Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Sous-Doués ont 40 ans : les secrets de tournage de la comédie culte !
    Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 30 avr. 2020 à 08:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le 30 avril 1980, "Les Sous-Doués" débarquait au cinéma. Multi-diffusée à la télé, la comédie de Claude Zidi cartonne toujours à chaque programmation. Découvrez 5 anecdotes méconnues sur la production du film.

    D.R.

    Il y a 40 ans, Bébel et la bande de cancres des Sous-Doués débarquaient sur grand écran. Si Le Monde à l'époque écrivait "Le cinéma comique français " commercial " n'est jamais tombé aussi bas", force est de constater que la comédie potache de Claude Zidi a traversé les années et trouve toujours (fréquemment) une place sur les grilles télé comme nous l'indiquons ci-dessous, Les Sous-Doués et sa suite étant deux des films les plus diffusés à la TV française ces 10 dernières années... A l'occasion de l'anniversaire de la sortie du film ce 30 avril, nous vous invitons à découvrir 5 anecdotes méconnues sur le film.

    Après l'échec, l'idée à succès...

    L'idée des Sous-Doués est survenue après le premier échec commercial de la carrière du réalisateur à succès Claude Zidi (L'Aile ou la cuisse, La Zizanie, Les Charlots...). Dans sa biographie ("Claude Zidi, en toute discrétion", écrite par Vincent Chapeau et sortie en 2019 chez Hors Collection), le cinéaste confie : "Je fais le film à cause des impôts qui me réclament de l'argent". Endetté par le flop de Bête, mais discipliné, Zidi cherche à renouer avec la liberté de ses débuts, avec un film au budget moindre. Ce sera Les Sous-Doués ! Il indique par ailleurs que l'idée a germé lorsqu'il était d'un établissement privé pour scolariser ses filles et les aider à avoir le bac.

    C'est dans la boîte

    Le titre choisi au départ ce qui deviendra Les Sous-Doués était La Boite à bac. Le titre a changé sur une idée du producteur Claude Berri juste avant que les premières affiches (dessinées par Siné) ne partent à l'imprimerie. Le choix du titre a été influencé par la "mode" du sujet des surdoués dans les médias à l'époque du film. Plus tard, après la sortie de la suite, Les Sous-Doués deviendra Les Sous-Doués passent le bac, mais les deux titres sont utilisés. 

    Il n'y a pas d'âge pour passer le bac...

    Si les étudiants des Sous-Doués sont des cancres, ayant très probablement redoublé plusieurs fois, diificile d'imaginer qu'ils puissent être candidats au bac en étant trentenaire... C'est pourtant ce qu'a fait Daniel Auteuil en mentant sur son âge pour être pris sur ce film, après avoir été repéré sur les planches, dans la pièce Apprends-moi Céline. "Il m'avait dit qu'il avait 27 ans, se souvient le réalisateur dans Claude Zidi, en toute discrétion. Et c'est bien des années plus tard qu'il m'avouera qu'en réalité, à cette époque, il avait 30 ans. Mais il faisait jeune et personne ne m'a fait la moindre réflexion sur l'âge du personnage. Il y a des questions qu'on ne se pose que si l'acteur n'est pas bon... et comme Auteuil est très bon..." Ironiquement, un autre acteur du casting censé jouer un papa quarantenaire était bien plus jeune dans la réalité, en l'occurrence Féodor Atkine (le père de MC2) était trentenaire, soit presque le même âge que "le lycéen" Daniel Auteuil. 

    Une suite... de New York à Saint-Trop' !

    2 ans après le succès des Sous-Doués (près de 4 millions d'entrées), une suite arrive logiquement sur les écrans. L'action de cette suite se passe à Saint-Tropez, avec Les Sous-Doués en vacances. Mais cela n'était pas la première idée des scénaristes :  Claude Zidi et Didier Kaminka ont en effet eu "des envies d'Amérique". Le duo avait envisagé de les envoyer en voyage à New York. "Ils arrivent à l'aéroport où ils ont un rendez-vous très important, mais en débarquant à New York ils se font tout voler... On a réfléchi un peu à cette histoire et puis finalement, avoue Didier Kaminka dans la biographie de Claude Zidi, on s'est dit : "Allons au soleil, partons en vacances..."" 

    Champion des diffusions télé

    Comme beaucoup de films réalisés par Claude Zidi, à qui l'on doit de grands succès populaires avec Louis de Funès (L'Aile ou la cuisse, La Zizanie), Coluche (Banzaï, Inspecteur La Bavure), Pierre Richard (La Moutarde me monte au nez, La Course à l'échalote) ou Christian Clavier et Gérard Depardieu (Astérix et Obélix contre César), Les Sous-Doués et sa suite font partie des champions des diffusions télé, qui ont tous deux été diffusés respectivement plus d'une vingtaine de fois à la TV française entre 2008 et 2017. Invités à réagir sur le succès du film par nos confrères de Première récemment Zidi et Kaminka indiquaient "Je pense que celui-ci continue de marcher parce qu'il y a une nouvelle génération de bacheliers chaque année : ça renouvelle la clientèle ! Et il y a peut-être encore quelques bacheliers qui ont envie de tricher, même si les systèmes doivent être beaucoup plus sophistiqués aujourd'hui. (Rire.)"

    Non, Le Gendarme de St-Tropez n'est pas le film plus diffusé à la télé en France 

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Non, Le Gendarme de St-Tropez n'est pas le film plus diffusé à la télé en France
    25 photos

    >>> Pour aller plus loin, Claude Zidi, en toute discrétion, de Vincent Chapeau (éditions Hors Collection, 2019)

    Les Sous-doués
    Les Sous-doués
    Sortie le 30 avril 1980 | 1h 32min
    De Claude Zidi
    Avec Daniel Auteuil, Maria Pacôme, Michel Galabru, Hubert Deschamps, Tonie Marshall
    Presse
    2,5
    Spectateurs
    3,0
    Voir sur Amazon Prime Video

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Renaud Scénique
      Ruth ? Mmm. Change rien.
    • Max Rockatansky79
      Bruce!!!
    • Seke
      Effectivement Daniel Auteuil ne faisait pas ses 30 ans à l'écran
    • Might Guy
      Plaisir coupable que ce film qui m'a fait pleurer de rire à une époque maintenant révolue.
    Voir les commentaires
    Back to Top