Mon compte
    Cannes 2013 : que pense la presse de "Blood Ties" de Guillaume Canet ?
    20 mai 2013 à 15:00

    Première réalisation américaine de Guillaume Canet, "Blood Ties" est présenté Hors-Compétition au Festival de Cannes. Les critiques du monde entier l'ont vu, ils en parlent...

    Blood Ties de Guillaume Canet

    Avec Clive Owen, Billy Crudup, Marion Cotillard...

    Sélection officielle - Hors-compétition

    De quoi ça parle

    New York, 1974. Chris, la cinquantaine, est libéré pour bonne conduite après plusieurs années de prison pour un règlement de compte meurtrier. Devant la prison, Frank, son jeune frère, un flic prometteur, est là, à contrecœur. Ce ne sont pas seulement des choix de « carrières » qui ont séparé Chris et Frank, mais bien des choix de vies et une rivalité depuis l’enfance. Leur père Léon, qui les a élevés seul, a toujours eu pour Chris une préférence affichée, malgré les casses, la prison… Pourtant, Frank espère que son frère a changé et veut lui donner sa chance : il le loge, lui trouve un travail, l’aide à renouer avec ses enfants et son ex-femme, Monica. Malgré ces tentatives, Chris est vite rattrapé par son passé et replonge. Pour Frank, c’est la dernière des trahisons, il ne fera plus rien pour Chris. Mais c'est déjà trop tard et le destin des deux frères restera lié à jamais.

     

    Ce qu'il faut savoir

    Pour sa première réalisation américaine, Guillaume Canet met en scène le remake du film de Jacques Maillot, Les liens du sang, dans lequel il jouait le rôle d'un policier dont le frère, un voyou notoire (incarné par François Cluzet), montait un réseau de prostitutions. Et cette 66ème édition du Festival de Cannes semble être celle des premières fois pour le comédien-réalisateur qui n'a jusqu'ici jamais présenté de films à Cannes. Pour son quatrième long métrage Canet s'est entouré d'un casting international composé des brillants : Billy Crudup, Clive Owen, Matthias Schoenaerts, Zoe Saldana, James Caan, Mila Kunis et Marion Cotillard.

     

    Ce qu'en pense la presse

    Métro - Rania Hoballah

    Porté par un casting cinq étoiles (...) et doté d'un budget conséquent, Blood Ties est d'un ennui sans fin. Scénario sans rebondissement, comédiens qui surjouent, longueurs plombantes, la première réalisation américaine de Canet manque cruellement d'aspérité.

    Variety - Scott Foundas

    Lire la critique complète

    Le remake en langue anglaise des Liens du Sang de Guillaume Canet est une saga mollassone, limitée dramatiquement et qui risque de peu parler au public.

    L’Express – Thierry Chèze

    En changeant de continent, Canet conserve cependant l'essentiel, le cœur et l'âme de cette histoire (…) On se laisse prendre ici par l'intrigue. On tremble pour eux et avec eux. Car Canet a su hisser ici son niveau de mise en scène.


    The Hollywood Reporter - Todd McCarthy

    Ce drame trop long et anémique possède un casting impressionnant mais est trop engourdi pour satisfaire le public et les critiques.

    Ecran Large - Sandy Gillet

    Blood Ties avait tout sur le papier pour faire un grand film. (…) À l'arrivée c'est la déception qui prévaut. Non que l'on soit en face d'un gâchis. Canet, en bon chef d'orchestre, a su lier ensemble les atouts évidents du film. Mais que la symphonie finale manque de surprises, de peps, de transgressions, d'empathies et de collusion avec son public. Tout s'enchaîne mais à vide.

    Toutes les news de Cannes 2013

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Elodie Williams
      excellent comme d'hab! ah les jaloux..
    • Mario C.
      Et encore, Allociné ne mentionne pas la critique de TECHNIKART, assez méchante... (Selon le magazine, «Blood Ties» de Guillaume Canet ressemble à du Nicole Garcia shooté dans les décors du «Parrain 2» !)
    • ?aseratout
      Canet n'est pas un cinéaste. Tout juste une bonne gueule, même pas photogénique d'ailleurs, sauf en très très gros plan, jusqu'au poil. S'il était réalisateur, ça se saurait. Quand on est capable de "faire" les petits mouchoirs, un navet à mimile, même pas capable d'adapter les ficelles du téléfilm dans la durée à quoi s'attendre. Hier j'ai vu blood ties.J'ai compris. Guillaume canet à Cannes, c'est Guillaume Navet.
    • Z20060508131210353711543
      très bon article, très judicieux, très utile.. alors qu en pense la presse ??! tin tin tin.. c'est de la merde ! hahaha. ça pouvait attendre octobre. pauvre Guillaume.
    • NILOE
      @juliettemimoche @DBZ son premier film était plutôt pas mal selon mes souvenirs... en tout cas plus original que le passable "Ne le dis à personne" et le dégoulinant "Petits mouchoirs"...
    • wendsoy
      Et dire qu'il dit s'être inspiré de Shatzberg, Friedkin et compagnie pour ce projet... Il se prend pour un génie alors qu'il devrait de plus en plus se remettre en question et faire le point.
    • magicvinz
      Oui, l’accueil est très froid, en même temps je ne suis pas surpris, Canet pour ma part n'a pas vraiment de talent de metteur en scène, mise a part quelques fulgurances dans "ne le dis a personne" il n'y a pas grand chose a sauver... Ce n'est visiblement pas ce nouveau long métrage qui va me faire changer d'avis...
    • juliettemimoche
      Le truc avec Chabrol c'est qu'il arrivait à pondre un film potable tous les ans ou presque. Pour Canet comme le fait remarquer judicieusement DBZ, on attend toujours le premier !
    • dalanera
      @ Métro - Rania Hoballah: rien de plus à dire, ça résume l'original. Je dis bien fait pour sa gueule?... Non, je ne tire ni sur les ambulances, ni sur le pianiste. J'espère juste qu'il se remettra en question plutôt que se prendre pour le nouveau Chabrol 2.0.
    • Gaunt
      Oulah, ça fait mal. Je pense que la France lui réussi mieux que l'Amérique.
    • Zacryan
      Aie coup dur pour Canet.Pas évident de changer de continent...
    • DBZ
      Visiblement c'est pas avec celui-là que Canet saura faire un bon film !
    Voir les commentaires
    Back to Top