Mon compte
    The Third Day sur OCS : "Pour ce rôle, j'ai dû me confronter à la douleur de perdre un enfant" confie Jude Law
    14 sept. 2020 à 18:30
    Lucie Reeb
    Lucie Reeb
    -Journaliste séries
    Passionnée de séries depuis son plus jeune âge, elle regarde de tout, mais garde une place particulière dans son cœur pour les séries pour ados.

    A l'occasion de la diffusion du premier épisode de la série "The Third Day" sur OCS, Allociné a eu l'opportunité de rencontrer Jude Law et une partie de l'équipe afin de leur poser quelques questions.

    Née de la collaboration entre Sky et HBO, The Third Day est une série pour le moins particulière. Découpée en 3 partie distinctes, intitulées “Summer”, “Automn” et “Winter”, ce projet ambitieux né il y a 7 ans dans la tête de Dennis Kelly et Felix Barrett, va inclure du théâtre en live dans une série télévisée. A l’occasion de la diffusion du premier épisode de “Summer”, ce mardi 15 septembre en US+24 sur OCS, nous avons pu rencontrer Jude Law et Katherine Waterston, acteurs principaux, Marc Munden, réalisateurs des trois premiers épisodes, ainsi que Felix Barrett et Dennis Kelly, créateurs de la série.

    The Third Day est un projet très particulier, puisque la série est découpée en trois parties. D’où vous est venue l’idée et pourquoi avoir choisi ce découpage ?

    Felix Barrett : J’ai eu l’idée de ce projet un peu comme une provocation. Je voulais voir ce qu’il se passait quand on menait un projet sur plusieurs plateformes, en passant de la télévision au théâtre, puis de nouveau à la télévision. Mais pour réaliser un projet aussi ambitieux, il me fallait un scénariste qui sache à la fois écrire pour le petit écran et pour la scène. Dennis Kelly m’est apparu comme une évidence. Nous nous sommes ensuite très vite rendu compte qu’il fallait que nous trouvions une constante si nous voulions raconter une histoire sur plusieurs plateformes. Nous avons donc pensé à faire de l’île d’Osea, qui est complètement coupée du monde lors de la marée haute, l’un des personnages de cette histoire.

    Dennis Kelly : Concernant le découpage en trois parties, avec "Summer", "Automn" (qui est la partie Live) puis "Winter", nous voulions tenter de raconter trois histoires différentes, qui soient tout de même connectées. Afin de faire de "Summer" et "Winter" des épisodes qui aient leur propre univers, nous avons fait appel à 2 réalisateurs au style très différent : Marc Munden pour la première partie et Philippa Lowthorpe pour la seconde.

    Que pouvez-vous nous dire sur vos choix de casting pour la série ? Est-ce que le fait qu'il y ait une partie de théâtre vous a influencé ?

    Felix Barrett : Énormément. J'avais parlé de ce projet à Jude Law il y a au moins 7 ans, quand nous commencions à peine à écrire les scénarios. Nous avions besoin d’un acteur qui soit aussi doué à l'écran que sur scène et Jude a tout de suite adoré l'idée. C'est assez rare pour un acteur d'avoir un personnage qui lui permette d'être à la fois sur scène et sur un plateau de tournage.

    L’univers de The Third Day est très sombre, et les personnages cachent de nombreuses blessures et secrets. Quel a été le processus qui vous a permis de vous préparer pour ces rôles si particuliers ?

    Jude Law : Je pense que ce qui m’a beaucoup aidé dans la préparation, ce sont les répétitions que nous avons faites avant le tournage. En effet, Marc aime travailler comme au théâtre, les répétitions lui permettant de voir et apprivoiser le scénario en détail. J’ai beaucoup aimé cette étape car j’ai débuté ma carrière sur scène et qu’au théâtre, les répétitions sont une part importante du travail. J’ai donc ainsi pu mieux comprendre la douleur du personnage avant même de mettre les pieds sur le plateau de tournage. Pour ce rôle, j’ai dû me confronter à la douleur de perdre un enfant. Je dois avouer que, même si j’ai beaucoup aimé cette expérience, j’avais hâte d’abandonner ce personnage et de me défaire de sa douleur. Ce rôle m’a changé d’une certaine manière...

    Marc Munden : Pour moi le processus de répétition est très important. ça nous a permis de nous retrouver mais aussi d’expérimenter des choses différentes pour trouver ce qui serait parfait pour la série. Ça permet aussi d’échouer, mais dans un contexte plus privé, ce qui permet à tout le monde d’être plus détendu. Au cours des deux semaines de répétition, les acteurs ont pu petit à petit trouver leurs personnages, ce qui n’est pas souvent offert aux acteurs sur une série lambda. J’ai vraiment insisté pour faire ça. Et puis ça nous a aussi permi de travailler directement avec les membres de la troupe PunchDrunk, qui jouaient les habitants de l’île. Comme ils interagissaient avec les acteurs, tout en faisant de l’improvisation, ça nous a vraiment permis de travailler sur l’ambiance que nous voulions créer.

    Liam Daniel/HBO

    Les personnages secondaires de la série sont en effet incarnés par des membres de la compagnie PunchDrunk, pionnière dans le genre du théâtre immersif. Qu'est-ce que le côté théâtrale de cette troupe a ajouté à l'histoire ? Cela a-t-il eu un impact sur votre expérience sur la série ?

    Katherine Waterston : C'était une expérience totalement unique et je ne pense pas que je pourrais revivre ça. Nous avions l’opportunité de travailler avec des acteurs qui ont fait de l’improvisation leur métier, et qui ont donc beaucoup d’expérience. C’était surtout flagrant pour les scènes dans le pub. Nous pouvions leur lancer une réplique, ou les appeler par un nom au hasard, et immédiatement ils enchainaient en improvisant. Ils avaient une énergie incroyable, ce qui nous permettait d’être vraiment en immersion.

    Jude Law : Je pense que l’intérêt principal de cette série repose sur le projet artistique de Dennis Kelly et Felix Barrett. Nous avions l’opportunité de construire une série très complexe, qui s’appuyait sur un magnifique scénario, tout en ayant à notre disposition cette troupe d’improvisation qui nous soutenait. J'ai aussi beaucoup aimé voir Dennis et Marc travailler ensemble, ils faisaient tous les deux vraiment attention au moindre détail. C'était vraiment une expérience unique et extraordinaire.

    Une des parties de la série, “Automn”, va se dérouler lors d’un live show d'une durée de 12 heures. Marc vous en êtes le réalisateur. Comment celui-ci va-t-il se dérouler ?

    Marc Munden : En effet, cette partie live va durer 12 heures et inclut un festival que les habitants de l’île sont en train de préparer dans les épisodes de la partie “Summer”. Jude, Katherine et d’autres membres du casting vont y participer. Cette partie va contenir des éléments clefs de l’histoire qui vont permettre de lier l’été avec l’hiver. Nous aurons également des révélations sur les personnages. Comme cela va se dérouler sur une très longue période, il y aura des moments dramatiques, mais aussi des moments de méditation où on pourra par exemple voir un personnage attendre, s’endormir ou penser pendant 20 minutes. C’est un projet très ambitieux.

    The Third Day est une coproduction entre HBO, une chaîne américaine et Sky, une chaîne anglaise. Comment avez-vous fait pour les convaincre de se lancer dans cette aventure si particulière ? 

    Dennis Kelly : Les deux chaînes nous ont vraiment soutenu. L’idée d’inclure une partie de théâtre live était folle, il fallait donc que nous trouvions des personnes qui veuillent nous suivre dans ce projet. Pour la partie série télévisée, nous voulions raconter une histoire uniquement du point de vie de Sam, dans la premiers épisodes et Helen et ses filles dans les 3 derniers. C’était quelque chose de difficile à mettre en place car en télévision, on a toujours envie d’aller d’un personnage à l’autre. Mais Sky et HBO nous ont fait totalement confiance, et ils ont aimé le danger de ce projet. Nous avons donc pu être créatif.

    Felix Barrett : et c’était aussi très excitant de travailler avec des gens qui acceptaient de prendre des risques. C’est d’ailleurs assez marrant quand on y pense. Cela fait maintenant plus de 20 ans que nous avons internet, donc cette idée de mixer les genres et les plateformes devrait être normal. Mais avec l’art, il y a souvent un conflit de territoire. Je suis donc très content d’avoir réussi à mener ce projet à bien.

    La religion revêt un aspect important pour les personnages. Vous êtes vous inspirés d'une secte en particulier ?

    Marc Munden : Oui je me suis inspirée de la petite secte connue sous le nom de christianisme (rires). Plus sérieusement, effectivement nous nous sommes inspiré de la religion catholique, et surtout de toutes les versions qui existent de celle-ci. Nous avons donc créé une version du christianisme, en y injectant des croyances anciennes. Le projet était de faire une religion plausible, tout en y injectant des éléments qui donnent la chair de poule. Nous voulions que tout ce qui se passe sur l’île ait une explication rationnelle. Le but n'était pas que la série soit totalement réaliste, mais nous ne voulions pas non plus partir dans le surnaturel. En définitive, c’est un peu comme ça que fonctionnent les croyances chez les êtres humains, qu'elles soient religieuses, politiques ou autres : on va toujours chercher à confirmer des choses dans lesquelles ont croit déjà. C’est un peu ce qui se passe sur l’île.

    Découvrez la bande-annonce de The Third Day

    The Third Day - saison 1 Bande-annonce (2) VOST

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top