Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Arcs 2017 : rencontre avec László Nemes, membre du jury
    Par Brigitte Baronnet - Propos recueillis au Festival des Arcs le 18 décembre 2017 — 18 déc. 2017 à 21:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    László Nemes, réalisateur du très remarqué "Fils de Saul", primé notamment à Cannes et à l'international, est membre du jury du Festival du cinéma européen des Arcs. Le cinéaste hongrois termine actuellement son second long métrage, "Sunset".

    Bestimage

    AlloCiné : Avant d'être juré ici cette année, vous avez commencé une histoire avec le Festival des Arcs il y a quelques années. Pouvez-vous nous en parler ?

    László Nemes, réalisateur du Fils de Saul : J’étais venu en 2011. J’avais fini la première version de mon scénario à la résidence de Cannes, la Cinéfondation, et participé au Forum Village des coproductions, avec mon projet de premier long. On a essayé d’avoir des contacts en coproduction pour que ce film se fasse avec une coproduction européenne.

    Ca ne s’est pas fait après car aucun organisme financier ne voulait donner de l’argent pour faire mon premier film. J’ai du retourner en Hongrie pour faire mon film comme un film hongrois. J’avais gardé après un contact chaleureux avec les organisateurs du festival. Voilà mon histoire avec Les Arcs.

    Les Arcs 2017 : coup d'envoi de la 9e édition du Festival du cinéma européen

    Vous venez aujourd’hui en tant que membre du jury. Est-ce un exercice avec lequel vous êtes à l’aise? Comment prenez-vous ce rôle?

    C’est toujours un peu particulier, je crois, de juger les films. Etre jury, c’est quand même une responsabilité certaine. Il y a beaucoup d’aléatoire dans ce processus, je crois. Les dynamiques à l’intérieur du jury sont toujours le produit des personnalités. C’est ce qui rend aussi l’exercice intéressant.

    Après mon premier film, je suis en plein montage de mon deuxième film donc j’essaye d’être humble par rapport à tout ce processus.

    Bestimage
    Laszlo Nemes, primé à Cannes

    J’aimerais savoir ce qu’il s’est passé pour vous après votre prix à Cannes pour le Fils de Saul. Cela a sans doute déclenché des choses...

    Ca m’a projeté d’une manière vraiment précipitée au milieu de la scène. Après un premier film, c’est quand même particulier. C’est assez rare, je crois. C’était assez surprenant. Je crois que je n’ai pas encore la distance nécessaire pour voir ce que c’était. Mais c’est vrai que ça ouvre énormément de portes.

    Le Fils de Saul : László Nemes "ne voulait pas faire un film beau"

    D’une certaine manière, c’est aussi plus difficile de maintenir le cap qu’on s’est fixé. J’ai eu beaucoup d’ouvertures aux Etats-Unis, puisqu’après, le film a eu beaucoup de succès à l’étranger. Il a eu pas mal de prix aux Etats-Unis. Ca a quand même changé les choses assez rapidement.

    (Pour mon second long métrage), j’ai eu la chance de choisir entre différentes possibilités, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, je croise. Je mesure ma chance.

    Ad Vitam
    Le Fils de Saul de Laszlo Nemes

    Alors que pouvez-vous me dire sur ce second long métrage ?

    Rien ! (rires)

    Après Le Fils de Saul, László Nemes tourne Sunset

    Il y a quand même des choses qui sont sorties dans la presse…

    C’est tout ce que je peux dire. (sourire) C’était une grande aventure, une aventure difficile, comme je crois, toutes les aventures de ce type. Je suis tellement à l’intérieur du processus que j’ai du mal à en parler.

    La bande-annonce du Fils de Saul, premier long métrage de Laszlo Nemes :

    Le Fils de Saul Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • L'irrationnel
      Il a souvent été en compétition à Cannes
    Voir les commentaires
    Back to Top