Notez des films
Mon AlloCiné
    Cinemateaser : un nouveau venu dans la presse magazine cinéma
    23 févr. 2011 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le difficile secteur de la presse magazine cinéma accueille un nouveau-venu avec le mensuel Cinemateaser, dont le deuxième numéro est actuellement en kiosques.

    Le difficile secteur de la presse magazine cinéma accueille en 2011 un nouveau-venu avec le mensuel Cinemateaser, dont le deuxième numéro est actuellement en kiosques. Ce mois-ci, pour 3,90 euros, les lecteurs peuvent en savoir plus sur Transformers 3, Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence, Rango ou encore World Invasion : Battle Los Angeles, tout en découvrant une interview de Matt Damon. AlloCiné a profité de l'arrivée courageuse de Cinémateaser dans le milieu très bouché de la presse écrite pour poser 3 questions à Aurélien Allin, son rédacteur en chef adjoint.

    AlloCiné : Pourquoi se lancer dans la presse cinéma magazine, le secteur de tous les dangers ?

    Aurélien Allin : On vient tous de la presse papier. Emmanuelle Spadacenta, rédactrice en chef, a bossé sur SCORE et était rédac chef de CLIMAX. Franz Miceli, rédacteur en chef adjoint, a travaillé entre autres au Figaro, Le Parisien, et Closer. Pour ma part, j'ai travaillé sur DVD Live et Climax... C'est un medium auquel nous sommes tous attachés, même si j'ai pour ma part débuté à Monsieur Cinema et qu'avec Emmanuelle nous avons créé cinemateaser.com en 2009. En fait, la presse papier permet de prendre du recul, de donner de la perspective par rapport au côté très réactif du web. Et puis le papier, c'est plus charnel. Nous sommes des "enfants de la presse écrite", nous n'avons pas grandi avec le net. Le web et le print sont à notre avis complémentaires.

    AlloCiné : Quels sont vos objectifs de vente à court, moyen et long terme ?

    Aurélien Allin : Nous n'avons pas d'objectif de vente. On souhaite juste vivre de notre passion et la partager avec nos lecteurs. Notre but premier est avant tout qualitatif. D'un point de vue quantitatif, l'idée est surtout de vendre suffisamment pour pouvoir sortir un numéro chaque mois, encore et encore... Mais évidemment, on ne veut pas pour autant rester confidentiels.

    AlloCiné : Quelle est votre politique éditoriale et que comptez-vous proposer à votre lectorat ? Quelle évolution envisagez-vous ?

    Aurélien Allin : Tout est dans le nom du magazine : parler des films qui arriveront en salles dans les prochains mois. Donner envie d'aller au cinéma, de découvrir en amont des projets. Ne pas se cantonner uniquement à l'actualité. On se concentre sur les films qui nous font envie, peu importe leur nationalité ou leur genre. Même si nous avons une certaine prédilection pour le cinéma d'entertainment.
    En ce qui concerne nos propositions au lectorat, pêle-mêle : photos exclusives, analyses, donner un point de vue particulier, un ton pouvant toucher la génération des trentenaires (sans exclure les plus jeunes ou les plus âgés), développer une ligne éditoriale à la fois complice et détendue mais sérieuse et bourrée d'infos. Pour l'évolution : toujours plus d'interaction entre le site web et le magazine. Et à terme, proposer une pagination plus conséquente.


    Propos recueillis par Clément Cuyer
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top