Mon Allociné
The Riot Club
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
<strong>The Riot Club</strong> Bande-annonce VO
facebook Tweet G+Google
The Riot Club Bande-annonce VO
Film : The Riot Club
2,7 pour 1 248 utilisateur
Stars : Sam Claflin, Max Irons, Douglas Booth, Sam Reid, Ben Schnetzer
Mise en ligne : lundi 17 novembre 2014
1. Choisissez la taille de votre lecteur
2. Copiez ce code dans votre blog ou site perso Selectionner
1 Bande-annonce & Teasers
<strong>The Riot Club</strong> Bande-annonce VO 1:40
The Riot Club Bande-annonce VO
526 881 vues
4 Extraits
The Riot Club - EXTRAIT VOST "Es-tu de la haute ?" 1:22
The Riot Club - EXTRAIT VOST "Es-tu de la haute ?"
11 857 vues
The Riot Club - EXTRAIT VOST "Country Club" 1:07
The Riot Club - EXTRAIT VOST "Country Club"
10 822 vues
The Riot Club - EXTRAIT VOST "A notre tour, messieurs" 0:38
The Riot Club - EXTRAIT VOST "A notre tour, messieurs"
5 750 vues
The Riot Club - EXTRAIT VOST "5 minutes du film" 5:27
The Riot Club - EXTRAIT VOST "5 minutes du film"
673 vues
1 Emission d'actu ou bonus
Rencontre avec Sam "Alistair Ryle" Claflin 4:18
Rencontre avec Sam "Alistair Ryle" Claflin
4 525 vues

Commentaires

  • AnneDey

    La bande annonce est magistrale est la casting est à baver aussi bien féminin que masculin sans être inutilement tapageur. Il fait vraiment très envie je suis très contente qu'il sorte en France

  • Nils Norman-Lomax

    Une décadence qui va se savourer, une Violence dont nous allons nous délecter !

  • Luxe33

    Miam, j'en ai l'eau à la bouche !

  • Dant73

    J'attendais beaucoup de ce film qui n'a malheureusement pas été à la hauteur de mes attentes ... La bande annonce donne un avant goût de tous les moments clefs du film, aucune surprise, aucun rebondissement.
    À et autre chose, si vous n'êtes pas totalement billingue, oubliez le VOSTFR, encore plus la VO tout court.

  • Manu Marcom

    Euh pourquoi avez-vous mis Nathalie Dormer en premier rôle alors qu'elle ne joue que deux minutes? C'est Max Irons le premier rôle avec Sam Clafin !

  • ger T.

    Encore un scenario qui tient sur une Bande Annonce.. et encore la BA traine un peu

  • William D.

    C'est une turie!! Je les vu sans savoir avant de quoi ça parle ni synopsis ni ba et il m'a mît sur le cul!

  • Lenou.L

    J'ai trop envie de le voir !! En plus j'adore les 3 acteurs principaux *_*

  • William D.

    ne jamais regarder une bande annonce, la base!!! à la limite la synopsis mais dites pas qu'il n'est pas à la hauteur ce film quand on va le voir par pure curiosité sans BA en tête est une simple tuerie qui te laisse sur le cul!!

  • William D.

    j'espere que t'a pas regardé la BA

  • Gabrielle B.

    Tu sais qu'il y a des sous-titres en VOST comme le sigle l'indique.
    Je ne vois pas pourquoi il faudrait se coller une mauvaise VF uniquement parce que l'on n'est pas bilingue.

  • Boyd Crowder

    La tension va crescendo. Cela commence avec la première journée de rentrée à Oxford, l'installation dans les dortoirs, les premières rencontres … Et puis, il y a cette confrérie réservée à l'aristocratie anglaise. Un univers à part. Un autre monde déconnecté de la vie estudiantine. Les membres du Riot Club se croient tout permis. Ils prétendent se distinguer de la société par leur nom, leurs titres, et leur carnet d'adresses bien fourni. Ils ont des personnalités suffisantes et ne se soucient pas du reste du monde. On finit même par se demander s'il reste encore une once de compassion et d'humanité chez ces jeunes gens.

    Je conseille donc ce film tant il se rapproche de la réalité.

    Bref, c'est une agréable surprise. 3,5/5.

  • Fan-De-Minions!!

    "Attention attention ne regardez pas la bande-annonce sinon vous aurez une malédiction!!!"

  • Ana Gray

    Très bon film à l'ambiance réussi et à l'histoire bien menée. Ça ne traîne pas, peu de scènes "inutiles", et pour autant les personnages sont poussés et sonnent juste. Le gros du film se trouve évidemment lors de ce repas où l'on peu observer ces garçons changer, les rôles se retourner, les mots se faire plus durs. Sam Claflin s'en sort très bien, les autres aussi d'ailleurs. A voir en VO !

  • fandeclint

    très bon film mais le côté "le Riot Club réunit l'élite de la nation"... au secours. Pour moi c'est juste 10 mecs (sur 20 000 étudiants : je doute que les 19990 restants rêvent tous d'en être, la majorité n'en a sans juste juste rien à f... !!!) qui se la pètent, se croient tout permis, et à part se torcher et bouffer (pas besoin de faire partie d'un club élitiste pour ça)... On a surtout envie de leur donner des baffes ! Si c'est un peu réaliste, c'est triste que ça existe.

  • Seb L.

    Film sans aucun intérêt sauf pour les fans de gossip girl. Un scénario inexistant pour mettre en avant un casting de belles gueules.

  • R?my J.

    Le huitième film de la réalisatrice danoise Lone Scherfig, The Riot Club, prend le contre-pied complet du dégoûtant La crème de la crème,
    sorti l’année dernière et dont l’avant-première nous avait laissé
    nauséeux. Sur le même sujet, bien que souffrant de longueurs
    interminables au début du film, The Riot Club finit par frapper fort et
    ne se cache pas derrière un humour prétendu pour cacher la part
    d’inhumanité du milieu qu’il décrit. (Lire la suite sur Une Graine dans un Pot : http://unegrainedansunpot.com/... )

  • dagrey1

    2,9/5 pour les d'opinions spectateurs: Bah, les chippendales en tenue neo-romantiques sur fond de rites initiatiques n'attirent plus?

  • suk b.

    en voyant ce film .. je me rends compte à quel point les anglais de la "haute" sont lâches.... infidèles .... misogynes... répugnant ...

    mais ce n'est pas le plus pire ....

    ils sont presque antipatriotiques...

    ils n'aiment pas leur pays et si une guerre devait éclater ... ils se mettraient sous la table comme des pucelles apeurées ... en attendant SAGEMENT que les autres parasites de la "basse" se fassent tuer à leur place ...

  • LBDC

    (...) L’impression persistante d’assister à un épisode de Gossip Girl ou Beverly Hills ne m’a guère quitté devant ce film rempli de beaux gosses, d’opulence et d’insolence. Le Riot Club (« Club de l’émeute » en traduction littérale) regroupe des jeunes issus des plus grands lycées, souvent originaires d’un sérail habitué à l’aisance et à une place tout en haut de l’échelle sociale. Tout comme les jeunes de l’Upper West Side ou de LA, Oxford a enfanté des premiers ministres, d’illustres financiers et des dirigeants depuis des temps immémoriaux. Le futur est garanti, le présent doit donc être le plus agréable possible. Les membres du Club ressemblent à Chuck Bass, Brandon Walsh ou Dylan McKay (pour ceux qui connaissent) et les acteurs hantent les pages des magazines féminins actuels (preuves à l’appui). Difficile donc d’attendre autre chose qu’une dérision sardonique, sans vraie réflexion ou maxime philosophique.

    Le manichéisme est omniprésent. Les deux recrues ont des caractères opposés, la maxime sociale rappelle l’adage de « Cloud Atlas » sans la même profondeur (Weak is Meat that Strong do Eat), les personnages sont avant tout jouisseurs et guère fouillés. Les fêlures psychologiques sont absentes et Lone Scherfig privilégie la facilité aux méandres labyrinthiques. Le drame final est prévisible même si non désagréable. D’ailleurs le film lui-même se suit avec intérêt, car rythmé et suffisamment pervers pour maintenir l’attention. C’est un spectacle hautement divertissant que de voir ce dont sont capables de jeunes éphèbes alcoolisés et imbus d’eux mêmes ; l’attente de savoir quel personnage subira les ires de ces décervelés à cuillère d’argent dans la bouche… Aucun d’eux n’a retenu l’histoire de la création du Club (...)

    L'intégralité de notre avis à propos de THE RIOT CLUB, sur Le Blog du Cinéma

  • Asmag3dd0n

    Sympa ! Ne pas regarder la bande-annonce pour mieux apprécier le film. Le jeu des acteurs est parfait. On s'attache à certains personnages et on a envie d'en gifler d'autres parfois !!

    Le plus : l'accent So British qui donne un charme à ces belles gueules !

  • lepetitchatblanc

    J'ai bien aimé le film, on s'attend pas du tout au scénario en lisant le synopsis ! Mais j'ai été un peu déçue par la fin... En fait le scénario a un peu fait plof je trouve, mais comme presque tout autour est niquel eh ben j'ai mis 3/5...

  • Just A Word

    Immense surprise que The Riot Club. Plutôt discret depuis sa sortie, le long-métrage mérite franchement toute votre attention. Méchant, cynique et proprement glaçant, il mise en plus sur des aspects vraiment inattendus mais réjouissants. Emporté par une tripotée de jeunes acteurs excellents et par un scénario allant fouillé de plus en plus loin dans les recoins sombres de l'humanité, le film de Lone Scherfig constitue une grande réussite à ne pas louper.

    http://justaword.eklablog.com/...

  • zvock083

    C'est difficile de s'intéresser à un film quand l'univers qu'il met en avant ne nous intéresse pas et que les personnages sont tellement antipathiques et creux qu'on a envie de zapper dès les premiers instants, mais comme d'habitude, je suis allé au bout des choses pour ne pas m'arrêter à mes a priori. Le début du film est classique, la réalisatrice pose les bases en enchaînant les stéréotypes sur les gosses de riche jusqu'au rebondissement qui aurait pu faire basculer le film dans quelque chose de plus sombre en nous montrant des jeunes prêts à tout et sans limite, mais non, on reste dans du politiquement correct et à ce moment-là, j'ai décroché. Au final, le film est très décevant, la réalisatrice ne semble pas aller au bout des choses peut-être pour toucher le plus grand nombre de personnes, l'histoire manque d'enjeux et de fond, le traitement est très simpliste puis surtout le film manque d'intensité et de rythme, car le spectacle est rapidement ennuyeux. 1/5

  • elriad

    là où le film aurait pu soulever une certaine réflexion sur les hautes écoles et le système des classes, il finit par ne donner que la nausée tant la réalisation sans subtilité se délite dans une complaisance de violence et de surenchère d'humiliation. Et c'est la raison pour laquelle le film est raté. Il ne parvient à franchir le niveau de la démonstration facile, ne fait que susciter le dégoût avec des personnages tous plus insupportables et lâches les uns que les autres. La frontière entre bien et mal ne se pose même plus tant la réalisation à coup de gros sabots et de portraits grossiers livre une overdose de pensée fascisante dans une succession de phrases toutes faites sur les forts et les faibles. Non, décidément, cette élite du Riot Club ne brille pas par la subtilité de ses propos... Sans intérêt.

  • Saeweth

    Mais comment vous trouvez le moyen d'aimer un film pareil ou même d'en faire une critique ? Tout ce qui s'y passe est absolument moisi... vraiment quoi.

  • Close U.

    Retrouvez la critique de The Riot Club sur le site de Close-up, l'association cinéphile des étudiants de Sciences Po! http://closeup-asso.fr/insuppo...

  • Ma?liss J.

    Un film s’annonçant prometteur au début mais qui au fur et à mesure devient de moins en moins intéressant.J'ai décroché à partir de la scène du restaurant. Mais ce film offre tout de même un joli casting avec un Max Irons plus beau que jamais

  • Quiterie d.

    La première fois que j'ai vu ce film, je suis sortie de la salle avec un avis mitigé, sans trop savoir ce que j'en avais pensé. Quelque chose m'avait dérangé mais je n'étais pas parvenue à mettre la main dessus . J'ai finalement compris que c'était le côté trop prévisible de l'intrigue au fond de nous on sait que ça va mal finir pour le gérant du pub, pour la gentille petite histoire d'amour Miles/Lauren, et que ce Miles est un type bien qui s'est seulement entraîné dans ce club de tous les excès et dont la personnalité de s'affirme qu'à la toute fin. Mais finalement, après avoir visionné ce film plusieurs fois j'en suis venue a vraiment l'apprécier et il est meme devenu maintenant l'un de mes préférés aussi étrange que cela puisse paraître ...(la scène de violence à la fin du film rend quand même malade hein !)le jeu des acteurs est superbe, le casting sans fautes et les acteurs tous plus sexys les uns que les autres ! Si je suis d'accord pour dire que Ryle est un personnage absolument détestable, horrible, violent etc... je ne suis pas non plus fan de Miles auquel je me suis cependant identifiée comme la majorité des gens censés. En fait j'ai particulièrement apprécié Bellington, Villiers, Dimitri, Leighton et Balfour !
    Pour ce qui est de la leçon à retenir de The Riot Club, je pense que tout a bien été expliqué par les autres avant moi
    Par pitié, regardez ce film en VO ou bien VO sous titré français ou anglais, mais pas en VF !! Le doublage est archi nul et enlève énormément à la qualité de jeu des acteurs !! Et puis quand on a le choix avec un accent british hyper sexy (que dis-je une dizaine d'accents british !!!), et un doublage totalement foiré, pourquoi se donner la peine de choisir ??

  • cad2507

    un film inintéressant. J'ai décroché après une demi-heure, lassé de voir dix petits cons se prendre pour les rois du monde

  • Nyca

    Vraiment très surpris par le film, qui commence un peu timidement, puis culmine lors d'une séquence climax étonnamment longue où tous les enjeux explosent ! Le discours est d'un pessimisme redoutable, creusant le fossé entre les classes sociales, s'autorisant quelques saillies assez violentes ! Le casting de jeunes bellâtres s'en sort avec les honneurs, Max Irons en tête dans un des seuls rôles "positifs" du film, et la mise en scène reste toujours à bonne distance, ne glorifie jamais les actes des personnages. A voir !

  • luxe

    Elle m'a agacée plus qu'autre chose cette bande de têtes à claques ! 2/5

  • luxe

    Et c'est comme ça jusqu'à la fin...

  • Ruben M.

    Très original comme histoire et bon film se laisse voir trkl
    3/5

  • Saeweth

    merci, y'a au moins quelqu'un avec du bon sens ici ...

  • Saeweth

    complètement d'accord avec toi

Voir les commentaires