Mon compte
    40 ans de César, 40 ans de souvenirs !
    Par Brigitte Baronnet & Laetitia Ratane — 20 févr. 2015 à 16:30

    Le plus émouvant, le plus gênant, le plus drôle ? A l'occasion du quarantième anniversaire de la cérémonie, les personnalités du cinéma français nous confient leurs moments favoris, et donnent leur point de vue sur quelques enjeux actuels.

    Etes-vous un fidèle (télé)spectateur des César ?

    OLIVIER BORDE / BESTIMAGE
    Eric Elmosnino

    Eric Elmosnino, nommé au César du Meilleur second rôle masculin pour La Famille Bélier

    Oui, j’aimais bien regarder les César. Il y a quelque chose d’un peu magique là-dedans. Ça me ramène à un truc de l’enfance. Je me souviens que la première année, c’est Le Vieux Fusil qui avait eu le César. Il y a un côté un peu nostalgique.

    Joséphine Japy, nommée au César du Meilleur espoir féminin pour Respire

    J’ai toujours regardé la cérémonie, même si ce n’était pas en entier. C’est toujours un rituel chaque année, c’est même une sorte de responsabilité lorsqu'on aime le cinéma de regarder ce qu’il s’y passe.


    Jean-Jacques Annaud, distingué aux César notamment pour "L'Ours" et "Le Nom de la Rose"

    C’est une récompense qui compte beaucoup dans notre métier. Je fais le travail le plus sérieusement possible en votant pour les films qui m’ont plu, et je regarde les résultats sur Internet ou dans le journal, mais je les suis rarement en direct. Cette année, je ne serais pas là ; je suis en promotion dans une autre ville.

    Lucie Borleteau, réalisatrice de Fidelio, nommé pour le César du Meilleur Premier film

    On doit souvent vous dire ça, mais c’est vraiment lié à un souvenir d’enfance, ou plutôt à partir de 10-11 ans. Chez moi, on ne regardait pas beaucoup la télé, mais je faisais tout pour être devant la télé ce soir-là. Quand j’ai commencé à voir beaucoup de films, en fait, ça me stressait, je le prenais très à cœur ! Je me faisais des paris internes sur qui allait gagner. Il y avait des films que je n’avais pas du tout vu, même si j’avais l’impression d’en avoir vu beaucoup. J’imagine que maintenant, c’est pareil. Les gens vont dire : c’est quoi ce film Fidelio dont je n’ai jamais entendu parler. Je prenais tout ça très à cœur, mais en même temps, je n’avais pas du tout compris que c’était le résultat du vote de la profession. Maintenant ça m’amuse de me dire que ça me mettait dans un état d’hystérie totale comme si c’était une décision suprême d’un dieu du cinéma qui allait sacrer l’un ou l’autre.

    Solveig Anspach, réalisatrice et scénariste, nommée pour Lulu femme nue, dans la catégorie Meilleure adaptation

    Oui, je regarde toujours, car on a toujours des amis qui sont nommés et on essaye de les soutenir comme un match de foot.

    Julie Bertuccelli, réalisatrice de La Cour de Babel, nommé dans la catégorie meilleur documentaire

    Depuis petite, je regarde les César car mon père était réalisateur (Jean-Louis Bertuccelli). J’ai toujours eu l’espérance de le voir monter sur scène. Il y a une de ses comédiennes, Annie Girardot, qui a eu un César pour son film Docteur Françoise Gailland. Je m’en souviens très bien. Donc quand ça a été mon tour, j’étais très émue.

    Je regarde tous les ans, oui. Quand il y a des films que j’aime beaucoup qui sont nommés, j’ai vraiment hâte de savoir. Après, je ne peux pas dire que la cérémonie est toujours palpitante, mais c’est un petit plaisir de regarder ça. J’ai des amis aussi qui sont nommés, donc j’espère pour eux.

    Découvrez les meilleurs films récompensés aux César

    Le mash-up des César : la rétrospective des César du meilleur film

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • César : votez pour vos favoris et découvrez les nommés en vidéo
    • César 2015 : Saint Laurent vs Yves Saint-Laurent, Kristen Stewart en lice, les grands absents...
    • César 2015 : Saint Laurent, Les Combattants et Timbuktu en tête des nominations
    Commentaires
    • camille c.
      j'ai bien aimé la soirée bien qu'il manque un petit quelque chose aux césars pour devenir un rendez vous incontournable tel que sont les oscars
    • Nicholas Shaun King
      Ah ? J'ignorais.A choisir autant prendre des somnifères. Une overdose de médicaments est moins dangereuse qu'une overdose de vannes en bois de mousse qui tombent à plat et de cirage de pompes incessants.
    • chips493
      J'aurais pas dit aristo... mais bobos!
    • tanguythev
      Au delà du ciselage et du particularisme culturel de tout un chacun., les oscars ont le mérite d'avoir une vrai autodérision, un vrai sens de la répartie et...de ne pas avoir ce coté aristo ronronnant et mou qu'on retrouve chaque année aux césars .
    • MDCZJ
      Non c'est en clair.
    • MDCZJ
      Pourquoi de suite parler des Oscar dès qu'on parle des César. Blessé dans ton ego tu es ?
    • loicboissier
      C'est qu'au début des césars on avait les plus grands Gabin, Morgan, Bette Davis, Ingrid Bergman, Signoret, Audrey Hepburn, Lino Ventura, Dewaere, Depardieu, Girardot, Deneuve, Adjani, Huppert, Binoche, Renaud-Barrault, Orson Welles lui-mm est venu.....alors forcément lorsqu'on voit Cotillard ou Sara Forestier récompensées c'est plus le mm niveau !On le voit bien les rares stars historiques du cinéma français ne viennent plus : Deneuve par ex ne viendra pas....Piccoli jamais sacré ne recevra pas un césar d'honneur.....Toscan du Plantier manque Terziant avec Canal + ont fait de la cérémonie et d'une un truc sans suprises (c'est si maniuplé qu'on sait qui gagne à l'avance, c'est plus le vote d'une côterie qu'un vote des professionnels du ciné français), un césar d'honneur pour la star US en pleine promo, des pseudo-comiques qui pour certains n'ont jamais tourné un film qui viennent sortir de grosses blagues balourdes....plus d'émotion car intervention chronométrée....il y a quelques années l'attitude de Jamel avec son téléphone à la c.....était d'une incorrection et d'une vulgarité rare......On est pas prêt de revoir l'émotion de Romane Bohringer, du duo Gabin-Morgan, Montant-Signoret, les pleurs sincéres d'Anne Parillaud, Annie Girardot of course, Coluche et le césar de Delon lol, l'hommage de Deneuve à ses 3 maitres (Demy, truffaut,Bunuel), l'hommage émouvant de Delon à ses partenaires décédés, l'émotion de Noiret devant l'hommage à Romy, la déclaration d'amour d'Huppert à Chabrol, l'"irrespect" fun et marrant d'Anémone, l'émotion de Serrault et de tt le cinéma français devant Bernard Blier, le coup de gueule de Pialat et tant et tant de grands moments....cela semble si loin....Au César on veut faire djeun's et en fait on fait c....! L'émotion serait plus là avec des monstres sacrés du cinéma français (quelle émotion ce serait de voir pour la 1ére fois au césar un Belmondo ou une Miou-Miou) que les starlettes et les comiques que nous sort Terzian !
    • chips493
      J'ai lu un jour que la phase de remerciements ne devait jamais dépasser 45 secondes. Ca donne du rythme mais pourquoi on ferait la même chose en France? Chaque pays a son identité, sa définition d'une telle cérémonie.
    • loicboissier
      en mm temps ce n'était jamais que la ....4éme fois qu'il l'obtenait aprés "Tess", "le pianiste"," ghost writer" et donc "Vénus à la fourrure" + son césar de l'adaptation pour "Carnage"...Polanski c'est l'un dernier géants c'est logique !
    • tanguythev
      Beaucoup mieux
    • chips493
      Les Oscars c'est mieux?
    • Nicholas Shaun King
      Gratis ? Même pas : faut payer l'abonnement à Canal quand même !
    • MDCZJ
      40 ans de César, 40 ans de somnifère gratis !
    • Gustav et Tadzio
      L'an dernier j'ai eu un petit sursaut quand ils ont annoncés Polanski en meilleur réalisateur, je me suis dis "Ah tiens ! Enfin une récompense valable de remise".
    Voir les commentaires
    Back to Top