Mon compte
    Queer Force sur Netflix : c’est quoi cette comédie animée sur une force spéciale LGBTQ+ ?
    4 sept. 2021 à 08:00
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    Cheffe du pôle streaming, elle a été biberonnée aux séries et au cinéma d'auteur. Elle ne cache pas son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Disponible sur Netflix et créée par Sean Hayes – oui, Jack de Will & Grace – Queer Force est une série animée 100% gay et gaie. Un arc-en-ciel de gags et d'aventures.

    De quoi ça parle ?

    Un bel agent secret et son équipe de super-espions LGBTQ+, le Q-Force, sont constamment sous-estimés par leurs compères. Ils vont devoir prouver à leurs collègues que leurs capacités professionnelles ne dépendent pas de leur orientation sexuelle.

    Queer Force, une série créée par Sean Hayes et Michael Schur avec Sean Hayes, Wanda Sykes, Matt Rogers, Laurie Metcalf, Patti Harrison, David HarbourGary Cole et Gabe Liedman.

    Queer Force
    Queer Force
    Sortie : 2 septembre 2021 | 30 min
    Série : Queer Force
    Avec Sean Hayes, Wanda Sykes, Matt Rogers, Laurie Metcalf, Patti Harrison
    Spectateurs
    3,0
    Voir sur Netflix
    Une force très spéciale

    Steve Maryweather a beau être sorti major de sa promotion à l’American Intelligence Agency (AIA), il a aussitôt été ostracisé après avoir annoncé publiquement qu’il était gay. L’homophobie de l’armée s’exprime sans complexe au point de l’appeler désormais Mary.

    En prime, il est placardisé à West Hollywood, le quartier gay de Los Angeles. Sur place, il décide de former une équipe de super-espions LGBTQ+. Tous plus flamboyants les uns que les autres, ils ont chacun leur spécialité et forment ensemble la Queer Force.

    Netflix

    Dix ans plus tard, et las de n’avoir jamais été sollicité pour la moindre mission, il décide avec son équipe d’aller sur le terrain pour accomplir leur devoir sans l’autorisation de l’AIA. Malgré des méthodes peu conventionnelles, la mission est réussie. Et ce succès leur permet d’être enfin reconnus par l’AIA. A un détail près… Ils doivent désormais intégrer dans leurs rangs l’agent Buck, très hétéro et pas très gay-friendly.

    Clichés et paillettes

    Queer de bout en bout, la création de Sean Hayes est un festival de blagues, des plus mignonnes – des références aux multiples icônes gays en commençant par Ariana Grande – aux plus osées... Certaines pourraient même passer difficilement.

    Netflix

    On ne s’étonnerait pas de voir la série être accusée de perpétuer des clichés sur les gays, notamment avec le personnage Twink, hyper efféminé et roi du travestissement. Les lesbiennes aussi, avec Deb – la mécanicienne de la troupe – ne sont pas épargnées. Chacun est libre de prendre le parti de s’en offusquer ou plutôt d’en rire, comme on peut le présumer de la part des auteurs.

    Queer Force ne révolutionne peut-être pas la représentation de la communauté LGBTQ+ à la télévision et tourne effectivement autour de clichés qu’on pourrait dater des années 1990. Une représentation imparfaite certes, mais on veut croire au talent de Sean Hayes et Mike Schur (The Good Place, Brooklyn Nine-Nine) pour faire de cette première saison une rampe de lancement. Et la prochaine sera peut-être la bonne.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Netflix : quelles sont les séries à voir en septembre 2021 ?
    Commentaires
    • L'indien zarbi
      Cqfd...
    • tueurnain
      Oh ça, j'ai l'habitudeMais c'est pas ce que disait mon ex collègue de boulot lesbienne avec qui je m'entendait très bien...Comme quoi, les premier concernés sont rarement les plus virulent à mon égards...
    • L'indien zarbi
      Vous êtes méchant.🥰Non, mais j'estime qu'en discutant on peut toujours trouver une façon de s'exprimer, quelque soit nos sentiments.
    • Mad Man In The Blue Box
      Discutez avec Captain Malcom X ? Je suis très impressionné par votre détermination et votre courage!^^ Cela dit, ce serait bien de savoir qui lui a donné à manger après minuit parce qu'on en tient un autre très bon dans ce sujet... .
    • Mad Man In The Blue Box
      Déjà merci pour vos commentaires. Il y a celui qui a été supprimé sur le fait que vous vous sentiez offensé par le fait de voir des personnages blancs et hétéros. Ici, on parle d'hétéronormativité, cela permet d'apporter des exemples, des cas concrets à ceux qui disent que l'intolérance contre les hétéros existe aussi. Donc, encore une fois, merci. Sinon, sur le terme de communauté... je reste perplexe. On s'est retrouvé ses dernières années avec plein de personnes qui ont revendiqués, milité, pour être reconnu en tant que tel, en tant que mouvement. Ici ou ailleurs, on parle de communauté pour justement faire bouger les choses. Les choses se font, on arrive à avoir une identité forte qui permet de faire entendre des voix et maintenant qu'on y est, c'est de la stigmatisation, les gens qui l'évoquent sectarisent ? J'avoue, je suis désorienté. Sauf si bien, sûr, vous vous désolidarisez de ces gens qui se servent des gays pour faire de la politique. Des gens qui, se sont servi justement de ce mot de communauté pour faire croire que tous les gays pensent pareil, et font passer des messages douteux comme l'hétérosexualité est dangereuse (en gros titre dans Mediapart) ou bien encore qui hurlaient les blancs derrière, les hommes derrière en pleine manifestation pour les fiertés. Ces gens là, en effet, n'ont rien compris et il serait honteux, scandaleux de les associer à un groupe d'individus, gays, lesbiens, trans, qui n'ont rien demandé d'autres que pouvoir vivre heureux, dans l'acceptation, avec les mêmes droits et tout ce qui s'en suit. Ou alors c'est que vous vous désolidarisez de ces gens, justement, et que vous êtes militant de tout autre chose. Que le sectarisme, c'est pas bien, mais pas autant qu'avoir des personnages auxquels on peut s'identifier parce que les autres modèles qu'on vous propose, ils ne sont tellement pas à votre goût qu'on les condamne. Donc là encore, merci de montrer qu'il y a une différence entre le militantisme et le vrai vivre ensemble. Votre message est précieux.
    • Max maaaa
      Ce n'est pas une communauté !
    • Max maaaa
      Bon déjà, on est pas une communauté... On est juste hors norme, mis à l 'écart, nous les LGBT... Donc arrete de nous sectariser.Ensuite bah ouais y'a des clichés... Et ? ça fait tellement plaisir de voir des personnages efféminés, sans filtre et sans hétéronormativité.Moi ça m'a fait plaisir de voir ce dessin animé car enfin étant que Gay, bah je peux m'identifier à un voire plusieurs personnages.
    • Mad Man In The Blue Box
      Série qui, lorsque le trailer fut dévoilé, avait crée un bad buzz de folie, liguant contre elle conservateurs, anti-woke ET la communauté LGBT qui se demandait comment on pouvait faire autant de clichés consternant sur eux. Et qui avaient même demandé des comptes aux auteurs il me semble, trouvant la série carrément homophobe (alors qu'à la base, c'est fait par des gens de la communauté LGBT pour être inclusif et nullement pour offenser, il n'y a rien d'autres à présumer de la part des concepteurs si ce n'est qu'ils se sont complétement plantés). Bref, c'était un fort belle exemple de cette énorme décalage qui se crée entre militantisme et réel ressenti, wokisme et progressisme, stigmatisation en mode bourrin et volonté des gens de simplement être eux même, sans qu'on vienne leur coller des étiquettes, tout le temps, même par ceux qui sont sensés les représenter et qui font pire que mieux. Après, la série est peut être sympa au second degré, mais je ne suis pas certain qu'elle va toucher la cible voulue. Comme si on avait voulu faire un produit gay-friendly et que c'était tellement mal fichu, tellement en décalage que ça en devenait une critique de la woke culture, alors que... non, ça n'a pas été pensé de la sorte.
    • Julien Montgomery
      Dès la 1ère phrase de ton commentaire on est dans la stigmatisation donc je lâche l'affaire.
    • Julien Montgomery
      C'est drôle je pensais justement la même chose de votre commentaire.
    • L'indien zarbi
      Tout a fait d'accord.C'est cette sincérité qui me faisait aimer série.
    • Madrox2000
      Heureusement que le moimoimoi n'existe pas en dehors des communautés...
    • Madrox2000
      D'où tenez-vous vos 5% ?Et qu'est-ce qui s'impose à vous exactement ? Vous êtes forcés de regarder les programmes où il y a des gays ? Forcés d'adopter leur mode de vie ou de coucher avec ?
    • L'indien zarbi
      Je t'ai répondu en te disant que je me rappelais de l'épisode.Mais on vient de l'effacer .
    • L'indien zarbi
      Je hais les conservateurs, mais putain je hais vraiment les libéraux! Le créateur de south Park..
    • L'indien zarbi
      Oui ça rends les discussions insuivables ^^.Non, un gars qui te traitais de raciste et d'homophobe complet.
    • PoD.
      c'est une référence à un célébre épisode de South Park ou les gens intolérant sont envoyé dans un camps ou des gens les obligent via la torture a être tolérant.
    • mollet83
      En même temps c’est une communauté donc déjà a la base très renfermé sur elLe même. Et elle suit le même mode opératoire que les autres en plus rapide moi moi moi moi…
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Ça y est, Netflix vient de toucher le fond. Aller financer une série dont la principale caractéristique des personnages est leur identité LGBTQ. C'est quoi la prochaine série de ce type ? Black Force ? Des agents noirs vont devoir prouver à leurs collègues que leurs capacités professionnelles ne dépendent pas de leur couleur de peau.Ça part sûrement d'une bonne intention mais en présentant les personnages LGBTQ comme une catégorie à part ça ne fait que les stigmatiser davantage comme différents du commun des mortels. Consternant...
    • L'indien zarbi
      Yep, mais j'ai répondu à une autre personne qui te critiquais sur un com différent. Il faut partager et discuter sainement. On ne doit pas être intolérant tant l'on a pas pris le temps de parler d'un sujet donné.
    Voir les commentaires
    Back to Top