Mon compte
    The Boys : ce qui change entre les comics et la série
    Par Guillaume Nicolas (@gehenne) — 6 août 2019 à 21:00

    Après avoir vu la première saison, quels sont les changements opérés entre les comics et la série ? On revient sur les différences principales.

    JAN THIJS/AMAZON PRIME VIDEO

    Une bonne adaptation passe souvent par une bonne trahison. Des choix qui s’expliquent parfois par le changement de médium qui répondent à des règles différentes. Et d’autres, par volonté artistique de celui qui adapte. The Boys, la série événement disponible sur Amazon Prime Vidéo n’échappe pas à la règle avec toutefois cet avertissement : le comic-book de Garth Ennis et Darick Robertson allait parfois tellement loin dans l’horreur qu’il était quasi impossible de l’adapter tel quel. Retour sur les grands et petits changements apportés par Eric Kripke pour sa série (liste non exhaustive).

    Madelyn Stillwell

    Les lecteurs du comic-book auront été surpris par la première apparition de ce personnage important. Dans sa version papier, Stillwell est… un homme. Avec le changement de sexe vient également une modification du caractère. Si les deux versions cultivent une même immoralité, plaçant les intérêts de Vought au-dessus de tout, le James des comics est bien plus sociopathe que Madelyn. Cette dernière apparaît alors plus vulnérable et empathique, entretenant une relation ambiguë, limite incestueuse avec Homelander.

    A-Train et Pop Claw

    Ce couple est une pure création de la série. Les deux personnages existent bien dans le comic-book mais ils ne se croisent jamais ! Tout ce qui découle de leur relation est donc propre à l’imagination d’Eric Kripke.

    Le Compound V

    Cette substance particulière semble partager une même origine (toujours développée par le docteur John Vogelbaum, nazi dans les comics), seulement c’est dans l’utilisation qu’elle diffère légèrement. Dans la série, les méta-humains y trouvent toujours la source de leur pouvoir mais gagne également une addiction dès lors qu’ils s’injectent le produit comme une sorte de stéroïdes pour super. A-Train est shooté au compound V quand il passe au travers de la fiancée de Hughie, par exemple.

    Dans les comics, les Boys de Butcher s’injecte régulièrement du Compound V pour rivaliser avec les Seven quand ils s’affrontent. Sur les humains, le produit bleu leur permet d’acquérir une force bien supérieure à la normale. S’ils ne sont pas aussi puissants que des méta-humains, les capacités extraordinaires ainsi développées diminuent l’écart entre les deux groupes.

    Les origines de La Femme

    Encore un changement important apporté par la série. A l’origine, alors qu’elle est encore qu’un bébé, La Femme mange du Compound V (la fameuse substance bleue). Elle possède alors des super-pouvoirs qui fait d’elle l’unique membre des Boys à être un peu plus « qu’une simple humaine ». Personnage mystérieux, on ne sait ce qu’elle pense mais sait faire preuve de sauvagerie quand la situation l’exige.

    La série modifie complètement ses origines. Elle est une enfant soldat à qui on a injecté du Compound V, procédé motivé par Homelander pour créer des super-vilains afin de justifier (et multiplier) la présence des super-héros.

    La mort de la fiancée de Hughie

    C’est la première séquence de la série. Un moment romantique où Hughie demande sa petite-amie en mariage avant qu’elle n’explose littéralement après le passage éclair d’un A-Train shooté au Compound V.

    Ça ne s’est pas passé ainsi dans les comics. Notamment parce que l’usage de la substance bleue n’est pas du tout la même. Sur papier, la fiancé du jeune homme est toujours tuée mais elle est un dommage collatérale d’un combat opposant A-Train à un géant vilain. Le résultat est peu ou prou le même, les circonstances diffèrent.

    La première victime de Hughie

    Dans la série, c’est un peu oeil pour oeil, dent pour dent, explosion pour explosion. Sa fiancé éclate devant lui, il offrira un sort similaire à Translucent en détonnant l’explosif que le Frenchie lui a inséré dans l’anus.

    Dans les comics, le contexte est différent. Il n’y a pas de mission infiltration au siège de Vought pour y poser un mouchard mais l’ordre de neutraliser les Teenage Kix Super-Team (un groupe de super-millenials). C’est donc un Hughie dopé au Compound V qui se présente devant une équipe célébrant une énième victoire au bordel. Il ne maîtrise pas sa force et finit par tuer accidentellement l’un des membres des Teenage Kix, son poing traversant littéralement Blarney Cock (on retrouvera une scène similaire mais avec Homelander et un tueur de masse).

    La femme de Butcher

    C’est peut-être la plus grande différence entre la série et les comics et celle qui aura le plus de conséquences. C’est aussi celle qui aura mis les lecteurs devant une grande inconnue capable de les prendre par surprise pour les emmener vers d’autres développements.

    Ce qui motivait Butcher (dans la série comme les comics) à s’opposer aux Seven, c’est le fait que Homelander (dans les comics la réalité est un peu différente mais étant donné que cela pourrait donner lieu à un rebondissement dans la saison 2, on préférera ne rien divulguer) a violé sa femme, qu’elle est tombée enceinte et qu’elle n’a pas survécu à l’accouchement d’un méta-bébé. Pour Butcher, aucun repos n’est possible tant que sa femme n’est pas vengée. Or dans la série, on découvre que Becca est bien vivante et qu’elle a été relocalisée façon protection de témoins,, elle et son bébé. Un véritable game changer pour le personnage de Butcher… comme celui de Homelander.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Franck K.
      Allociné, modifiez votre article vous arrivez à spoiler en prévenant ne pas spoiler...Je n'ai pas vu les comics mais dans la série on peut clairement, sans être un génie, se poser la question du viole ou du consentement (On voit Becca sortir du bureau un peu comme une fleur, or elle y serait resté 3h... C'est soit mal dirigé, soit anguille sous roche...). Mais avec votre commentaire sur cette scène cette théorie se confirme =/.
    • thobias
      Le compound V ? Dans les soustitres de la série et dans le comics le terme composé qui est l'exact équivalent de compound est employé. Pourquoi ne pas l'utiliser ici ? C'est assez ridicule.
    • guzu
      Tant mieux si ils prennent des libertés, ça fonctionne bien. Je n'ai pas lu le comic, bien que j'aie lu du Crossed, ça m'a suffit 🤣J'attends maintenant patiemment la saison 2 de The Boys!
    • Sébastien C
      C'est pas plus mal que ça diffère, à voir si les gros retournements de situation des comics seront conservés aussi (coucou Black Noir ^^ )
    Voir les commentaires
    Back to Top