryad et Teresita... Comment peut-on faire un film pareil ? J'ai passé 1 an dans un monastère quand plus jeune, je voulais être religieuse. C'était une année extraordinaire qui m'a fait beaucoup de bien : liberté intérieure, paix, gentillesse de chacun, bonté, aide aux plus démunis... C'est écoeurant de voir des films comme ça. Les gens ne font pas toujours la part des choses et vont sûrement croire que l'adaptation de ce roman est un reflet de la réalité. Il faudrait faire un film sur mère Teresa pour clouer le bec à ce C......ard de réalisateur. Pourquoi faire croire que ces hommes et ces femmes qui rentrent LIBREMENT dans des couvents ou des monastères sont diaboliques et pervers ?

  • Christian P.

    alors, DOODIDA , utilisons parfois, pas toujours mais parfois, nos neurones ;O)
    Tu es entrée LIBREMENT dans un monastère au XXI ème siècle. Bien. L'action décrite dans le film, elle, se déroule il y a 2 siècles , et l' héroïne NE veut PAS passer TOUTE sa vie cloitrée. Tu arrives à saisir la différence ??????
    Ce film, comme le texte de Diderot, se contente de décrire des situations historiques. Cela peut te plaire ou te déplaire, mais peu importe : son but est simplement de relater des faits.

  • tanguythev

    doodida : j'sais pas, moi qui croyais bêtement que c'était une adaptation du bouquin de Denis Diderot qui évoquait le monde des couvents et leurs contradictions.

    "Il faudrait faire un film sur mère Teresa pour clouer le bec à ce C...ard de réalisateur"

    Je ne suis pas sur que ce soit très productif au vu des révélations dernières qui nuancent un peu (et c'est peu dire) l'aura de sainte de mère Teresa.
    (passons la violence du propos et l'insulte proféré, sur allocine on n'est pas à un de plus ou à un de moins, hein...)

    Signé : quelqu'un qui à passé un an en foyer catholique œucuménique

  • tanguythev

    doodida :" Pourquoi faire croire que ces hommes et ces femmes qui rentrent LIBREMENT dans des couvents ou des monastères sont diaboliques et pervers ?"

    Ou comment déformer les propos du livre et du film et leurs prêter des intentions qu'ils n'ont même pas.

    C'est magique.

    Je n'ai pas vu le film (pour cause, il n'est pas encore sorti) mais faudrait peut-être avoir connaissance du récit dans son ensemble pour savoir que tout les protagonistes décrits ne sont pas montrés comme des fous furieux frustrés.

  • alain T.

    Reprenons les choses depuis le début : le roman de Diderot est, selon l'expression de l'auteur-même, une "satire des couvents". Voilà, on sait à quoi s'attendre ! Pas à la vie réelle des couvents au XVIIIe mais à l'image qu'en avaient les libertins.
    Le thème de la vocation forcée est très prisé à l'époque par les romanciers et les chansonniers. Pour ce qui est de Diderot, tout est parti de l'affaire de Marguerite Delamarre qui avait appelé contre ses voeux et qui a été déboutée de son procès.
    Les vocations forcées au XVIIIe siècle sont un fait. Mais elles étaient sans doute moins nombreuses qu'on a voulu le faire croire.
    Nous ne sommes plus sous l'Ancien Régime, on n'enferme plus ses enfants de force au couvent pour des raisons d'argent.
    Donc faire une lecture actuelle d'une adaptation d'une oeuvre datée et liée à un contexte sociologique donné est une erreur.
    La société a changé, la vie dans les monastères a changé. Tout le monde le sait.
    Personnellement, quand je vois les extraits de cette nouvelle adaptation, je préfère celle de Rivette. L'allure pleurnicharde de Pauline Etienne me tape sur le système.
    Le carnaval des costumes n'est pas mal non plus. L'habit du premier couvent ne ressemble à rien : on a piqué des éléments de différents habits pour en constituer un d'assez grand-guignolesque. Le costumier et l'habilleuse — ou la costumière et l'habilleur ^^ — peuvent aller se rhabiller. Le voile est mis n'importe comment, la guimpe de Louise Bourgoin qui fiche le camp à gauche quand elle penche la tête à droite est à se taper les mains sur les cuisses : un habit de nonne, c'est le royaume des épingles pour éviter le "désordre dans la tenue" que fustige les directoires religieux de cette époque.
    J'attendrai de voir le film en entier pour en dire davantage

  • ManuJoliCoeur

    Et encore un film ANTI RELIGIEUX...un de plus...
    Décidément, on se donne beaucoup de mal pour déchristianiser la France...
    Il faut arrêter avec cette MANIPULATION DE MASSES afin d'éloigner le plus possible les gens de la FOI...
    Il est vrai que l'Amour, la Charité, l'Humilité, la Pauvreté font peur dans une société où l'on privilégie le matérialisme athée...
    Arrêtons d'être aveuglé par ce prosélytisme de la haine envers Dieu...
    Mais comme il est écrit dans l'évangile selon Saint Jean: "La Vérité vous rendra libres."

  • da75015

    A voir, j'attendrai de l'avoir vu pour donner un avis!

  • Knight30002008

    ManuJoliCoeur : Ce n'est qu'un film nom de diable ! Si vous êtes suffisamment stupide pour vous y opposer, c'est votre problème.

    Par ailleurs, l'Eglise n'a pas besoin du cinéma ou de quel qu’autre fiction pour se couvrir de honte.

    Par le passé, qui faisait brûler des innocents sur les bûchers comme "hérétiques" ?

    Et plus récemment, qui s'est empressé d'étouffer des affaire de pédophilies ?

    Je ne suis pas croyant, mais je respecte les croyances d’autrui pour peu que ces dernières respectent l'intégrité physique et psychologique d'un individu.

    L'Eglise chrétienne n'a jamais eu besoin de cinéma ou de fiction pour perdre ses fidèles !

    Elle n'a pas été capable d'évoluer à travers l'Histoire. J'imagine que vous êtes contre le mariage gay et autres trucs de ce genre ?

  • Sylvio B.

    encore un film triste et qui donne une mauvaise image des couvents et des religieuses et
    et pas envie de m'ennuyer avec un film pareil , triste et sombre .

  • MrDream

    "Et encore un film ANTI RELIGIEUX...un de plus..."

    Mais... Mais... Auriez vous assez peu de culture pour ne pas comprendre que ceci est inspiré de l'oeuvre de Diderot? Une oeuvre dans laquelle il fait part de certains travers de l'Eglise, basé sur des confessions et le detsin de s a soeur(si j’ai bien souvenir) ? Ici c'est une fiction, sans but particulier de manipulation.

    Votre message n'est qu'un égarement de plus dans ceux de bien des gens. regardez le, et renseignez vous avant de réfléchir et d'affirmer vos positions.

  • Marilyne R.

    Ca pourrait être intéressant.
    Mais il faut regarder ce film comme un divertissement et non comme une énième critique religieuse.

  • pilgrim's

    En ce monde tout est visible mais seul nos propres actes comptent.La nature humaine peut se révéler sous ses aspects naturellement, on ne peut que critiquer mais jamais la blâmer!

  • THE-CHECKER

    Il a bon dos Diderot! Que le film soit une adaptation d'une de ses oeuvres certes, mais qu'un producteur décide d'allonger la fraiche en ces temps de laïcisme hystérique n'est certainement pas le fruit du hasard.

  • Fourage Danielle

    OUI A VOIRE

  • cinefan87

    Quand est ce que les distributeurs comprendront que faire une bande annonce qui dévoile TOUT le film est contre productif et gache le film ?

  • Gae V.

    Trés dur, mais bonne adaptation de Diderot

  • Bernard S.

    J'ai vraiment aimé, une interprétation "nickel": très beau rôle pour Pauline Etienne, une Louise Bourgoin qu'on a envie d'étrangler et bien entendu une Isabelle Huppert comme on l'imagine dans ce rôle de mère supérieure qui profite de son autorité... Il faut y aller....

  • Carole L.

    Très bon film
    Je ne le pense pas contre la religion. Dieu n’est jamais remis en cause, contrairement aux hommes … ou devrais-je dire aux femmes ! Précisément, c’est la révélation de ce petit monde de femmes qui m’intéresse et me conduit aussi à penser qu’il n’y a là rien d’anti-religieux, mais une critique du « même » refusant « l’autre » qui aurait tout aussi bien pu être mis en scène au sein d’une caserne de militaires … Qu’en pensez-vous ?
    Je vous invite à lire l’article consacré au film « D’une mère à l’autre ... ou l’appel du père » sur le site

Dernières émissions
Fanzone N°247 - De Star Wars à Black Panther !
Ma scène préférée N°174 - Patricia Arquette
Top 5 N°440 - Les BO de Thomas Newman
On connaît la chanson - Aquarium du "Carnaval des Animaux"
359 vues
Direct 2 DVD N°91 - "Le Mensonge Armstrong", "Game of Fear", "A Day to Kill"...
5 191 vues
Plus de vidéos