Notez des films
Mon AlloCiné
    ADN, Wakanim, Crunchyroll : les animés du 31 août au 7 septembre : Boruto, Digimon Adventure...
    Par Manon Maroufi & Vincent Formica — 31 août 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    ADN, Wakanim, Crunchyroll : les animés du 31 août au 7 septembre : Boruto, Digimon Adventure, No Guns Life...

    BORUTO : NARUTO NEXT GENERATIONS (ADN)

    Les grands affrontements dans le monde des ninjas appartiennent désormais au passé. Le village de Konoha est entré dans une ère de paix. Boruto, le fils du 7e Hokage, vit mal d’être dans l’ombre de son éminent paternel. Il ne se doute pas qu’une nouvelle menace plane sur eux… La légende de la nouvelle génération commence maintenant ! En compagnie de Sarada Uchiwa, la fille de Sasuke Uchiwa et Sakura Haruno et de Mitsuki le fils d'Orochimaru, Boruto va découvrir l'univers des ninjas, ainsi que ses fondements. La relève du mythique Naruto est assurée avec cet animé spin-off qui modernise et dépoussière complètement la série originale. Loin d'être un copié-collé de cette dernière, Boruto complète la mythologie en y insufflant un rythme nouveau, le tout porté par des personnages attachants et bien caractérisés. Si vous hésitez encore à vous y mettre, dites-vous que c'est une bonne série feel-good qui se laisse regarder sans prise de tête. 161 épisodes sont pour l'instant disponibles, de quoi passer du bon temps en compagnie des ninjas de Konoha !

    DIGIMON ADVENTURE : (2020) (ADN, CRUNCHYROLL)

    Nous sommes en 2020. Les humains ne peuvent désormais plus se passer du réseau dans leur vie quotidienne. Mais ils ignorent que, de l'autre côté, existe le Monde Digital, un royaume entre ombre et lumière. Ils ne connaissent pas non plus l'existence des Digimon qui y vivent. Après la mythique série animée du début des années 2000, les petits monstres sont de retour dans une version modernisée. C'est la bonne occasion pour les fans de retomber en enfance ! De plus, si ce reboot permet de relancer la franchise et de conquérir de nouveaux aficionados, alors le pari de la TOEI sera gagné. En tout cas, l'animation ringardise vraiment la série originale en apportant un souffle épique et grandiose. Si l'ancien générique reste encore tête (Digimon, petits monstres, tu es le champion...), le nouveau est vraiment excellent et met immédiatement dans l'ambiance. Une jolie réussite qui devrait comprendre 66 épisodes. Pour l'instant, les 13 premiers sont disponibles sur les plateformes ADN et Crunchyroll (un nouvel épisode sort tous les dimanches à 9h).

     

    HINAMIZAWA, LE VILLAGE MAUDIT (NETFLIX, WAKANIM)

    Également connu en France sous le titre "Le sanglot des cigales", Hinamizawa, le village maudit est l’adaptation de l’un des jeux vidéo amateurs les plus populaires du Japon. Ses 100 000 copies vendues ont rapidement intéressé les studios d’animation et quatre ans après sa version PC, le NBCUniversal japonais s'engage dans la production d'une série dérivée. Alliance parfaite d’horreur et de mystère, l’anime nous plonge en 1983, dans le village d’Hinamizawa, réputé des plus paisibles. Si le jeune Keiichi s’y sent bien, il apprend rapidement que chaque année de mystérieux évènements viennent troubler la quiétude des habitants. Et il se pourrait que les quatre amies de l’adolescent y soient pour quelque chose … Sortie en 2006, cette petite pépite est devenu une référence en terme de suspense et d’épouvante. Son ambiance particulièrement angoissante et ses scènes de gore lui ont d'ailleurs valu une interdiction au moins de 16 ans. Et si vous souhaitez (re)découvrir cette histoire dans une version modernisée, Wakanim proposera un reboot de la série à partir du 1er octobre prochain.

     

    CASE FILE N°221 : KABUKICHÔ (ADN)

    Après une première série animée réalisée par Hayao Miyazaki en 1984, le plus célèbre des enquêteurs revient dans une nouvelle adaptation japonaise : Case file n°221 : Kabukichô. Baptisé d’après le nom d’un quartier chaud de Shinjuku, le district Kabukichô fait ici office de "personnage" central. Aussi sinistre et dangereux, que divertissant, c’est dans ce théâtre d’affaires sordides que se retrouvent les détectives du "bureau d’enquêtes". Parmi eux, un dénommé Sherlock Holmes joue les investigateurs. Les studios Production I.G. (Psycho-Pass) proposent ici une version originale et rafraichissante de l’univers créé par Arthur Conan Doyle. Ses personnages haut en couleur et ses OST burlesques captivent et nous offrent une toute nouvelle relecture des aventures du fameux détective. Mais ne vous laissez pas avoir par l’humour des premiers épisodes. Une trame de fond plus sombre et sérieuse pourrait bien se révéler au fil de la saison. Et que vous soyez déjà fans ou simplement envieux d’en apprendre plus, sachez qu’un anime sur le professeur James, ennemi juré de Sherlock, est attendu pour octobre 2020 : Moriarty.  

     

    NO GUNS LIFE (WAKANIM)

    Après les auto-mails de la franchise Fullmetal Alchemist (Brotherhood), c'est un tout autre niveau de prothèses d’acier que l'on peut découvrir dans No Guns Life. En effet, si Juzo Inui a pu sortir vivant de la grande guerre, c'est grâce au revolver qu’on lui a implanté à la place de la tête et qui fait de lui ce que l’on appelle un extend. Depuis, il gagne sa vie en enquêtant sur des criminels eux-aussi pourvus d’extensions mécaniques. Jusqu'au jour où un malfrat lui donne la garde d'un enfant... Produit par les studios Madhouse (Hunter X Hunter, One Punch Man), cet anime de science-fiction est directement adapté du manga éponyme de Tasuku Karasuma, publié depuis août 2014. Si son scénario sombre donne le ton général de la série, l’autodérision ponctuelle de ses graphismes parvient à alléger l’ambiance. No Guns Life reprend habilement les codes du thriller auxquels s’ajoute l'originalité indéniable de son protagoniste. Divisée en deux partie, la série a repris la diffusion de ses épisodes le 9 juillet dernier.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top