Mon compte
    Chernobyl sur OCS : l'équipe raconte son obsession pour l'authenticité et le réalisme
    Par Guillaume Nicolas (@gehenne) — 28 mai 2019 à 20:00

    Pour offrir un résultat aussi impressionnant et immersif, la production de Chernobyl a dû poser ses valises en Lituanie où elle a pu tourner dans une ancienne centrale nucléaire afin de coller au plus près de la réalité.

    HBO

    Quand on s’attaque à un projet aussi ambitieux que la reconstitution de la catastrophe de Tchernobyl, il faut savoir faire preuve d’ambition et d’un certains sens pratique pour offrir une reconstitution authentique sans dépenser des millions. Pour Craig Mazin, il était important sinon nécessaire de coller au plus près des faits dans sa narration mais également qu’à l’image, on croit à ce qui se joue : "nous étions obsédés par l’authenticité. Tout le monde… au moindre détail, les bons lacets de chaussures, les bonnes montres, les bonnes lunettes, chapeau, coupes de cheveux" confie-t-il au site Uproxx.

    Il aurait été fou (et impossible) de simplement tourner la série sur le sol américain et reconstituer en studio ou en effets numériques les copieux décors avec cette obsession du détail. Pour Sanne Wolhenberg, productrice sur la série, l’idée est alors de trouver un pays à l’est de l’Europe qui offre des aménagements techniques (studio, équipes de tournage,...) et financiers : "Nous avions besoin d’un crédit d’impôts et d’un endroit qui possède suffisamment de personnel sur place pour accueillir une série de notre taille. Nous avons pensé à l’Ukraine, pays dans lequel s’est déroulée la catastrophe - et nous avons tourné quelques semaines à Kiev - mais ils étaient à leurs balbutiements au niveau de leur système économique et nous avons constaté que ce serait un risque de jouer les cobayes" confie la productrice à Variety.

    Nous étions obsédés par l’authenticité. (Craig Mazin)

    Exit l’Ukraine alors et bienvenue en Lituanie ! Le crédit d’impôts est courant et le pays dispose de l’ancienne centrale nucléaire d’Ignalina, aujourd’hui démantelée et ressemblant beaucoup à celle de Tchernobyl, les deux usines furent construites à la même période. "Avec l’un [des réacteurs] totalement déclassé, nous avons eu l’unique opportunité de pouvoir filmer à l’intérieur. Cela nous a donné l’avantage de pouvoir bénéficier de ces décors gigantesques sans avoir à le reconstituer entièrement" révèle Sanne Wohlenberg. Le tournage sur place avec une équipe locale permet également de se prémunir contre d’éventuels erreurs : "beaucoup de membres de l’équipe était lituaniens et c’était donc une formidable ressource pour nous car ils savaient si quelque chose était authentique ou non. [...] Nous avons vraiment ressenti que l’on était en phase avec cette culture" révèle Emily Watson.

    Chernobyl sur OCS : une reconstitution choc de la catastrophe nucléaire

    Des choix stratégiques qui s'avèrent payants tant le résultat à l'écran impressionne. On notera également le choix pertinent de laisser un seul réalisateur s'occuper des cinq épisodes. La série gagne en uniformité et le travail de Johan Renck (Breaking Bad, The Walking Dead) exploite parfaitement les décors et l'environnement.

    Chernobyl - saison 1 Bande-annonce (2) VO

     


     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Romain P
      Authentique ? Avec des voix anglaises pour jouer une scène de l'ex URSS ? Un peu raté. Dommage le reste est formidable.
    • Nicolas R
      Tchernobyle: tu peux faire l'erreur une fois mais deux...Article écrit avec les pieds vu le nombre dingue de fautes ! Mais avec ce journaliste c'est récurrent... Parfois à trop vouloir remplir et faire d'articles, ont fait surtout du médiocre en qualité...
    • Rose
      Magistral cette série.
    • LEBELIER
      Série de très haute qualité de reconstitution !
    Voir les commentaires
    Back to Top