Notez des films
Mon AlloCiné
    Chronologie des médias : un aménagement exceptionnel inscrit dans le projet de loi d’urgence
    Par Boxoffice Pro — 18 mars 2020 à 21:55
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le projet de loi d’urgence présenté ce 18 mars 2020 en Conseil des Ministres introduit un article autorisant le président du CNC à déroger, à titre exceptionnel, aux règles de chronologie des médias pour les sorties cinéma du 14 mars.

    Aux côtés des mesures juridiques et sociales du projet de loi d’urgence Covid-19 examiné aujourd’hui en Conseil des ministres, un dernier article a été ajouté, autorisant le gouvernement à confier au président du CNC le pouvoir de réduire les délais de la chronologie des médias pour les films encore à l’affiche le 14 mars 2020.

    L’article 21 ajouté au projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19, sera soumis au parlement d’ici les deux prochains jours. Il prévoit qu’"à titre exceptionnel, le délai d’exploitation prévu à l’article L. 231-1 du code du cinéma et de l’image animée ainsi que les délais fixés par accord professionnel dans les conditions mentionnées aux articles L. 232-1 et L. 233-1 du même code peuvent être réduits" par décision du président du CNC. La disposition ne concerne que les films qui faisaient encore l’objet d’une exploitation en salles au 14 mars 2020.

    Coronavirus : fermeture de tous les cinémas français

    "Nous avons pris connaissance de ce texte sans en avoir été informés, comme aucune autre organisation professionnelle ni diffuseur signataire de l’accord sur la chronologie des médias", déclare ce soir la FNCF. "Le caractère d’urgence et indispensable à la vie de la Nation de cette mesure ne nous paraissant absolument pas avéré , outre notre opposition à priver sans aucune concertation les professionnels de la maîtrise d’un tel dispositif et à modifier le Code du Cinéma unilatéralement, Richard Patry a adressé une lettre de protestation au ministre de la Culture."

    Dans cette dernière, le président de la Fédération estime que "cette mesure va constituer une provocation et une humiliation supplémentaire pour tous les exploitants de salle de notre pays qui se sont engagés jusqu’au bout à maintenir le lien social au cœur de nos cités après avoir vu avec angoisse les mesures de fermeture se généraliser et la déprogrammation des films qu’ils s’engageaient à porter coûte que coûte dans le cadre de la crise profonde que vit notre pays, ajouter à un projet de loi essentiel une mesure irréfléchie, demandée par aucun professionnel, constitue une erreur fondamentale."

    Retrouvez l'intégralité de l'article sur Boxofficepro.fr

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Coronavirus et cinéma : annulations, reports, fermetures... Quel impact sur l'industrie du film et des séries ?
    Commentaires
    • negeil
      que le premier épisode. Tu penses bien..
    • Rastan
      cette mesure va constituer une provocation et une humiliation supplémentaire pour tous les exploitants de salle de notre pays qui se sont engagés jusqu’au bout à maintenir le lien social au cœur de nos citésAh ben c'est certain.Comme si les exploitant se souciaient un tant soit peu des liens sociaux avec des places de ciné a 15€....
    • Baby Groot
      The Mandolarian mardi soir sur C8??? Donc quel intérêt de s’abonner à Disney plus, ils ont vendu les programmes à M6 ou C8. Honteux d’avoir fait ça. Disney et leur partenariat avec Canal+ pour toujours plus d’oseille.
    • Capugino
      La patience ça fonctionne bien aussi. Il y a toujours des nouveautés ou des films/séries à revoir, pas besoin d'avoir tout tout de suite.
    • Mickael Bail
      oui sa va être un peut le bordel mais déjà la chronologie des média est un vrai problème de nos jour après pour en avant je m’inquiète pas trop pour Disney et son film en avant sa sera juste une goutte d'eau dans un océan par contre les autres film ces plus délicats en effets il est temps qu'en France il trouve une autre solution car on nous balances pleins de plateforme mais aucune nouveauté sa na aucun intérêt sauf pour les amateurs de série
    • Hunnam29
      Justement on les connait pas, on sait juste qu'ils vont soumettre au parlement une proposition de loi pour réduire les délais (énormes) pour qu'un film arrive sur des plateformes ou en VOD. Et si le mot situation d'urgence traîne, c'est que ce sera du très court terme, on va passer du délais de 4 mois pour la VOD à une poignée de jour certainement pour les films qui avaient encore des séances au 14 Mars. Pour Netflix ou autre plateforme j'y crois pas par contre, vu que leur délais est de 36 mois et qu'on leur vend les droits... Quoi que, ça dépend de la loi, on en saura plus dans 2 jours.En tout cas les distributeurs seront totalement contre, ça leur empêcherait une ressortie une fois le retour à la normale. Tout le monde va sauter sur le nouveau PIxar En avant par exemple s'il est en ligne, il n'aura plus sa chance ensuite.
    • Mickael Bail
      déjà que cet chronologie des média est obsolète plus qu'autre chose
    • Mickael Bail
      ces pas clair comme article ces quoi le nouveau délai de sortie es ce que sa sort en blu ray dvd uniquement en vod etc etc sa sort ou sur quel plateforme bref on est bien avancée comme sa
    Voir les commentaires
    Back to Top