Mon compte
    Donnie Darko ressort cet été au cinéma
    Par Laëtitia Forhan — 26 mars 2019 à 12:15

    Donnie Darko, le film culte de Richard Kelly, va ressortir au cinéma au mois de juillet. Carlotta Films présentera 2 versions : la version cinéma diffusée à sa sortie en 2002 et la director's cut.

    Carlotta Films va ressortir au cinéma le film culte de Richard Kelly, Donnie Darko. Le long métrage sera donc disponible le 24 juillet dans deux versions différentes : la version cinéma et la version Director's cut, plus longue de 20 minutes. Cette copie est restée inédite au cinéma en France jusqu'à ce jour.

    Donnie Darko, Vorace, Fight Club... : 10 Films culte... Mais gros flops au cinéma !

    Le long métrage porté par Jake Gyllenhaal, Maggie GyllenhaalJena Malone et Drew Barrymore est sorti le 30 janvier 2002 sur les écrans français. Le film fantastique raconte l'histoire de Donnie Darko, un adolescent de seize ans. Intelligent et doté d'une grande imagination, il a pour ami Frank, une créature que lui seul peut voir et entendre. Lorsque Donnie survit par miracle à un accident, Frank lui propose un étrange marché. La fin du monde approche et ce dernier doit accomplir sa destinée. Des événements bizarres surviennent dans la petite ville tranquille, mais Donnie sait que derrière tout cela se cachent d'inavouables secrets...

    Une manière pour les fans de Richard Kelly de retrouver le cinéaste américain absent des plateaux depuis The Box en 2009.

    Redécouvrez la bande-annonce de Donnie Darko

    Donnie Darko Bande-annonce (2) VF

     


     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • CreedTime
      Ca me fait une belle jambe !
    • seuldanslasalle
      Que de folles théories autour de ce film culte sur la toile et dans la presse ciné. Une bien étrange ambiance se dégage de ce métrage et c'est tout simplement jubilatoire. Donnie Darko, un vrai super anti-héros qui joue avec un espace-temps qu'on nous présente simplement mais qui est loin d'être simpliste. J'éprouverai un réel plaisir à voir le director's cut au ciné.
    • Hunnam29
      En choisissant de ne mettre quasi aucun artifice ou effet spéciaux, il a rendu le tout vraiment mystique et très vivant. Là 17 ans après on en parle toujours, et globalement en tant que film culte. Donc je pense que oui. A moins que la génération suivante se fasse royalement ch*** sans effets spéciaux à gogo dans un film. Ce qui serait triste.
    • Hunnam29
      Alerte au troll.
    • Anne-Sophie P
      E.T. L'extra terrestre est le gentil film pour la famille. The Thing est un huit clos angoissant et terrorisant.
    • Tony B.
      Le seul film de ce réalisateur que j'ai aimé.son petit budget et la prestation des acteurs font qu'il s'en dégage quelque chose d'unique de magique même The box part dans trop de direction les aventures surjoue comme des malades et le montage est bizarre on penserait qu'il en manque un bout.Ou c'est fait exprès qui sait.
    • Tony B.
      Les deux sont produit par Universal mais bon...The thing est un remake dun film fantastique.
    • Anne-Sophie P
      oui ca a été un naufrage, peu importe si il est sorti en version longue, tout le monde dira que ce film est un naufrage.
    • Naughty Dog
      la Porte du Paradis un naufrage ?on parle bien du chef-d'oeuvre absolu de Cimino là non ?
    • Anne-Sophie P
      E.T. l'extra terrestre est un film de studio. Pas The Thing. Tu as tout faux, encore une fois. allez, rentre chez toi.
    • Julien P
      Oh mon dieu... tu as touché un point sensible. Je vais rentrer pleurer chez moi.PS : le cinéma d'auteur, ça désigne avant tout un mode de production censé donné du pouvoir créatif au réalisateur, ce qui en pratique concerne soit le cinéma indépendant, soit le cinéma de filiales des grosses boites de prod, qui est en gros tout le versant de majors comme Warner, Universal, 20th Century Fox, Paramount (des boites comme Fox Searchlight ou Paramount Vantage, etc) qui s'occupe de films de grands réalisateurs, pas forcément produits pour faire prioritairement du profit mais plutôt pour des raisons d'image et de prestige (ce sont ces boites qui produisent Scorsese, Lanthimos, Thomas Anderson, etc). Parfois les films de 'cinéma d'auteur' sont pourris (certains de Woody Allen, par exemple), parfois non.The Thing, c'était un film de studio, de cinéma populaire et d'exploitation, produit en vue d'un profit financier max. Ca a été un échec au box-office, mais il était produit au départ pour être un carton. Que Carpenter soit un auteur parce que c'est un grand réalisateur avec ses thématiques propres et une mise en scène personnelle, c'est une chose. Mais parler de The Thing comme de cinéma d'auteur, ça n'a aucun sens. Il n'a jamais été produit pour aspirer à un grand succès critique, à une vie dans des festivals. Il a été produit pour remplir des salles le plus longtemps possible. Ca ne l'empêche pas d'être un grand film. Mais ça n'a jamais du cinéma d'intello. Pareil pour Blade Runner, même si à la limite, l'intrigue de Blade Runner est un peu plus cérébrale, ça c'est vrai. The Thing, il n'y a pas plus simple et directe comme intrigue, d'ailleurs, ça n'a rien d'intellectualiste. Mais après, comme toujours, je sais pas vraiment si t'as vu le film, vu que tu ne dis rien dessus.
    • MickDenfer
      les nouvelles générations vont-elles aimer ?
    • Julien P
      Bon, ce que tu viens de dire est faux, même pour Blade Runner, d'ailleurs. C'est faux sous plein de différents angles en fait (conditions de production, entre autres, émergence des décisionnaires créatifs, degré de prestige associé aux genres de ces deux films à l'époque et même encore aujourd'hui). Juste renseigne-toi, parce que je ne vais pas passer la journée à t'expliquer tes propres énormités. Je me contenterai de te dire pour l'instant que 'cinéma d'auteur' ça ne veut pas dire bon film, d'une part, et d'autre part, ça a un sens historique précis qui renvoie aux conditions de production d'un film. Je te le dis, ces conditions ne sont pas remplies par les deux films en question, ce qui ne les empêche pas d'être des chefs d'oeuvres de grands réalisateurs qu'on a pu décrire comme des auteurs ensuite.
    • Anne-Sophie P
      Ca reste le pire flop de tous les ans et la fin de carriere de Cimino.
    • Anne-Sophie P
      Oui, c'est du cinéma d'auteur.
    • Naughty Dog
      bein The Box malgré ses défauts était intéressant je trouve, mais sinon Southland Tales qui est une petite pépite méconnue !
    • Julien P
      Oui c'est vrai que Blade Runner et The Thing, c'est du cinéma d'intello... Laisse-tomber, t'es ridicule.
    • Julien P
      Toujours l'opinion des autres. Et non, Cimino a dit que le cut restauré à Venise en 2012 était le film qu'il voulait, et cette version a été unanimement saluée par la critique; après ça pour le savoir, là encore, faut s'y intéresser. Mais bon, de toute façon, tu continues à préférer l'opinion des autres à la tienne, donc ça ne sert à rien. Dis-moi, quand on te demande si c'est bon au restaurant, tu vas checker sur Yelp avant de répondre quelque chose ou tu dis ce que tu penses ? Puisque franchement, n'avoir zéro opinion, ça doit être compliqué quand même.
    • Hunnam29
      Alors t'as compris ? T'as pas le droit de citer quoi que ce soit. Haha cette blague quand même.
    • Sicyons
      Paradoxalement j'ai d'excellents souvenirs de ce film. Pourtant j'avoue être en être ressorti en ayant la nette impression de ne pas avoir tout capté. Faudrait que je trouve le temps de le revoir, celui-là.
    Voir les commentaires
    Back to Top