Notez des films
Mon AlloCiné
    Degrassi : tout ce qu'il faut savoir sur la série culte canadienne !
    Par Propos recueillis par Florian Lautré — 22 oct. 2014 à 19:00

    Melinda Shankar (Alli), Luke Bilyk (Drew) et Stephen Stohn (le créateur et producteur du show) ont répondu aux questions d'AlloCiné afin d'expliquer au public français ce qui rend le teen drama phénomène si unique...

    June TV

    La rentrée des séries : (re)découvrez 20 shows incontournables sur CanalSat

    Degrassi est très populaire outre-Atlantique mais reste assez peu connue en France. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est cette franchise ?

    Luke Bilyk : En fait c’est une série qui met en scène toutes les situations que n’importe quel adolescent peut expérimenter au lycée au cours de ses quatre années d’études. C’est un show avec de l’action, mais aussi de la comédie, dans lequel vous trouvez tout ce vous voulez voir en une demi-heure ! Vous ne pouvez que tomber amoureux des personnages, il y en a beaucoup et ils sont tous très différents avec des personnalités bien à eux. Chacun peut se reconnaître dans le caractère de l’un des héros. Le public peut facilement s’identifier dans les actions et les choix des personnages, il peut en tirer un enseignement.

    Stephen Stohn : Notre but premier est effectivement de divertir les gens mais ce n’est pas tout, il y a au moins deux messages de fond que nous voulons faire passer. Le premier est que vous n’êtes pas seul. Vous pouvez ressentir que vous n’avez pas votre place, que ce que vous faites n’est pas acceptable et que vous êtes le seul à ressentir cela… Eh bien non, vous ne l’êtes pas ! Il y a au moins quelqu’un comme vous dans Degrassi ! Le deuxième message est que vous détenez le pouvoir. Le pouvoir de faire des choix, bien que chaque décision ait des conséquences. Notre but n’est pas de dire ce qui est bien ou ce qui est mal, mais qu’il y a toujours le choix. Nous tentons d’être authentiques dans notre écriture pour coller à la vraie vie et non dépeindre "un monde Hollywood".

    Il y a au moins quelqu’un comme vous dans Degrassi !
    Chaque génération dans le show a apporté quelque chose de nouveau et de différent. Quel est le plus de celle-ci ?

    Stephen Stohn : On peut dire que la série a beaucoup changé au fil des années. Quand ma femme a créé Degrassi il y a maintenant presque 30 ans, la télévision était très différente. Il n’y avait pas de séries comme la nôtre, il n’y avait que très peu de shows, alors qu’aujourd’hui il y en a profusion. La façon de raconter le récit était aussi complètement différente, aujourd’hui nous racontons en 30 minutes 2 à 3 fois plus d’histoires que dans la première série. Le rythme est plus rapide. Enfin, il y a plus de suspense et de cliffhangers car les gens comptent leur temps de nos jours, et on doit réussir à garder toute leur attention pendant une demi-heure ! On veut qu'ils soient devant la série toutes les semaines, et les laisser à la fin de l'épisode avec l’idée qu’il faut absolument découvrir la suite !

    Melinda Shankar

    Il y a énormément d’action et de drama. Pour de jeunes acteurs comme vous, cela doit être très épanouissant de pouvoir jouer toutes ces émotions…

    Melinda Shankar : Je pense que l’une des meilleures choses dans le fait de faire partie du casting de Degrassi est de pouvoir se reconnaître dans les intrigues car même si nous n’avons pas expérimenté ces situations personnellement, on reçoit des commentaires de fans sur Twitter et les autres réseaux sociaux qui nous disent qu’ils se sentent proches de nous. Ce qui est aussi génial, c’est que la série est regardée ailleurs qu’au Canada, en France par exemple. Et bien que l’on ne parle pas la même langue, les fans se retrouvent dans les sujets de société que nous abordons. Il y a beaucoup de responsabilités du fait de traiter ces thèmes mais nous les évoquons de façon honnête, sans les caricaturer. Je pense que c’est réconfortant et il y a toujours une leçon à tirer de tout cela. Comme on le disait, personne n'est seul et il y a toujours une solution. Nous sommes très fiers de jouer dans Degrassi.

    Luke Bilyk : Certains acteurs sont arrivés dans Degrassi à 14-15 ans sans aucune expérience ! Cette série est la meilleure des écoles car nous jouons avec les meilleurs acteurs de Toronto. On sait que lorsqu’on débarque dans Degrassi, il faut arriver préparé car le rythme est très soutenu ! On découvre aussi comment fonctionne l’industrie de la télé et tout ce que l’on peut rêver de jouer en tant qu’acteur de 15 ans, on a la chance de le faire ! Degrassi est la première pierre de l’edifice de notre future carrière. Je me sens vraiment chanceux.

    Comme nous, les personnage ne savent pas ce que l’avenir leur réserve.

    La saison 13 de Degrassi est en cours de diffusion en France, que pensez-vous de l’évolution de vos personnages depuis le premier épisode dans lequel vous êtes apparus ?

    Luke Bilyk : Drew a beaucoup évolué ! Il a changé mais il a toutefois gardé certaines mauvaises habitudes. Drew était souvent absent au lycée et il continue parfois à reproduire les mêmes erreurs. Mais il apprend peu à peu comment devenir un homme responsable.

    Melinda Shankar : Je pense qu’au fil des saisons, Alli a fait des progrès. Comme tous les ados qui grandissent, vous essayez de rester la même personne, tout en tentant de découvrir qui vous êtes vraiment. Alli était la fille qui courait après les garcons mais aussi la plus intelligente… Elle a appris à trouver un équilibre en parvenant à délaisser les garçons pour se consacrer davantage aux cours. Au départ je n’aurais jamais pensé que cela arriverait ! C’est ce qu’il y a de fou avec Degrassi, on ne sait jamais ce qui va vous arriver, mais c’est finalement comme ça aussi dans la vraie vie. On découvre ce qui nous arrive petit à petit et c’est ainsi que l’on apporte notre propre expérience dans la série. Comme nous, les personnage ne savent pas ce que l’avenir leur réserve.

    La saison 13 est en cours de diffusion, la saison 14 est à venir… Avez-vous encore des histoires à raconter ?

    Stephen Stohn : Nous essayons avant tout de garder nos histoires les plus vraies possibles. Les acteurs ont un âge très proche de celui des personnages qu’ils interprètent. Ainsi quand les élèves arrivent à la fin de leur année de terminale, il est temps pour eux de s’en aller et de nouveaux personnages débarquent ! Donc on peut montrer des histoires similaires, mais elle seront toujours foncièrement différentes car vécues par deux différents protagonistes. Un personnage peut tomber enceinte et devoir faire le choix de le garder ou de se faire avorter… Mais selon l’héroïne, la situation sera gérée totalement différemment. C’est donc en renouvelant sans cesse le casting et l’équipe des scénaristes, que l'on arrive à garder une certaine fraîcheur.

    D'après vous, changer régulièrement de casting est une force ou une faiblesse ? Les fans peuvent être déçus de voir partir des personnages...

    Melinda Shankar : Je pense que la raison pour laquelle Degrassi a du succès depuis presque 30 ans est qu’elle continue d’évoluer encore et encore. Les intrigues, les questions de sociétés collent à l’actualité et les gens grandissent… Bientôt ce sera de nouveaux adolescents qui regarderont la série, et ainsi va la vie ! Le show peut continuer et s’enrichir avec de nouvelles générations. Donc selon moi, ce n’est rien d ‘autre qu’un vrai plus.

    Je crois que j’étais le premier baiser de Luke à la télé !

    Vos personnages étaient amoureux pendant votre première saison ensemble dans la série, pourraient-ils se remettre ensemble ?

    Luke Bilyk : Oui, elle était mon premier amour !

    Melinda Shankar : Je crois que j’étais son premier baiser à la télé ! Aujourd’hui ça nous fait rire quand on y repense car nous sommes devenus comme frère et sœur ! Mais je pense que ces deux là sont toxiques en tant que couple… Alli adore les garçons, Drew court toujours après les filles, donc ensemble c’est vraiment le bazar ! Mais si cela devait se produire je pense qu’on s’amuserait beaucoup car nous sommes meilleurs amis en dehors des plateaux ! Nous n’arriverions pas à garder notre sérieux, je ne peux prétendre être amoureuse de lui ! (rires)

    Luke Bilyk : C’est toutefois plus facile de faire comme-ci je t’aimais que de te détester vu nos bonnes relations hors tournages... A la fin de la saison 14, c’est la remise des diplômes, tous les terminales sont réunis et c’était donc génial de pouvoir partager une scène avec Melinda. C’est tellement facile de travailler avec sa meilleure amie, ce n’est même pas comme-ci c'était du boulot… Cette saison 14 a vraiment été géniale à tourner !

    Lorsqu’on pense à Degrassi, on pense aussi à Beverly Hills, Newport Beach, Les frères Scott ou encore très souvent en France à Hartley, cœurs à vif. Pensez-vous que ces comparaisons soient justifiées ?

    Stephen Stohn : A vrai dire, Degrassi était là en premier ! Les autres se sont en quelques sortes adaptés… Nous, nous avons toujours souhaité rester au plus proche des expériences des ados. Certains diront que ce sont de meilleures séries, qu’elles possèdent plus de drama, mais nous sommes toujours restés crédibles en décrivant des situations que vivent vraiment les jeunes. Notre priorité est différente de celle de ces autres séries.

    Luke Bilyk

    En suivant votre remarque, on peut penser à l’adaptation US de la série Skins qui n’a pas su trouver son public. Pourquoi selon vous ?

    Luke Bilyk : Je crois que parfois les producteurs et les scénaristes veulent juste ajouter du drama dans une série. Dans Degrassi, comme nous l’avons déjà dit, nos scénaristes racontent ce qu’ils connaissent et les épreuves que les vrais adolescents traversent. Parfois on retrouve trop de nudité, de gros mots, de violence dans d'autres séries… D’après moi, Degrassi a su trouvé le parfait équilibre.

    Degrassi a révélé de nombreuses stars telles que Drake, Nina Dobrev ou encore Shenae Grimes… Ne craignez-vous pas de vous faire voler vos jeunes acteurs ?

    Stephen Stohn : (rires) On adore quand cela se produit ! Rien ne peut nous rendre plus heureux que de voir quelqu’un que l’on a vu a grandir dans le show continuer sa route et rencontrer le succès. J’ai été voir Drake en concert devant 20 000 personnes et ce que j’ai ressenti était vraiment génial. Regarder Nina si bien se débrouiller, tout comme Shenae et les autres, nous procure la plus grande joie !

    Je rêverais d'un film Degrassi à la Love Actually.

    En France nous avons la série Les mystères de l’amour qui raconte les aventures d’un groupe d’amis que l’on suit depuis déjà plus de deux décennies. Leurs aventures se sont déroulés sur plusieurs séries télé et on les retrouve aujourd‘hui âgés de 40 ans. Aimeriez-vous réunir dans quelques années les personnages actuels de Degrassi afin de les découvrir à l’âge adulte ?

    Stephen Stohn : J’en rêverais et ma femme également ! Peut-être pas sous la forme d’une autre série mais j’adorerais dans un film. Cela permettait de faire revenir de nombreux personnages comme dans une réunion des anciens du lycée… L’un de mes films préférés est Love Actually dans lequel il y a plusieurs intrigues qui ne se recoupent qu'à la toute fin du long métrage. Je me vois bien faire quelque chose comme ça avec Degrassi ! Cela serait l’occasion de découvrir ce qu’est devenu le personnage de Drake, ce que seront devenus Alli et Drew… On pourrait organiser des retrouvailles géniales avec un bon script. Ce pourrait être un film d’enfer !

    Alors, aimeriez-vous reprendre vos rôles dans quelques années pour découvrir Alli et Drew adultes ?

    Melinda Shankar : En mettant de côté la partie professionnelle, notre cœur est sincèrement attaché à la série et à toute l’équipe. Nous travaillons sur la série depuis 5-6 ans et nous sommes véritablement devenus une famille, donc peu importe où j’en serai dans ma carrière, je peux très honnêtement vous dire que ce sera toujours un plaisir d'incarner Alli.

    Luke Bilyk :  J’allais vous répondre exactement la même chose… Je serais partant pour reprendre mon rôle n’importe quand. Nous sommes une vraie famille. Peut-être que même Steven ne le réalise pas, mais quand ils engagent quelqu’un sur la série ils ne leur offrent pas qu’un premier travail d’acteur, mais aussi une amitié qui durera…

    Stephen Stohn : Jusqu’à notre mort malheureusement ! (rires)

    La rentrée des séries : (re)découvrez 20 shows incontournables sur CanalSat

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Tapasbesoindesavoir
      Cette série est nulle à ch**r !
    • mekah
      Que deviennent Joey Jeremiah et les Zit remedy?
    Voir les commentaires
    Back to Top