Notez des films
Mon AlloCiné
    Justice : fin de la polémique autour d'Eric Rohmer
    1 oct. 2007 à 16:40
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le conseil général de la Loire a été débouté de son action contre le dernier film d'Eric Rohmer, "Les Amours d'Astrée et Céladon".

    Le début de polémique entourant la sortie du dernier long-métrage d'Eric Rohmer, Les Amours d'Astrée et de Céladon, n'a pas fait long feu. Le tribunal de grande instance de Montbrison (Loire) a en effet débouté le Conseil Général de la Loire de son action contre les sociétés productrice et distributrice du film, Rezo Productions et Rezo Films. L'objet du litige repose sur l'avertissement précédant le début de l'oeuvre, adaptation du roman pastoral d'Honoré d'Urfé : "Malheureusement, nous n'avons pas pu situer cette histoire dans la région où l'avait placé l'auteur; la plaine du Forez étant maintenant défigurée par l'urbanisation, l'élargissement des routes, le rétrécissement des rivières, la plantation de résineux. Nous avons dû choisir ailleurs en France, comme cadre de cette histoire, des paysages ayant conservé l'essentiel de leur poésie sauvage et de leur charme bucolique". Eric Rohmer a ainsi tourné son film dans les paysages de la région Auvergne.

    Bientôt une nouvelle procédure ?

    Le Conseil Général de la Loire, présidé par l'ancien garde des Sceaux Pascal Clément (UMP), avait déposé une assignation en référé contre les sociétés productrice et distributrice de L'Astrée pour "dénigrement". Au cours de l'audience, Maître Christian Bernard, avocat du Conseil Général, s'était plu à démontrer "l'inexactitude de ces affirmations mensongères", documents photographiques à l'appui. La présidente du tribunal a finalement donné raison à Eric Rohmer et ses collaborateurs en déclarant comme "nulles et de nul effet" la plainte délivrée par le Conseil Général de la Loire. Ce dernier n'a pas respecté les dispositions de la loi du 29 juillet 1881, relative à la diffamation par voie de presse. L'affaire n'est donc pas encore close, Maître Christian Bernard ayant indiqué qu'"une nouvelle procédure va être engagée sur la base de la loi de 1881".

    Benoît Thevenin avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • perelustucru
      Je trouve cette polémique et ce procès lamentables. Pour moi qui suis Auvergnat, Rohmer a bien fait de venir chez nous. Ici aussi les activités humaines détruisent beaucoup notre environnement. Il y a des gens qui aiment vivre au centre des grandes villes et ceux qui préfèrent la campagne.
    • zootroopa
      C'est vraiment une sale manie qu'ont les politiques de vouloir "cacher la merde au chat"... Ben oui, la plaine du Forez est effectivement défigurée par endroits suite à l'activité humaine de ces dernières décennies.Alors, on le peut le critiquer , ou non, mais de là à le nier!!!!
    • hulkus
      Tout à fait! On voit qu'il y en a qui n'ont rien d'autre à faire que de lancer des procès à des gens qui essayent de faire des bons films... C'est fou ça, se servir de la loi pour leur intenter un procès, c'est vraiment choquant je trouve!
    • fr_et
      N'importe quoi...
    Voir les commentaires
    Back to Top