La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Louer maintenant ce film, légalement, à partir de 4,99  € avec
523 584 personnes ont vu cette vidéo

La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 Extrait vidéo VF

Film : La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2
  3,7  pour 6657 utilisateurs
Stars : Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos, Salim Kechiouche, Jérémie Laheurte, Catherine Salée
Mise en ligne : jeudi 23 mai 2013

A voir aussi

3 Bandes-annonces & Teasers

La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 Bande-annonce VF
847 540 vues
La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 Bande-annonce US
55 515 vues
La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 Bande-annonce US non-censurée - Des images peuvent heurter les spectateurs
67 983 vues

1 Extrait

"La Vie d'Adèle" - Dispute autour de la rumeur
163 069 vues

13 Emissions d'actu ou bonus

La Vie d'Adèle - EXTRAIT BONUS DVD
7 488 vues
"La Vie d'Adèle" : Que contiennent les scènes coupées du film ?
87 544 vues
Portrait d'une jeune actrice : Adèle Exarchopoulos
67 454 vues
Cannes 2014 N°8 - Cannes 2014 - Un an après le sacre de "La vie d'Adèle"
1 607 vues
Plein 2 Ciné N°187 - Les Films du 09 Octobre 2013
2 062 vues
Les Inrocks - La Vie d'Adèle : L'amour, pour la première fois à l'écran
7 786 vues
Cannes 2013 N°110 - Cannes 2013 - Les réactions de Léa, Adèle, Bérénice, et des lauréats
30 080 vues
Cannes 2013 N°109 - Cannes 2013 - Adèle Exarchopoulos : "L'important n'est pas l'histoire d'amour entre deux femmes mais l'histoire d'amour"
15 344 vues
Cannes 2013 N°98 - Cannes 2013 - La révélation Adèle Exarchopoulos
10 704 vues
Cannes 2013 N°90 - Léa & Adèle illuminent les marches
15 967 vues
Cannes 2013 N°88 - Cannes 2013 - Les deux "petites perles" de Kechiche
32 001 vues
Cannes 2013 N°84 - "Ce que vous voyez à l'écran, nous l'avons fait"
38 651 vues
Cannes 2013 N°80 - Bandes-annonces : Léa Seydoux et les films du 23 mai
53 320 vues

Commentaires

  • zazal

    on y croit à fond !

  • Tyrannosaurus

    Quelle horreur cet extrait!
    Si le film consiste à se taper des discutions niaiseuses d’adolescentes rebelles qui refont le monde à coup de Bob Marley et Sartre, on va les sentir passer les 3 heures... Bon heureusement il parait qu'il y a du sexe!

  • charlie_vasilyeva

    D'abord, qu'est-ce que c'est que ce titre débilissime ? Pourquoi ne pas avoir gardé Le Bleu est une couleur chaude ? Ce genre d'hérésie n'arrive que quand un film américain se plante royalement en salle et sort en DVD sous un nom d'emprunt pour flouer le client... sauf que "La Vie d'Adèle" (brrrr) n'est même pas encore sorti, et qu'on n'est pas aux USA. Ca commence bien. De toute façon, l'entreprise m'a toujours inspiré des émotions mitigées. D'un côté, il y a la BD qui est très réussie esthétiquement, et puis Léa Seydoux qui a à mon sens ce qu'il faut pour devenir LA plus grande de sa génération (voir Les Adieux à la Reine pour s'en convaincre), et aussi les cheveux bleus, qui me rappelleront les grands animés des 90s^^. De l'autre, il y a Abdellatif Kechiche (le réa, quand même), gros boulet grossièrement surestimé par une presse en quête d'artistes "méditerranéens", dont le cinéma estampillé réaliste-social n'est qu'un théâtre mal fichu de banalités exaspérantes... et cet extrait, qui donne une plutôt bonne idée de ce dont je parle : comme dirait zazal, "on y croit à fond" (Seydoux est ok, mais l'autre... hum). Dans le pire des cas, un taux suffisant de scènes lesbiennes avec Seydoux pourrait malgré tout rendre le spectacle tolérant (on croise les doigts). Ceci étant, si à chaque fois qu'elle ouvre la bouche, c'est pour encenser une brillante ordure comme Sartre, même là, je ne sais pas si je pourrai.

  • Gaunt

    Encensement de Sartre pour bobo, allez-y les parigos, vous allez kiffer!

  • Tybalt

    Horreur malheur, un film où on parle de philosophie et de Sartre !
    Ça risque de nous forcer à réfléchir un peu et peut-être même de représenter la vie de lycéennes et d'étudiantes de façon réaliste !
    Houlalalalalà, vite, démolissons ce film de 3h sur la seule base de ces 70 secondes !
    ...
    Non mais sérieusement. Moi je trouve que ça part pas si mal que ça. Le courant passe bien entre les deux actrices, elles ont l'air de jouer pas mal, et puis des dialogues avec du contenu, ma foi... faut voir ! (Et patienter, aussi.)
    Pour le changement de titre, vu les multiples changements par rapport à l'histoire de la BD, je préfère autant ça, c'est plus honnête vis-à-vis des spectateurs plutôt que de garder le nom pour appâter le client alors que c'est une adaptation qui prend le parti de créer une oeuvre vraiment autonome.

  • charlie_vasilyeva

    @Tybalt : parler de Sartre est une chose ; encenser Sartre en est une autre. Je sais bien qu'un auteur ne partage pas forcément l'avis de ses personnages (désolé pour le truisme), mais dans ce cas précis, il n'y a pas vraiment de doute. Si dans la même scène, Machine parlait de Heidegger ou Nietzsche, la différence n'engagerait pas que le nom du philosophe, la scène aurait un autre sens. Alors que là, ça a l'air plutôt candide, alors qu'on parle d'un mec qui a encensé hystériquement pendant d'innombrables années des auteurs de génocides, et qui est derrière une jolie liste de citations toutes plus absurdes et crétinement vindicatives les unes que les autres (comme souvent avec les communistes, de toute façon). Bref.

    En ce qui concerne votre explication du changement de titre, soit, dans ce sens, ça se comprendrait. Enfin... à moitié. Parce que du coup, ça en fait quoi, officiellement ? Ce n'est plus une adaptation, mais une oeuvre "librement inspirée" ? Par ailleurs, ça ne change rien au fait que le nouveau titre est d'un chiant pas possible. On avait déjà l'Adèle H. de Truffaut, et c'était il y a quarante ans. En d'autres termes, quand bien même le changement de titre fait totalement sens et s'avère totalement justifié, passer du Bleu est une couleur chaude à La Vie d'Adèle, c'est pas très fufûte.

  • Tyrannosaurus

    Sartre est bien à la philosophie ce que Marley est à la musique, c'est à dire pas grand chose. Ces deux là sont faites pour s'entendre.

  • Caramazof

    Ridicule.

  • Tybalt

    @ charlie : Gné ? Je veux dire : Que voulez-vous dire par "'un auteur ne partage pas forcément l'avis de ses personnages mais dans ce cas précis, il n'y a pas vraiment de doute" ? Parce que déjà cette discussion n'est pas dans la BD. Alors quoi, que Kechiche profite du film pour faire un éloge de Sartre ? Sur la base de 70 secondes ça me paraît quelque peu hâtif comme conclusion O_o

    Pour le statut du film par rapport à la BD, on verra ce que ça donne, mais ce genre d'hybride entre adaptation et "re-création" est très répandu.
    Le titre du film fait beaucoup plus sage et pépère, je suis d'accord... on verra en quoi le scénario le justifie.

    (Et merci pour vos commentaires qui prennent le temps d'argumenter au lieu de se contenter de lâcher des jugements d'humeur du niveau de gosses de 5 ans, comme d'autres commentateurs.)

  • charlie_vasilyeva

    @ Tybalt : Déjà, je ne parle pas de Julie Maroh, mais bien de Kechiche, celui qui a écrit le scénario du film (et donc ajouté comme un grand le passage sur Sartre). Ensuite, je veux dire que si Steven Zaillian fait dire à Amon Goethe qu'un Juif n'a pas d'âme, il ne va pas forcément partager l'avis de son nazi fictionnel... :) mais qu'il est inversement parfois possible de reconnaitre quand un auteur exprime ses propres vues à travers son personnage, du moins en partie. Dans le cas précis, on a un Kechiche, artiste de gauche (et pas la plus subtile... artiste quoi), et une héroïne louant le rôle majeur qu'a eu dans sa vie un philosophe de gauche (faisant passer celle de Kechiche pour un monstre de sophistication), avec lequel l'éducation nazionale nous bassine dès le collège depuis quarante ans. C'est à partir de là que je subodore des accointances idéologiques. 70 secondes peuvent suffire, dans certains cas, vous savez.

    Pour le reste, je suis d'accord, pas grand chose d'autre que "on verra ce que ça donne". Dans tous les cas, j'irai le voir. Ce sera mon premier Kechiche dans une salle obscure. J'en frissonne d'avance.

  • requiemzatan

    C'est scandaleux ! Quelle horreur!

  • Tybalt

    @ charlie_vasilyeva : Mouais... ça me paraît quand même hâtif comme conclusion. Montrer les deux personnages principales parlant de Sartre est très cohérent avec l'intrigue, puisque l'une des deux est sur le point de passer son Bac quand elles se rencontrent (du moins dans la BD).
    Personnellement je n'ai encore vu aucun film de ce réalisateur et n'ai donc ni craintes ni espoirs particuliers... on verra bien.
    Quant à parler d'éducation "nazionale", c'est d'un goût... un goût de troll.

  • charlie_vasilyeva

    @ Tybalt : Ton "mouais" est fort recevable. Je n'ai rien affirmé, ici, juste déduit une chose d'un truc, à la volée. On verra au final si j'avais raison. Pour le nazionale, le troll en sommeil s'excuse d'avoir heurté tes sentiments, c'était sorti comme ça. D'autant plus que c'est avec l'URSS que la comparaison fonctionne. Je devais être fatigué.

  • luciehyef

    Je trouve le jeu d'acteur un peu forcé, comme si elles étaient au théâtre, ça fait pas très naturel !

  • govanylakost

    Le jeu d'acteur n'est pas au mieux de sa forme. C'est peut-être dû au dialogue trop littéraire et pas assez libre. On voit qu'elles s'en tiennent au texte. Du coup, ça casse l'ambiance, c'est bien dommage !

  • David Darde

    Et c'est Palme D'Or à Cannes...et bien le jury n'a pas dû voir la même chose.

  • babynov

    Comment peut on critiquer un film et la décision d'un jury sur un extrait de 1min...

  • Crillus

    Ouais, génial, une histoire de c*l entre des lesbiennes... à croire qu'il n'avait rien à dire. En plus on vient enfin de se sortir du plus gros de la question du mariage gay c'était peut-être pas la peine d'en rajouter une couche.

    Je n'ai pas vu le film donc je ne le juge pour la forme mais sur le fond : faire une histoire d'amour et faire que ce soit entre des lesbiennes pour faire plus un poil plus attirant c'est pas terrible.

    Peut-être qu'il est bien, je lui souhaite, mais le film n'a pas été sacré pour des raisons qualitatives mais politiques. Et ça c'est dommage.

    Du coup j'ai bien peur qu'il ne soit qu'une oeuvre fade au jeu d'acteur propre mais montrant une histoire d'amour entre deux filles qui comporte le seul intéret d'avoir au moins une scène érotique sapphiste au milieu sinon on s'ennuie.

  • G?rard l.

    Téléguidé par les bien-pensants d'aujourd'hui, ce prix. Personne n'est dupe.

  • albasiaa

    bien d'accord avec Crillus

  • Tyrannosaurus

    Et les cheveux de Lea Seydoux, on en parle, ou on continue de passer cette abomination sous silence?

  • flognarde

    Sartre et Bob Marley, ça commence très mal !!

  • Marc Moc

    Une minute d'extrait suffisent à se rendre compte du problème intrinsèque d'une grosse tranche du cinéma français d'aujourd'hui: mal écrit (les scénaristes ont tellement peur de ne pas être gardés pour le film qu'ils font ce qui leur a toujours permis de survivre jusqu'ici: du téléfilm du dimanche), mal joué (intonation, voix, rien de juste, on se croirait dans une pub pour le Crédit Mutuel), parce que sans doute aussi mal dirigé (les réalisateurs qui percent en France sont avant tout des techniciens sans magic touch') et avec un sujet de société "brulant" pour faire hype, mais travaillé avec un consensus effrayant.
    Saupoudrez le tout d'un réalisateur en clin d'oeil au printemps arabe, et on a soudain le film social engagé de la Croisette...

    Maintenant, je ne l'ai pas vu en entier, donc, je ne fais que constater sur une minute d'ennui. Mais en jetant un coup d'oeil à la filmo du monsieur on se dit bien que ça doit être un choix politique en effet: quasi tous ses films précédents ont été mieux notés par la presse que par les spectateurs.
    Si c'est du social qu'il leur faut à Cannes, faites revenir les Dardenne. Parce que si ici le sujet est léger, et la réalisation lourde, ...eux arrivaient au moins à rendre léger un sujet lourd.

  • mesavis

    Eh tous, vous vous croyez éclairés ? Comment peut on critiquer à partir de rien ? Faut arréter de croire que de ne pas être d'accord ou de critiquer est une preuve de caractère ou d'intelligence. C'est vraiment bien français, ça. Impressionnant.

  • Josiane Bois

    Et si on positivait car parfois on voit de super extraits on est vite déçu par ailleurs le mariage gay n'était pas d'actualité quand le sujet du film a été écrit alors arrêtez de polémiquer pour rien allez voir le film et même si il ne vous plaît pas ça ne veut pas dire qu'il n'est pas bon...c'est très franchouillard de réagir toujours de façon négative on devrait être heureux d'avoir cette palme d'or et bien non on râle on dénigre on est vraiment très c...Et juste comme ça pour le plaisir je suis hétéro pour le mariage gay pour l'adoption bref pour que les gens vivent leur vie librement c'est la leur et elle reste privée !

  • spozimo

    Je suis très étonnée que des personnes n'ayant PAS VU le film se permettent de le juger aussi sévèrement.

    J'ai vu La Vie d'Adèle à deux reprises durant le festival de Cannes. À deux reprises car cette histoire d'amour (c'est une histoire d'amour avant d'être une histoire entre deux femmes) m'a complètement bouleversé. Les actrices sont magnifiques de justesse, d'abandon, d'audace ! Le réalisateur s'attarde sur des moments de vie, tous très bien choisis, souvent drôles et toujours justes. C'est un portrait de femme avant tout, un portrait sublime d'une femme entière qui aime avec foi et passion. C'est inspirant !

    Quant aux scènes de sexe, elles ne durent que quelques minutes sur un film de 3h donc il faut arrêter de crier au "film porno qui en plus utilise le climat politique pour faire sa pub" ! Le film est inspiré d'une BD de Julie Maroh "Le Bleu est une Couleur Chaude" qui est sorti depuis plusieurs années déjà et le film a commencé il y a plus d'un an !

    Et contrairement aux critiques infondées de nombreux d'entre vous, qui comme d'autres l'ont souligné, reflètent parfaitement cet état d'esprit français très râleur, prétentieux, pessimiste et tellement insupportable, La Vie d'Adèle mérite amplement sa Palme d'Or.
    Remettez plutôt en question vos propres critères de jugement (certainement très pompeux) au lieu de démolir un film de 3h dont vous n'avez vu que que 2 minutes, car vous êtes juste ridicules de suffisance et d'immaturité.

  • BoZo93

    Ne pas rater (dans un genre difft) : www.allocine.fr/video/player_g...

  • charlie_vasilyeva

    @ Josiane : P*tain c'est beau, ce que vous dîtes. Moi qui me posais tout plein de questions quant aux conséquences et implications sociétales et morales d'un pareil bouleversement de notre code civil et de notre antédiluvienne conception de la famille, quant aux courant idéologiques et aux allégeances des lobbies et personnalités qui ont promu ces lois, quant à la réalité des sociétés pratiquant déjà la GPA, quant à l'intérêt commercial que ça représente puisque rien d'autre ne motive les gens que l'argent en ce bas-monde, ou encore, quant à la légitimité d'invoquer la vie "privée" d'un couple homosexuel dès lors qu'il implique une tierce-personne, en l'occurence un enfant qui n'a rien demandé à personne........................ je me posais toutes ces questions, parce que ça ne m'était jamais venu, jusque là... cette vérité : il faut laisser les gens vivre leur vie librement ! Il faut dire oui à l'amour ! I was lost, Lord, but now I believe ! Comment ai-je pu vivre tant d'années dans le noir, voilà une grande question. Vous, continuez de vivre chez les Pokémons. Mes amitiés à Pikachu.

  • blowinup

    Pas vu le film évidemment, mais sur ce court extrait, je peux simplement dire que des lycéennes de 27 ans, même en sachant que c'est la norme niveau casting je n'y crois toujours pas, et puis alors "Sartre m'a vachement aidé à me rendre compte que j'étais libre"... Non sérieux, sans me vanter, je pense qu'à 12 ans j'étais déjà au-delà de "la liberté c'est bien, l'oppression c'est mal"... Pas vous ?

  • tanguythev

    Mais c'est...de la merde !

    https://www.youtube.com/watch?...

  • 58tatoo

    Il faut être d'une insensibilité profonde pour ne pas percevoir tout ce qui passe dans cet extrait. Nous sommes face à une rencontre de deux personnes qui se découvrent et s'attirent. Emma se met en avant pour "draguer" et plaire à Adèle. Adèle répond à cette approche par un naturel simple et confondant qui charme et séduit encore plus Emma. Et le plus beau, le plus subtil dans cet extrait c'est le dernier regard d'Adèle, le trouble d'Adèle est signifié par un simple battement des paupières qui en dit long sur son ressenti. Vraiment deux actrices qui en une minute et tout en subtilité font passer beaucoup d'émotions.

  • DramaS88

    Ca fait plaisir de lire ton commentaire 58tatoo ! Heureusement qu'il y a des gens qui ressentent encore l'émotion qu'on soit homosexuel ou non. Il suffit de ne pas avoir de la merde dans les yeux et les oreilles et vous serait toucher par ce film dans lequel les dialogues sont criant de vérité et de finesse et où le jeu des acteurs est réussi !

  • capt dobey

    un battement de paupière , sérieusement , trop mignon .C'est une merde pseudo engagé sociale . Mais que voulez vous c'est le monde des bobos . Heureusement que le "merveilleux cinéma Français" n'est pas financé par ces entrées , mais par la taxe sur les billets vendus (les méchants blockbusters) , je crache dessus, mais je prends leurs sous ,mais de facon artistique .

  • Micha?l S.

    Vu ce film au festival de Cannes. Quelques minutes en moins et il aurait été un excellent film. La longueur et la monstration des scènes sexuelles à outrance ne sont pas justifiées. Le film est trop long, le scénario "sympa", et le jeu d'actrices extraordinaire. Le film est à voir, une seule fois suffira.

  • robutelalain

    la musique du film qui c'est qui chante

  • guifed

    Jamais lu autant d'inepties en si peu de phrases. "Mal écrit..mal joué..mal dirigé", alors que c'est peut-être le meilleur jeu d'acteur depuis pas mal d'années, une des meilleures réalisations...Enfin bon. Je conseillerai juste de regarder le film avant de pondre de pareilles bêtises.

Autres bandes-annonces
Magic in the Moonlight Bande-annonce VO
425 486 vues
Le Grimoire d'Arkandias Bande-annonce VF
527 748 vues
Voir plus de bandes-annonces
Dernières émissions
Fanzone N°283 - Batman V Superman : un Robin au féminin ?
Direct 2 DVD N°94 - Rampage 2, 13 Sins, We Are What We Are...
Ma scène préférée N°183 - Shailene Woodley
Top 5 N°479 - Les tunnels qui amènent à un magot
Faux Raccord N°116 - Les gaffes de Intouchables
62 466 vues
Plus de vidéos