Mon compte
    Star Wars 9 : le baiser gay est censuré à Singapour
    Par Corentin Palanchini — 26 déc. 2019 à 10:52

    La scène de baiser gay dans "Star Wars : l'Ascension de Skywalker" continue de faire couler de l'encre et d'agiter les claviers puisqu'après avoir été conservé au montage par la Chine, Singapour a décidé de le censurer.

    The Walt Disney Company France

    Si le baiser gay de Star Wars: L'Ascension de Skywalker a réussi à contourner la censure chinoise, il n'en est pas de même pour Singapour. Deadline a appris que ce baiser, le premier entre personnes du même sexe dans la saga galactique, a été censuré. Dans ce pays, rappelle notre consoeur, l'amour gay est illégal et le gouvernement a décrété le mariage gay comme non reconnu légalement.

    La BBC a réussi à joindre l'Infocomm Media Development Authority (l'organe chargé entre autres de la classification des films à Singapour) qui a déclaré que ce baiser ne permettait pas de garder une classification PG-13, ce qui aurait obligé les enfants de plus de 13 ans à venir accompagnés. Il semble que Disney ait accepté de couper la scène afin que le film puisse sortir dans le pays. Contactée par Deadline, la Maison de Mickey n'a pas répondu à l'heure de ces lignes.

    La scène visée par la censure est très rapide et se déroule à la fin du film, lorsque la Résistance fête sa victoire et que deux humaines s'embrassent en arrière-plan lors d'un panoramique.

    SPOILERS ! Tous les morts de la saga en images !

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Star Wars : tous les morts de la saga [SPOILERS]
    27 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Oby Han Jinn
      Si car c'est la normalité et pas une chose perverse .
    • Stringer B
      Ben c'était le même type de représentation un peu bidon qu'on a dans SW IX, et je dirais même que c'est un pas en arrière, parce que Sulu est un personnage plus important dans Star Trek...
    • Madolic
      autant la 2e parti de ton com est très juste, un truc de 3sec pour pouvoir coupé si censure et qui existe juste pour attirer le public LGBT (du queer-baiting en somme)Par contre propagande mais big LOLPas trop fragile ça va ? ^^
    • Madolic
      Bah ça ça aurait au moins justifié le foin que l'on fait autour de ce non-événement !
    • Madolic
      Et allocine qui perpétue le Queer-baiting avec cette photo en nous laissant croire que ça concerne Finn & Poe ^^Non c'est juste un vieux baiser de 3sec entre 2 persos on s'en fou mais bon fallait rameuter du monde en salle
    • Rastan
      Et dans Star Trek ,il voulait imiter G.Rodenbery avec le baiser de Sulu au spatioport ?
    • Xavier N
      Attendez, ça c'est rien comparé à ce que Oscar Isaac (Poe) souhaitait : une romance entre Finn et Poe, rien que ça !! Faut arrêter le délire là, perso je regarde pas Star Wars pour voir les fantasmes sexuels de certains ou des partis pris politiques !
    • Thomas D.
      Sache que l'homosexualité n'est pas un choix ... tu nais comme ça et tu ne peux rien y faire
    • Thomas D.
      Sur le papier les droits sont bien les mêmes et heureusement ... dans les faits la discrimination est bien présente ...
    • Thomas D.
      Pour info l’homosexualité à toujours existé et existera toujours ... le seule différence est qu'aujourd'hui et heureusement cela devient un peu plus accepté par la société !
    • Thomas D.
      Et en quoi cela se comprend ?
    • Rastan
      Au delà de toutes considérations sur ce qu'il juge normal ou pas.Et si...Soyons fous l'espace d'un instant....Et si il avait le droit de penser ce qu'il veux sans être victime d'un procès moral ?Et au passage aussi,élever ses enfants comme il le désir.Vous êtes exactement en train de vous comporter comme ceux sur lesquels vous jeter votre vindicte.Il n'a dit nulle part qu'il voulait fusiller le mouvement lgbt.Il dit que ça le dérangeait.A t'il encore le droit de s'exprimer ?Ou faudrait il le mettre sur une ile avec tout les gens que ça dérange ?Le problème n'est pas son acceptation de la chose ,ou pas.Le problème est l'imposition systèmatiquement lourdingue de la chose par les divers médias.Ses enfants ,tout comme chaque adulte,feront bien ce qu'ils voudrons lorsqu'il seront en age de penser par eux même.La normalité évolue selon les époques,les pays,l'age.C'est un point de vue.En tout cas,ce qui est certain.C'est que cette normalité ne s'impose pas.
    • Nicolas R
      Merci pour le titre spoiler...
    • Floki31530
      Super, des femmes transformées en homme qui se baladeront dans la rue en disant à qui veut l'entendre je suis gender fluid, aujourd'hui je me sens bol de salade et nuage magique. Demain je serai mi-homme mi-carrelage. La tolérance a des limites hein, le n'importe quoi n'a pas sa place.
    • Floki31530
      il faut séduire tous les types de public, c'est destiné à faire plaisir aux LGBT
    • Stringer B
      On est d'accord alors; mais franchement hormis ce plan de cinq secondes (sur lequel tu sais ce que je pense et on est également d'accord, oui c'est du racolage) dans le IX, franchement où y a-t-il ce fameux gavage dont tu parles dans la Nouvelle Trilogie ? Je ne le vois franchement nulle part. Ensuite, le problème, ce n'est pas de montrer des personnages LGBT dans Star Wars (le contenu du plan lui-même ne me dérange pas), le problème c'est de faire comme si ce qui était un problème dans la réalité était exactement le même problème dans Star Wars, ce qui est une question de worldbuilding. Par contre, le fait qu'il y ait des personnages LGBT dans Star Wars est une excellente chose. Simplement on devrait s'en ficher donc ça devrait être des personnages plus importants qui le soient. Ce plan de cinq secondes exige qu'on ne s'en fiche pas et veut attirer l'attention en utilisant un personnage mineur. Ça n'empêche pas que pour normaliser la présence de personnages LGBT dans la fiction grand public, Star Wars ferait bien d'en intégrer parmi ses personnages. Simplement, il faut comprendre ce paradoxe essentiel qui est que le personnage doit être aussi important que sa sexualité doit être insignifiante ou banale. Un protagoniste d'un gros blockbuster devra à un moment donné ne pas être hétérosexuel, et sa sexualité, quelle qu'elle soit, devra être explicite mais pas d'un intérêt important pour l'intrigue. C'est comme ça qu'on fait de la représentation saine. Si les films à gros budget ne s'y risquent pas, on entretiendra juste, sous couvert d'universalisme, le fait que les héros de toutes les histoires qui ne concernent pas spécifiquement des minorités doivent être blancs et hétéros, qui est une idée pourrie. Et ça doit passer précisément par le cinéma de genre à la Star Wars où ces problématiques n'existent pas, précisément parce que ça permet d'avoir des personnages pas blancs et hétéros sans que ce soit d'intérêt vital à l'intrigue. Donc ça doit devenir banal.Ensuite sur ce que tu dis sur Bond et sur les comics, ça dépend vraiment. Ces personnages sont des mythes modernes. Le concept de mythe est fondé sur le changement. Le mythe garde des composantes fortes d'une itération d'un récit à une autre mais doit changer parfois radicalement pour rester en vie et rester vivace, sinon il n'est qu'un récit isolé. Bond est devenu par exemple en mythe quand on a quitté le personnage holmésien des romans pour le rapprocher presque davantage d'un Seigneur du Temps à la Doctor Who dans les films, même si en termes d'ethnie et de sexe, c'est resté globalement le même. Après chacun sa tolérance de changement bien sûr, mais on sous-estime parfois la malléabilité nécessaire d'un mythe, et le truc c'est que cette malléabilité s'exprime souvent par le déploiement d'un pdv contemporain sur un mythe vieux. Typiquement pour Bond, qu'il soit d'homme blanc post-colonial obsédé par les femmes et la vacuité de son métier, oui, ce sont des composantes assez dures à évacuer, par contre, que ce ne soit pas nécessairement Sean Connery qui claque les fesses d'une godiche mais que ça puisse être Daniel Craig qui parle avec un peu plus de respect à une femme, ça ce n'est pas absurde du tout, c'est juste dépoussiérer un mythe.
    • Ashen One (The AO)
      Corentin toujours là pour nous faire de la propagande qui ne fait qu’attiser les haines ...
    • random123
      Jlai vu au ciné et j'ai pas souvenir avoir vu de gay kiss dans le filmC'est juste après le serpent dans la grotte ? j'ai dû sortir pisser à ce moment là
    • Xavier N
      La propagande fourbe et bien pensée : courte mais pas trop, pour être censurée dans certains pays, censure bien sûr ultra relayée par les médias, avec pour résultat à la clé : les gens concentrent toute leur attention sur cette scène soi-disant subtile ou subliminale.
    • Dwarf warrior
      Tu n'as toujours pas compris mon propos, tu as le droit de relire ^^Là j'ai plus l'impression que c'est toi qui t'excites pour rien, parce que je ne sais pas où tu as vu que j'étais contre le fait qu'il y ait un héros féminin, un héros black et une perso asiatique sur la franchise SW. Mon propos concernait plus l'inclusion de persos sur la base de leur orientation sexuelle parce que de cette orientation (= dans le but de faire passer un message de société, en utilisant un univers spécifique) comme outil marketing.Le problème n'est absolument pas la diversité en elle-même, mais la juste mesure de l'application de cette diversité et le rapport qu'elle entretient avec l'univers représenté. Je te redonne des exemples pour que tu puisses bien comprendre.Pour la diversité ethnique, ce n'est absolument pas dérangeant pour des films de science-fiction pour du futuriste, et pour toute franchise représentant la société contemporaine. En revanche, vouloir absolument l'appliquer sur des thèmes historiques ou mythiques (Troy/Angleterre arthurienne), par exemple en intégrant des chevaliers occidentaux thailandais, ou des seigneurs de guerre noirs d'un Etat chinois, c'est totalement absurde et c'est le signe d'un gavage idéologique. La deuxième limite est à mon sens dans ce domaine tous les personnages emblématiques de saga type James Bond, les Comics (en transformant des personnages)....Pour la diversité d'orientation/de genre, là encore, ce n'est pas un problème, mais il faut qu'elle s'ajuste correctement à l'univers : du LGB(T) dans des productions sur des thèmes contemporains, ou sur des thèmes historiques, comme par exemple le monde grec, c'est tout à fait normal, mais intégrer cette dimension sur des univers riches (SW, LOTR, alors que ça existe dans GOT), histoire de montrer un progressisme, c'est juste saoulant.Comme je te l'ai dit, on ne regarde pas SW, LOTR pour leur dimension progressiste. Plaquer cela dans le but de, désolé, mais ça saoule, et c'est contre-productif. Oui à la tolérance, non au gavage idéologique.
    Voir les commentaires
    Back to Top