Mon compte
    Scarlett Johansson contre Disney : l’actrice défendue par Kevin Feige et des associations féministes
    2 août 2021 à 11:30
    Marine de Guilhermier
    Marine de Guilhermier
    -Journaliste
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, Marine a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour le cinéma américain et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    Vendredi dernier, on apprenait que Scarlett Johansson avait décidé d’attaquer Disney en justice suite à la sortie de Black Widow en streaming. L'actrice est soutenue dans sa démarche par Kevin Feige mais aussi plusieurs associations féministes.

    The Walt Disney Company France

    Insatisfaite de la façon dont a été gérée la sortie de Black Widow, proposé simultanément en salles et sur Disney+, Scarlett Johansson a porté plainte contre le studio aux grandes oreilles mardi 27 juillet. Pour elle, le fait d’avoir sorti le film en streaming constitue une rupture de son contrat qui prévoyait une sortie exclusivement au cinéma. Une décision qui lui a fait perdre beaucoup d’argent.

    Black Widow
    Black Widow
    Sortie le 7 juillet 2021 | 2h 14min
    De Cate Shortland
    Avec Scarlett Johansson, Florence Pugh, Rachel Weisz, David Harbour, Ray Winstone
    Presse
    2,9
    Spectateurs
    3,3
    Séances

    Disney n’a pas tardé à répliquer au travers d’un communiqué jugeant l’action de l’actrice infondée et “alarmante par son manque de considération pour les effets horribles et prolongés de la pandémie de Covid-19”, tout en révélant le salaire de l’interprète de Natasha Romanoff.

    LA RÉACTION DES ASSOCIATIONS

    Une contre-attaque qui n’a pas plu à tout le monde. Plusieurs associations de défense des femmes dans l’industrie du divertissement (Women in Film, ReFrame et Time’s Up) ont notamment réagi dans un communiqué conjoint.

    "Si nous ne prenons pas position sur les questions commerciales du litige entre Scarlett Johansson et The Walt Disney Company, nous nous opposons fermement à la récente déclaration de Disney qui tente de caractériser Johansson comme insensible ou égoïste pour avoir défendu ses droits commerciaux contractuels", y est-il écrit. Mais aussi :

    Cette attaque à caractère sexiste n'a pas sa place dans un litige commercial et contribue à un environnement dans lequel les femmes et les filles sont perçues comme moins capables que les hommes de protéger leurs propres intérêts sans faire face à des critiques ad hominem.

    Un avis partagé par l’agent de la star qui n’a pas non plus apprécié la réponse du studio.

    Scarlett a été la partenaire de Disney sur neuf films, qui ont rapporté des milliards à Disney et à ses actionnaires. La société a inclus son salaire dans son communiqué de presse dans le but d'instrumentaliser son succès en tant qu'artiste et femme d'affaires, comme si elle devait en avoir honte”, a-t-il déclaré dans son propre communiqué. 

    LA POSITION DE KEVIN FEIGE

    Il semblerait également que Scarlett Johansson puisse compter sur un autre soutien : le président de Marvel Studios, Kevin Feige. Dans sa newsletter, l’éditorialiste du Hollywood Reporter, Matthew Belloni, affirme en effet que le producteur n'est pas non plus enchanté de la situation.

    "Feige est un homme d'entreprise, enclin à des confrontations ou des échanges de coups de gueule. Mais on m'a dit qu'il était en colère et embarrassé. Il a fait pression sur Disney contre le plan de sortie de Black Widow, préférant l'exclusivité du grand écran et ne voulant pas contrarier son talent", écrit le journaliste.

    Kevin Feige aurait aussi essayé de convaincre la maison de Mickey “d’arranger les choses” avec la comédienne avant qu’elle n’en vienne à porter plainte, sans succès. Reste à savoir si le ponte de Marvel prendra la parole publiquement sur le sujet.

    La bande-annonce de Black Widow :

    Black Widow Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Black Widow : Scarlett Johansson porte plainte contre Disney pour avoir sorti le film sur Disney+
    • Black Widow : le succès du film sur Disney+ ouvre des "opportunités" selon la présidente de Paramount+
    Commentaires
    • Hunnam29
      Je trouve ça cool de dénoncer les changements de contrats inopinés, où les acteurs ne sont pas vraiment au courant des décisions. D'un autre côté, c'est tellement une histoire de gros sous que ça n'arrive pas à me convaincre. Johansson, elle a bien dû se faire entre un quart et un demi milliard depuis 10 ans avec les franchises MARVEL. Du pognon qui lui a aussi permis de continuer les projets intéressants plus petits à côté (du genre Under the Skin) sans pression financière.Si la très grande majorité (dans les 99%) des acteurs n'ont rien dit sur les sorties simultanés ou presque, c'est aussi pour garder des bonnes relations avec les producteurs afin de pouvoir retravailler avec eux plus tard. Johansson, elle, elle a la chance d'avoir une grosse notoriété et de sortir enfin de la machinerie MARVEL. Son personnage a bouclé sa boucle : il n'est plus présent et il a eu son film solo.Je me sens plus concerné par un réalisateur par exemple, qui aurait mis toute son énergie après plusieurs années à préparer un film, et qui le voit être balancé sur les plateformes en même temps que les salles obscures par exemple. Et qui serait plus en train de pointer du doigt la déception artistique, plutôt que le salaire. M'enfin bon, Hollywood c'est un monde à part faut dire.
    • FlecheDeFer ..
      Ah ah le féminisme est décidément devenu le parfait argument de dernier ressort quel que soit le sujet. Visiblement Johansson doit savoir qu'elle a tort juridiquement sinon il aurait suffi de faire le procès derrière des portes closes. De toutes façons c'est un combat d'arrière-garde: comme ce qui s'est passé dans la musique, les stars auront de moins en moins de poids et d'impact sur le succès des films, et c'est très bien ainsi finalement. Une oeuvre ne tient pas que sur un seul nom qui ferait marcher ou non le film, le prétendre c'est dénigrer le travail de tous les autres.
    • EauQuiChante
      Elle ne gagne pas encore assez?
    • Barbo05
      Non c'est exactement le même traitement pour lui sauf qu'il ne se plaint pas : Matt Belloni [ancien rédacteur en chef de The Hollywood Reporter]évoque également le cas Dwayne Johnson, qui partage la vedette avec Emily Blunt dans Jungle Cruise. L'acteur n'aurait pas l'intention de poursuivre Disney à cause de ses bonnes relations avec le producteur Hiram Garcia (Jumanji, Black Adam, Jungle Cruise).
    • Awshit
      surement oui mais c'est pas moi qui va plaindre disney s'ils se font plumer
    • Plaza De lavega
      Donc si Jungle Cruise ne rapporte pas assez, Dwayne pourra aussi compter sur les assos féministes pour demander du fric ?
    • max270893
      La preuve avec Captain Marvel ^^ Pour réaliser leur premier film sur une super-héroïne en solo, ils ont été prendre un couple, parce qu'ils avaient peur de n'embaucher qu'une femme pour un film d'action... C'est assez ironique ^^
    • max270893
      Apparement, il y a bel et bien une différence de traitement entre Dwayne Johnson et les actrices en question... Sauf que ça, c'était les médias qui en ont parlé, le communiqué de Scarlett Johansson ne s'attardait pas sur ce point précis.
    • steven
      Ah oui je m'étais mis dans la tête que le film Dolittle était un produit Disney qui avait pu avoir le même genre de sortie. My bad...
    • steven
      Au début je me disais aucun... Mais c'est un problème qui semble ne toucher que les actrices pour le moment (Emma Stone et Emily Blunt ont eu le même problème). Apparemment des gars comme Dwayne Johnson sont traités différemment (ou alors ne s'en plaignent pas, palpant déjà bien assez...). C'est encore un peu tôt pour parler de sexisme... Ca reste surtout un biais d'attaque à la mode pour se mettre le jury dans la poche.
    • The Rotisseur
      Quel rapport avec le sexisme ? (j'ai peut-être mal lu l'article)
    • Le putain d'énergumène
      Problème de riches qui tourne au ridicule.
    • steven
      C'est pas parce qu'ils produisent des films à messages féministes qu'ils ne peuvent pas avoir un comportement sexiste en coulisse. Ton com n'a pas de logique.
    • Le Patriote
      Ça serait excellent de voir ces associations féministes attaquer en justice Disney, et accuser cette entreprise de sexisme ! Surtout quand on sait que leurs films et séries sont tartiner d'un pénible discours proféministe SJW.
    • Jacques Lemiere
      il ya un contrat..des clauses..
    • Quackerjack
      Franchement, si c'est le cas et que les hommes passent aussi à l'attaque, ça risque d'être over-sanglant. Sauf pour RDJ vu Infinity War et Endgame ont pas eu de sorties simultanées
    • steven
      Bon visiblement ce genre d'histoire touche également Emma Stone et Emily Blunt, pas de plaintes pour l'instant d'un Robert Downey Jr ou d'un Dwayne Johnson. Donc soit les hommes ont le droit a un traitement différent, soit l'occasion ne s'est pas encore présenté de les rouler aussi...
    • max270893
      Exactement, il a un poids énorme... On parle souvent des records battus par Disney, mais faut pas oublier que la majorité de ses records sont battus grâce à Marvel Studios...Kevin Feige a déjà réussi à faire changer pas mal de choses depuis qu'il est la tête de Marvel Studios, son importance est indéniable.
    • Mad Man In The Blue Box
      Disney va se retrouver dans une position intenable. Ces dernières années, ils ont servi les intérêts, le discours de militants sur la parité, les minorités, la diversité. Sans peut être même parfois se rendre compte qu'ils donnaient du grain à moudre aux branches radicales de ces mouvements. Aujourd'hui, ces gens se retournent fatalement contre eux avec ce genre d'histoires (car outre les associations légitimes pour défendre ScarJo, c'est aussi les twittos SJW qui nourrissent la polémique pour leur propre combat) et, cela va sans doute devenir compliqué de servir la soupe d'une main tout en se défendant de l'autre sans passer pour de parfaits hypocrites. D'autant que la situation n'est pas parti pour s'arranger puisque c'est Emma Stone (pour Cruella) et Emily Blunt (pour Jungle Cruise) qui réfléchissent à présent à porter plainte contre le studio pour les mêmes raisons.Après le positionnement de Kevin Feige est, disons, cocasse. Il ne faut pas oublier dans l'équation que Bob Iger a été remplacé par Bob Chapek en tant que PDG de Disney. Iger est encore actif dans l'entreprise, mais il va quitter ses autres postes cette année. Feige est très clairement un homme de Iger et il a très bien su défendre Disney+ le temps que ce dernier était en place et puis, bizarrement, les sorties simultanées posent problème... . Le business est ce qu'il est, ça ne veut pas dire que, parce que Chapek est arrivé, Feige est en danger mais Chapek n'a pas tout à fait la même vision qu'Iger sur certains points (notamment sur la drague éhontée du marché chinois). Du coup, c'est pas tout à fait pareil non plus, d'autant que Chapek commence à mettre ses hommes en place, pas forcément d'ailleurs des gens compétents à leurs postes, mais des gens loyaux. Que le départ de Iger va entraîner aussi le départ d'autres personnes, proches de Feige. Et que le nouvel organigramme va faire baisser Feige d'au moins un cran dans la hiérarchie, vu qu'il devra se référer à un intermédiaire plutôt qu'au patron de Walt Disney Studios directement (un truc que lui avait permis de faire Bob Iger, Feige ne s'entendant pas du tout avec la personne qui devait, à la base, servir de transition entre lui et le grand manitou). Bref, Feige devenant brutalement un détracteur de la manière dont Disney vend ses films et défendeur de l'intégrité de Scarlett ou des salles, j'y crois moyen. C'est surout encore une fois, une histoire de réseau, d'égo et de guerre interne. Feige était le fils préféré, le protégé, celui à qui on promettait de reprendre les rênes de Walt Disney Studios. Il est aujourd'hui juste le patron de Marvel avec des gens autour peut être plus prêt à lui mettre des bâtons dans les roues qu'à l'aider. Cela n'a donc rien à voir avec l'intégrité artistique. Ce n'est que de la communication servant d'autres intérêts, bien plus personnels.
    • Dmitrram
      Et pourquoi ne pas jouer la carte du racisme anti-roux aussi ?
    Voir les commentaires
    Back to Top