Notez des films
Mon AlloCiné
    La Suisse refuse d'extrader Polanski
    12 juil. 2010 à 14:24
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La Suisse a refusé ce lundi d'extrader le cinéaste franco-polonais Roman Polanski vers les Etats-Unis, et lève les mesures de restriction imposées au réalisateur depuis le mois de décembre 2009.

    La fin d'un long calvaire pour Roman Polanski. Très attendue, la décision du ministère suisse de la Justice est tombée en début d'après-midi ce lundi : la Suisse refuse d'extrader le cinéaste franco-polonais Roman Polanski vers les Etats-Unis, où il a eu en 1977 des relations sexuelles avec une mineure âgée de 13 ans. Le réalisateur est désormais libre de ses mouvements.

    Marathon judiciaire

    Arrêté sur mandat international américain le 26 septembre 2009 à son arrivée à Zurich pour un festival de cinéma, placé en détention provisoire puis assigné à résidence, Roman Polanski ne sera finalement "pas extradé vers les Etats-Unis et les mesures de restriction de sa liberté sont levées", a déclaré au cours d'une conférence de presse à Berne la ministre suisse de la Justice et de la Police, Eveline Widmer-Schlumpf. "Les clarifications approfondies qui ont été menées à bien n'ont pas permis d'exclure avec toute la certitude voulue que la demande d'extradition américaine présentait un vice", a expliqué la ministre. Et d'ajouter : "les Etats-Unis ne peuvent pas faire appel de la décision de la Suisse". Les ambassadeurs américain, français et polonais ont été informés de la décision des autorités suisses.

    L'avocat de Polanski, Me George Kiejman, s'est déclaré "très heureux et très ému" de la décision de la justice suisse de ne pas extrader le cinéaste franco-polonais vers les Etats-Unis, et rend "hommage à la justice suisse", estimant "très juste l'analyse juridique des autorités helvétiques". "Je pense que le malentendu qui persiste avec les autorités américaines sera plus facile à régler, et j'espère qu'il pourra un jour retourner aux Etats-Unis", a ajouté l'avocat. Pour la défense du cinéaste, la prochaine étape consiste désormais à "convaincre les autorités américaines que la décision rendue à l'époque par le juge Rittenband n'avait pas été respectée par lui, et que la peine que Roman Polanski devait exécuter, l'avait été", a précisé l'homme de loi.

    "La demande d'extradition souffre d'un vice grave"

    La ministre suisse a notamment mentionné le refus des autorités américaines de transmettre le procès-verbal d'une audition du procureur Roger Gunson, en invoquant une décision de justice qui concluait à son caractère confidentiel. Un communiqué du ministère publié à l'occasion de la conférence de presse de Mme Widmer-Schlumpf se charge même d'enfoncer le clou :"ce document devait permettre de confirmer que le juge avait bien assuré aux représentants des parties, lors d'une séance le 19 septembre 1977, que les 42 jours que Roman Polanski avait passés dans la division psychiatrique d'une prison californienne couvraient la totalité de la peine d'emprisonnement qu'il devait exécuter".

    "Si ces faits sont avérés et que Roman Polanski a dès lors effectivement exécuté l'intégralité de sa peine, la demande d'extradition des autorités américaines et, a fortiori, la procédure d'extradition sont dénuées de fondement", ont observé les autorités helvétiques. En effet, "dans ces conditions, on ne saurait exclure avec toute la certitude voulue que Roman Polanski ait déjà exécuté la peine prononcée autrefois à son encontre et que la demande d'extradition souffre d'un vice grave". Ce qui s'appelle une giffle cinglante et un vrai camouflet pour la Justice américaine.


    Olivier Pallaruelo avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • janisaire
      ta raison fiku
    • Gh0st-D0g
      http://tempsreel.nouvelobs.com...
    • Gh0st-D0g
      J'aimerais bien entendre l'avis des parents moi. Où sont-ils en fait ?
    • Josay
      Rectification :Pour certains, le cinéma passe avant le détournement de mineur, pour d'autres c'est l'inverse
    • chips493
      @ fiku : on est fondamentalement mauvais à cause d'une seule mauvaise action? Pas du tout. Tu galvaudes la signification du mot "fondamentalement". @studiomaxx, tu parles avec ton coeur, pas avec ta raison, donc on pourra pas discuter.@Josay, l'intitulé exact décrit par la justice, n'est pas viol mais détournement de mineur, et sa change beaucoup au niveau de la peine. Enfin, je n'ai jamais dit qu'il devait rester libre pour qu'il continue sa carrière. Correctif : oups, en fait, il a vécu dans le ghetto de Cracovie, pas Varsovie.
    • Josay
      A lire les différents commentaires, je vois que tout le monde n'a pas le même point de vu. Pour certains, le cinéma passe avant le viol sur mineur, pour d'autres c'est l'inverse
    • studiomaxxx
      AM> T'es vraiment gerbant à lire toi, si un mec âgé sodomisait ta gamine tu tiendrais pas des propos pareils ... Crois moi. Et pour ce qui est de ton fameux détournement de mineure, un gars qui viole une enfant en la droguant j'appel ça un pédophile ! Qui plus est un sacré lâche qui fuit et qui veut pas prendre ses responsabilité ... Le pire c'est ton commentaire avec le Ghetto de Varsovie, ok le pauvre il a souffert mais de quel droit ça lui donne de violer une gosse ??? Donc demain tous ceux du ghetto peuvent se permettre d'aller violer ou tuer des gens ? Ça n'a pas de sens ... Et pour en revenir à ce réalisateur, il fait des films merdiques de bobos attardés ... a+
    • Ilwan
      La libération de Polanski est une excellente nouvelle... Point. Maintenant, il semble que ce forum donne le droit à n'importe quel demi-crétin de refaire le procès de Polanski, d'avoir les compétences nécessaires pour juger de ce qu'est un pédophile, ou d'estimer qui est un grand réalisateur et qui ne l'est pas. Peu importe que Polanski soit ou pas un grand réalisateur (il l'est !), ce n'est pas ce qui légitime le soulagement de sa libération. La justice avait déjà travaillé, l'homme avait déjà payé (un moment d'égarement condamnable), l'histoire s'arrête enfin comme elle aurait dû s'arrêter il y a une trentaine d'années, quand Polanski est sorti de prison après son séjour de probation psychiatrique. Que sa vie reprenne, que sa carrière se poursuivre, que les imbéciles se taisent...
    • Fiku
      Quand ont viole une fille de 13ans fondamentalement on est mauvais, sous prétexte que se soit Polanski ont dois le pardonner ? C'est un homme comme un autre il doit être punis comme il se doit.
    • Fiku
      Peu importe, que ce soit Polanski ou un autre homme c'est juste immonde d'avoir une relation avec une mineure.
    • Ame-Stram-Gram
      zanzibarland : "Polanski n'a jamais été un grand réalisateur" Hahaha, qu'est ce qu'on doit pas lire !!!1 Oscar, trois Césars, une Palme d'Or.Le Pianiste, c'est de la merdasse ?Rosemary's baby : du pipi de chat ?Tess : une daube ?Le locataire : un navet ?Chinatow : digne d'un Uwe Boll ?Le bal des vampires : bidon ?Sans oublier Repulsion, La jeune fille et la mort et les autres ! :crazy: :crazy: :crazy:
    • stnlkbrck
      faut pas éxagérer non plus, l'histoire n'est pas aussi simple que ça.
    • coreytaylor
      donc demain je vais aux États-Unis violer une gamine de 13ans que j'aurais droguer et ensuite je prend l'avion pour la suisse je serais relaxer?!! ca me donne envie de vomir les gens qui osent le défendre entre le Mitterrand et lui ca devient grave !
    • Montana-5993
      Très content de sa libération.
    • stnlkbrck
      arrêtez de pourrire ceux qui le défende. oui il a "violé" une gamine, oui il s'est enfuit. Mais d'un autre coté, il a fait de la prison, quelques mois certes. la jeune fille a retiré sa plainte, polanski s'est excusé, la jeune fille les a accepté, polanski a laché une fortune d'indemnisation pour cette jeune fille. l'affaire à 30 ans, la plainte n'a plus lieu, polanski a fait un peu de prison, de l'assignation à résidence, certe c'est peu pour un viol, mais il a quand meme payé, et au bout de 30 ans, c'est de l'acharnement de la part des états-unis. le juges chargé du procès cherche seulement à faire de la "pub". oui j'aime ses films, mais je reste objectif face à cette histoire.et zanzibarland je ne sais pas si tu as vu le locataire, mais ose dire que Polanski n'a jamais fait de chef d'oeuvre.
    • dsz37
      La justice doit être la même pour tous, peu importe le statut social ou la notoriété dont on jouit.
    • Marty M.
      Bertrand Cantat a bien pris qu'un peu moins de 4 ans pour le meurtre de Marie Trintignant.Personnellement je m'en fous de la vie des peoples, mais certaines conneries bien trop graves ne peuvent pas être excusées de la part du public. Samantha Geimer a pardonné à Polanski, ça veut pas pour autant dire qu'ils sont potes et qu'elle achète tous ses films, il y a une différence entre pardonner et aduler aveuglement. C'est au public d'ouvrir les yeux. Il a commis un crime, n'a jamais été puni et ne le sera probablement jamais. Je crois pas en Dieu mais j'espère qu'il y en a un pour qu'il finisse par payer un jour...
    • Funeste
      J'ai envie de vomir.
    • zanzibarland
      Malgré le fait qu'il aime les gamines et que ça a dérapé cette fois là, Polanski n'a jamais été un grand réalisateur, bref il pouvait rester à l'ombre ça nous faisait des vacances, au lieu de ça il va falloir se le re coltiner sur le râble, ouais...
    • AmericanFox
      Un pédophile en liberté grâce à son métier et ses amis du cinéma... Pourriture. Si vous le défendez parce qu'il a fait un film que vous avez aimé, vous ne valez pas mieux que lui.
    Voir les commentaires
    Back to Top