Notez des films
Mon AlloCiné
    2010-2019 : les 15 épisodes de séries les plus marquants de la décennie
    Par Julia Fernandez, Jean-Maxime Renault et Mégane Choquet — 16 déc. 2019 à 18:31
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Qu'ils nous aient interpellés, émus, bouleversés, surpris, révoltés ou parfois divisés, ces quinze épisodes ont incarné les temps forts des années 2010. Tour d'horizon (non-exhaustif) d'une décennie foisonnante en matière de télévision.

    Lost - Saison 6, épisodes 17 & 18 - "Fin" (23 mai 2010)

    Diffusé le 23 mai 2010, le grand final de la série culte Lost, qui a marqué de son empreinte la décennie précédente, n'a cessé d'alimenter les conversations des sériephiles les années qui ont suivi, les blagues aussi. Entre les inconditionnels émus aux larmes qui ont trouvé cette conclusion parfaite, les fans déçus qui ont crié au scandale et les téléspectateurs perdus mais revenus pour les adieux qui n'ont pas tout compris, ce double épisode n'a clairement pas fait l'unanimité... et n'a laissé personne indifférent. N'est-ce pas là, au fond, l'essentiel ? Le co-créateur Damon Lindelof a lui-même mis du temps à s'en remettre et a même construit son chef d'oeuvre suivant, The Leftovers, en opposition puisqu'il a annoncé dès le départ que le mystère central de la série n'aurait jamais de réponse, que là n'était pas l'essentiel. Et le voyage, là encore, a été beau. L'épisode dingue "International Assassin" a marqué les esprits des happy few qui l'ont vu, de même que l'épisode "A God Walks into Abar" de sa série suivante, Watchmen, qui conclut parfaitement une décennie d'ambition, d'émotions fortes et d'obsessions pour Lindelof et ses adeptes.

    AMC

    Mad Men – Saison 4 épisode 7 –  "La valise" (5 septembre 2010) 

    Episode clef dans le développement de la relation entre Don Draper et Peggy Olson dans Mad Men, "La Valise" est un sommet d'écriture télévisuelle. D'une part, il explore l'émancipation de Peggy de son carcan familial, et son affirmation professionnelle face à son mentor, qui reconnaît son talent mais est incapable de lui exprimer de la gratitude. D'autre part, il marque le moment de bascule de Don alors qu'il perd le dernier point d'ancrage qui le rattachait à son passé. La vision de ce mâle-alpha insaisissable qui, après toute une vie de refoulement, s'effondre dans les bras de sa protégée, atteint des sommets d'émotion. A travers Peggy, Don se découvre plus qu'une alliée : un prolongement de son être, une sorte de double portant des blessures invisibles aux yeux du monde extérieur. Acclamé par la critique, l'épisode est considéré pour beaucoup comme le meilleur de toute la série, et sans conteste l'un de ses plus bouleversants.

    Showtime Networks Inc.

    Homeland - Saison 1 épisode 1 - "Le Retour" (2 octobre 2011) 

    Un an après la fin de la série politique d'espionnage 24 heures chronoHomeland débarque sur le petit écran et reprend le flambeau en dépoussièrant le genre. Remake américain de la série israélienne Hatufim, le show de Gideon Raff, Howard Gordon et Alex Gansa offre un récit palpitant dix ans après les évènements tragiques du 11 septembre. Sur fond de paranoïa, l'agent de la CIA, Carrie Mathison, va enquêter sur le retour suspect du sergent Nicholas Brody, libéré après 8 ans de captivité en Afghanistan. La jeune femme bipolaire le soupçonne d'avoir été "retourné" par Al-Qaïda pour commettre un attentat sur le sol américain. Le pilote pose les bases de ce qui va être un jeu du chat et de la souris entre les deux protagonistes qui permet de remettre en question la politique américaine.

    HBO

    Game of Thrones - Saison 3 épisode 9 - "Les pluies de Castamere" (2 juin 2013) 

    Si Game of Thrones avait déjà frappé fort avec le final de sa saison inaugurale et la mort de Ned Stark, la série HBO a vraiment fait son entrée au panthéon des séries culte avec l'épisode 9 de la saison 3, "Les pluies de Castamere". Pour tous les fans, il s'agit de l'épisode des Noces pourpres où Robb Stark, le Roi du Nord, s'invite chez Walder Frey pour sceller une alliance en faisant marier son oncle à l'une des filles de Frey. Mais le vieux Frey profite des festivités pour se venger car il avait demandé spécifiquement à Robb d'épouser une de ses filles et le jeune homme a préféré son véritable amour pour Talysa. Sur une musique digne d'un enterrement, Robb Stark, sa femme enceinte, sa mère Catelyn et ses troupes se font éliminer prouvant une nouvelle fois le grand danger de mort qui plâne sur les personnages principaux. Cet épisode déchirant marque aussi une tendance chez les fans qui n'ont pas hésité à filmer leurs réactions pleines de larmes avec leurs proches et à les poster sur les réseaux sociaux.

    AMC

    Breaking Bad - Saison 5 épisode 14 - "Seul au monde" (Ozymandias) (15 septembre 2013) 

    Considéré comme le meilleur épisode de série en 2013 par le Times, "Seul au monde" (Ozymandias, en VO) est le chapitre de la déchéance pour le meilleur anti-héros du petit écran, Walter White. Dans ce quatorzième épisode de la saison 5, il embrasse définitivement son alter ego Heinsenberg en laissant son beau-frère Hank mourir, en livrant Jesse à une condition d'esclave, en kidnappant sa fille et en offrant une scène de dispute conjugale mémorable avec Skyler. Un seul éclair de conscience l'amène à innocenter sa femme dans un dernier élan avant de partir avec son baril rempli d'argent pour s'échapper sous une nouvelle identité avec l'aide de Saul. Truffé de références et de clins d'oeil, cet épisode est un adieu anticipé à Breaking Bad, série qui aura marqué les sériephiles tant par son écriture brillante que par sa qualité visuelle.

    How I Met Your Mother - Saison 9, épisodes 23 et 24 - "Pour toujours" (31 mars 2014) 

    Après 208 épisodes, dont une bonne cinquantaine de trop, celle qui était considérée comme le digne successeur de Friends, sa version plus conceptuelle et torturée des années 2000/2010, s'est achevée en suscitant de vives réactions chez ses fidèles. Oui, ils ont osé tuer la fameuse mère que le héros a passé sa vie à trouver alors que nous, on venait à peine de la rencontrer. Et oui, Ted finit avec Robin, et c'est presque trop facile pour faire l'unanimité. Les créateurs de la série avaient bien peu de chance de contenter l'ensemble du public après avoir créé tant d'attente, et ils le savaient très bien. Mais peut-être ne s'attendaient-ils pas à proposer une fin qui diviserait autant. Un épilogue qui a donc marqué à sa manière pour une sitcom qui est et restera emblématique.

    Grey's Anatomy - Saison 11, épisode 21 - "Belle journée pour sauver des vies" (23 avril 2015) 

    En 11 saisons, la série médicale Grey's Anatomy en avait connu des épisodes catastrophes et des tragédies, des départs et des adieux, et elle s'était toujours relevée, elle s'en était même nourrie pour continuer à grandir et évoluer. Mais un séisme comme la mort du Dr Mamour, l'homme de la vie de Mérédith, le héros masculin principal, personne ne s'y attendait, et d'ailleurs rien ou presque n'avait fuité avant sa diffusion. Un choc immense donc pour les téléspectateurs, un soulagement également tant le personnage semblait avoir donné tout ce qu'il avait, mais une renaissance aussi tant pour la série que pour son héroïne : rien ne pouvait plus être comme avant, et Shonda Rhimes et ses équipes, en donnant la mort à Derek Shepherd, ont sans doute rendu Meredith plus forte que jamais, et ont prolongé la vie du show pour bien des années. Sa longévité et sa popularité exceptionnelles, qui lui ont permis de traverser deux décennies, ne se démentent pas année après année. Jusqu'où va-t-elle aller ?

    Netflix

    BoJack Horseman - Saison 3 épisode 4 - "Comme un poisson hors de l'eau" (22 juillet 2016) 

    Déjà citée parmi les meilleures séries de la décennie, BoJack Horseman, qui a entamé sa dernière saison fin octobre, a aussi été le théâtre d'épisodes animés dits "concepts" (bottle episodes, en anglais), qui sont des épisodes à part avec un décor et un casting réduits, souvent constitués d'un monologue ou petit dialogue et basés sur un fort élément dramatique. C'est le cas de l'épisode 4 de la saison 3 de la série, intitulé "Comme un poisson hors de l'eau", considéré comme l'un des meilleurs de la série et le meilleur épisode de l'année 2016 par Time Magazine. BoJack se retrouve, la tête dans un bocal, au festival du film sous-marin du Pacifique pour y présenter son film Secretariat. L'épisode est entièrement muet et pourtant la tension dramatique est à son paroxysme. Un autre épisode concept a marqué les esprits, "Le churro gratuit" (saison 5, épisode 6), un monologue d'une vingtaine de minutes en huis clos.

    This Is Us - Saison 1, épisode 1 - "L'anniversaire" (20 septembre 2016) 

    Dernier grand succès populaire de la décennie sur une chaîne majeure, This Is Us a su cueillir le public dès son pilote, excellemment bien pensé et exécuté, qui réussit à la fois à nous rendre accro à cette famille Pearson en un rien de temps et à ouvrir suffisamment de pistes et de questionnements pour nous tenir en haleine plusieurs années, comme si Parenthood et Lost avaient eu un bébé. Mais le coup de maître de cet épisode introductif, c'est évidemment son twist final, tellement bien amené que personne, ou presque, ne l'avait vu venir. Rien de tel pour offrir quelque chose d'unique et d'inoubliable à un public qui pensait avoir tout vu en la matière et qui s'était visiblement trompé.

    Black Mirror - Saison 3, épisode 4 - "San Junipero" (21 octobre 2016) 

    De par sa nature anthologique, l'angoissante et souvent pertinente série britannique Black Mirror compte de nombreux épisodes devenus cultes. Mais il y en a un qui a su faire une quasi-unanimité chez le public, de par sa grâce et sa beauté, son universalité aussi, et qui a suscité un engouement sans précédent chez les professionnels, remportant deux Emmy Awards : le romantique et vertigineux San Junipero. Ou l'histoire d'amour plus que contrariée entre une jeune femme timide et une fêtarde extravertie au coeur des années 80, sur fond de récit de science-fiction particulièrement ingénieux. En troquant son habituel cynisme par de la tendresse, Black Mirror a délivré son premier épisode partiellement "positif". Irrésistible !

    AMC

    The Walking Dead – Saison 7 épisode 1 – "Le jour viendra où tu ne seras plus" (23 octobre 2016) 

    Le lancement de la saison 7 de The Walking Dead aura fait fort en matière de sadisme envers les téléspectateurs, dans le but de relancer des audiences parfois mornes en cours de diffusion. Jusqu’à franchir la limite de la violence gratuite à l’écran ? Beaucoup de réactions scandalisées ont fusé suite à la mise à mort sordide d’un personnage emblématique de la série, et l'un des favoris du public depuis son lancement, massacré à coups de batte hérissée de barbelés par le despote Negan à la suite d’une longue séance de torture psychologique pour Rick et son groupe. Les scénaristes n'y sont pas allés avec le dos de la petite cuillère, mettant à rude épreuve les nerfs des sériephiles qui pensaient avoir tout vu après les morts choc de Game of Thrones. Le principe même de The Walking Dead - l’homme est un loup pour l’homme - a beau nous avoir été martelé au cours des six saisons précédentes, cela valait-il la peine de faire souffrir le public jusqu’à l’écœurement ? Une chose est sûre, personne n'est prêt d’oublier « Lucille », le doux nom donné à l’instrument de torture préféré de Negan… spoiler:

    HBO
    Girls - Saison 6 épisode 3 - "American Bitch" (26 février 2017)

    Plusieurs mois avant l'explosion de l'affaire Weinstein et du mouvement #MeToo aux Etats-Unis, Lena Dunham s'empare à bras le corps de la culture du viol dans Girls, au cours d'un épisode sous forme de huis-clos sobre et épuré. Son héroïne, Hannah, y fait la rencontre d'un auteur qu'elle admire, au moment où celui-ci est visé par une polémique. Avec finesse et habileté, Dunham manipule le spectateur afin de lui faire comprendre la notion de consentement, et explore les mécanismes de persuasion à l'oeuvre dans les rapports de forces qui peuvent avoir lieu entre une jeune femme et une figure d'autorité, accentués par la fascination entretenue par la première envers la seconde. Son dernier plan, glaçant, apparaît à posteriori comme une vision prémonitoire des retombées de l'affaire Weinstein, et traduit l'immense omerta qui règne sur les agressions sexuelles dans le monde artistique - et montre que les élites culturelles n'en sont pas exemptes.

    Suzanne Tenner/SHOWTIME

    Twin Peaks - Saison 3 épisode 8 - "T'as du feu ?" (25 juin 2017) 

    Pour sa troisième saison, Twin Peaks : The Return casse une nouvelle fois tous les codes de la série télévisée en offrant un huitième épisode hors du temps et hypnotique sobrement intitulé "T'as du feu ?". Tel un cauchemar interdimensionnel, ce chapitre offre une expérience singulière et très lynchienne qui emprunte aussi beaucoup à Kubrick. Difficile de comprendre toutes les pistes de réflexion de cet épisode entre la cloche, l'explosion, l'Homme des bois qui demande du feu ou les fantômes mais il renforce encore plus la légende autour de Laura Palmer et Bob, les deux piliers et symboles quasi christiques du bien et du mal de la série de David Lynch, qui prouve une nouvelle fois son génie créatif et sa liberté d'expression. A noter que la musique de la séquence de l'explosion du 16 juillet 1945 utilise des extraits de la composition du polonais Krzysztof Penderecki pour la pièce "Thrène à la mémoire des victimes d'Hiroshima".

    AdultSwim

    Rick et Morty – Saison 3 épisode 3 – "Rick-ornichon" (6 août 2017) 

    Dans cet épisode concept qui se déroule exclusivement sur terre, Rick se tranforme volontairement en cornichon pour déroger à une séance de thérapie familiale suite au divorce de Beth et Jerry. Méthaphore de sa capacité abyssale à nier les problèmes de sa famille, "Rick-ornichon" refuse de voir l'influence toxique qu'il exerce sur sa fille : celle-ci pardonne tous ses écarts au nom de son génie et échoue à créer un sentiment de sécurité chez ses enfants, Morty et Summer. Dans un monologue épique délivrée par la thérapeute qui reçoit Beth et ces derniers (doublée pour l'occasion par la grande Susan Sarandon), le comportement égoïste et narcissique de Rick est épinglé avec brio. Il en résulte pour Rick un bref moment de lucidité sur ses propres actes, après avoir échappé de peu à la mort face à des rats sanguinaires et une armée de tueurs à gage. Premier Emmy Award remporté par Rick et Morty, "Pickle Rick" relève le double exploit d'être l'un des épisodes les plus sanglants et loufoques de la série (parmi ses références, citons pêle-mêle Iron Man, Die Hard et Breaking Bad), mais aussi le plus profond dans sa manière de traiter des dysfonctionnements familiaux.

    FX
    Atlanta – Saison 2 épisode 6 – "Teddy Perkins" (5 avril 2018) 

    Repoussant sans cesse les limites de sa créativité, Donald Glover se présente sous la forme d'un ersatz terrifiant de Michael Jackson dans cet épisode singulier d'Atlanta, dont le climat d'horreur sociale se rapproche des films de Jordan Peele (Get Out, Us.) Grimé en "whiteface", plusieurs membres de l'équipe technique ne le reconnaissent pas sur le plateau. A travers cette performance hallucinée, le créateur d'Atlanta livre un message puissant sur l'Amérique noire et les effets dévastateurs du racisme, en dévoilant l'envers de ses idoles. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Dumdumboy
      Merci d'avoir cité Person of Interest, qu'on oublie souvent dans les meilleures séries de la décennie.Amy Acker <3
    • cedlaballll
      Les classements d'Allociné ne reflète jamais la réalité ;)
    • Lccf
      Ah, merci d'avoir mentionné Legion … je voulais le faire aussi, mais j'aurais du mal à choisir un épisode : celui avec les aperçus de ce que David aurait pu devenir ( tour de force de Dan Stevens ) ? celui sur les origines de Syd ? le flashback sur Charles Xavier et Gabrielle ? Cette série était si dingue ...
    • Lccf
      - Un épisode de Westworld, soit Riddle of the sphinx ( avec le clone de James Delos ) soit Kiksuya ( l'histoire de la Tribu fantôme )- Un épisode de Sherlock, mais là … j'ai plus de mal à choisir. Disons Reichenball fall, le meilleur épisode avec Moriarty, qui pose un défi prenant à Sherlock, et ce cliffhanger qui a tellement suscité de théories que les scénaristes ne l'ont jamais vraiment définitivement résolu ...- Doctor Who, Heaven sent … Tellement prenant, tellement émouvant, et reposant ( presque ) entièrement sur les épaules de Peter Capaldi. Je n'oublierai jamais la très belle réplique de l'oiseau et de la montagne de diamant.- Person of interest, Devil's share ( celui qui suit immédiatement la mort de Carter ) La série a eu son lot d'excellents épisodes, comme If-then-else ( saison 4, les calculs de la Machine apparaissant sous forme de réalités alternatives ) ou Snafu ( saison 5, quand la Machine dysfonctionne après sa résurrection ), et j'en oublie, mais celui-là … pour moi c'est le sommet.
    • jarred
      Ha sélection très cool; je suis d'accord pour Got évidemment qui a offert durant cette décennie tellement d'épisodes excellents (The Winds of Winter, et The door particulièrement, sans compter les Noces pourpres).Mention spéciale au final de la saison 3 de Daredevil (entièrement excellente par ailleurs), à The Extraordinary Being de Watchmen.Black Mirror, je pense qu'on a tous le sien; j'adore San Juanipero et White Christmas mais pour moi ça restera le brillant White Bear.J'ajouterais en vrac, de ce qui me vient, le final de la saison 1 de True Detective, le final de la saison 5 de Luther (beau climax pour moi) et beaucoup trop d'épisodes des 3 saisons de Fargo (je ferai le tri plus tard xD ).
    • Steven O.
      Le final de HIMYM est quand même l'un des plus mauvais serie final que j'ai regardé
    • Estuaire44
      Moriah (Supernatural, final de la saison 14), je n'avais jamais vue une série renverser la table à ce point là.
    • QSG-OMDR M
      très en deça de la ddécennie des années 2000
    • QSG-OMDR M
      on est vraiment bien sans ELLE ^^
    • shimizu
      Dans Homeland, le final de la saison 1 est énorme et bien meilleur que le pilote!Sinon l'épisode 3 saison 8 de GOT m'a beaucoup plus marqué que les Noces pourpres perso.
    • Madolic
      L'épisode de Twin Peaks une sacrée claque en effet !Pour Grey's je n'aurais pas mis celui là perso, Derek était antipathique depuis le début de la série.on a quand même eu du très bon niveau série:Un épisode sur les émeutes raciale dans The Good Wife (saison 5 je crois)The haunting of the hill housele final de Veepla saison 2 de AHS
    • seke
      Aucun épisode de Plus belle la vie ni de Demain nous appartient?
    • andiran23
      Rien qu'avec Game of thrones, on pourrait remplir le top 15 tellement elle nous a offert d'épisodes incroyables. Allez, j'en ajoute quelques-uns de mon propre goût (seulement avec les séries que j'ai vues, forcément :P ) parce qu'on a une décennie tellement incroyable que 15 c'est pas assez :- Watchmen S01E06 (pas encore vu les 8 et 9) : This extraordinary being (le flashback)- Black mirror S02E04 : White Christmas (l'épisode de Noël)- Westworld S01E10 : The bicameral mind (le season finale) et S02E08 : Kiksuya (les Amérindiens)- Agents of S.H.I.E.L.D. S04E15 : Self control (fin de l'arc LMD)- Community S03E04 : Remedial chaos theory (les timelines) et les 3 épisodes paintball (y'en a quatre, je sais, j'ai pas encore vu le dernier, j'avais arrêté au début de la saison 6 mais là je suis en plein revisionnage et cette fois je compte aller jusqu'au bout)- Daredevil S03E13 : A new napkin (fin de la série 😥) et S03E04 : Blindsided (la prison)- The leftovers S03E08 The book of Nora (fin de la série), S02E10 : I live here now (fin de saison 2) et comme vous l'avez brièvement cité, S02E08 : International assassin (le puits)- Fringe S02E16 : Peter (le flashback post-révélation) et S02E18 : White tulip (la cage de Farraday)- The haunting of Hill house S01E05 The bent-neck lady (le titre est clair) et S01E06 : Two storms (pareil. Et c'est l'épisode en plans-séquences)- The office S09E23 : Finale (fin de la série), S07E21 : Goodbye, Michael (départ de Michael/Steve Carrell) et S07E16 : Threat level midnight (le film de Michael)Et pour finir, comment ne pas citer d'autres chefs-d'oeuvres que nous a offert Game of thrones :- S04E02 : The lion and the rose (le mariage de Joffrey), S04E06 : The laws of gods and men (le procès), S05E08 : Hardhome (la bataille de Hardhome/Durlieu), S06E05 : The door (bah, la porte, quoi, me faites pas croire que vous vous en rappelez pas :P ), S06E09 : Battle of the bastards (la (deuxième après celle du S05E10) bataille de Winterfell), S06E10 : The winds of winter (la vengeance et fin de saison 6), S07E04 : The spoils of war (la bataille de la Route Dorée), et ... là je me moque du fait que ça n'ait pas plu à tout le monde, pour moi c'était incroyable aussi, S08E03 : The long night (le titre est clair :P ) et S08E05 : The bells (l'ultime bataille)
    • Lemmy is a Jedi
      Ca aura quand même été une sacré décennie niveau séries.On aurait pu rajouter dans le classement le S1E9 de Mr Robot ,le season finale de la S2 de Legion ainsi que celui de la S2 de Boardwalk Empire.
    Voir les commentaires
    Back to Top