Mon compte
    Parité : les faibles chiffres affichés par le cinéma français
    Brigitte Baronnet
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, elle est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    Seuls 25 % des films réalisés en 2020 en France l’ont été par des femmes, selon le CNC, qui publie ce 16 novembre son bilan des mesures instaurées pour plus d’égalité sur les plateaux de cinéma.

    Neue Visionen Filmverleih

    "Selon le bilan 2020 du CNC publié en juin, seuls 25 % des 190 films réalisés ou coréalisés en 2020, l’étaient par des femmes. En 2017, avant #MeToo, ce chiffre s’élevait à 23 %."

    Dans son numéro daté de ce jour, Le Monde dévoile quelques données récentes du Centre Nationale de la cinématographie (CNC) concernant la parité dans le cinéma. Si les chiffres sont en légère augmentation, les disparités sont encore grandes. Il en est de même pour la visibilité, même si un certain nombre de mesures ont été mises en place afin d'aller vers davantage de parité dans tous les secteurs du cinéma.

    "En sociologie, tout groupe en dessous des 30% est considéré comme invisibilisé", indique la productrice Sandrine Brauer dans les colonnes du journal.

    Comme le rappelle Le Monde, sous l’impulsion du Collectif 50/50, dont Sandrine Brauer est l'une des confondatrices, et du ministère de la culture, le CNC a instauré un bonus parité : pour mémoire, il s'agit d'un" supplément de 15 % du fonds de soutien pour les films qui respectent la parité parmi les chefs de poste lors des tournages". Le Monde indique que l’année de son lancement, 22 % des films d’initiative française y étaient éligibles. En 2021, selon le CNC, 32 % des films ont perçu l’aide, dont Titane de Julia Ducournau et L’Evénement d'Audrey Diwan.

    Le CNC a organisé ce jour une matinée consacrée à l'inclusion, inaugurée par la Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

    Pour donner quelques chiffres supplémentaires, notons qu'il y a 24 % de réalisatrices dans le domaine de la fiction, 30 % dans le documentaire et 28 % en animation. Près de 40 % des réalisateurs de courts-métrages sont des femmes. Enfin, selon le CNC, les réalisatrices disposent en moyenne d’un budget 41 % moins élevé que celui des hommes (2,23 millions d’euros, contre 3,81 millions), indique Le Monde.

    Mise à jour du 26 novembre 2021

    Le CNC a mis en ligne une étude plus complète le 25 novembre, à retrouver ici. Le CNC a en effet défini plusieurs objectifs de politique publique : "produire des données genrées pour disposer d’une connaissance fine du secteur et mieux comprendre les enjeux; promouvoir la place des femmes dans les domaines du cinéma, de l’audiovisuel et des jeux vidéo et favoriser l'emploi de femmes sur les postes clés de la production des films, tous genres confondus; lutter contre les violences sexistes et sexuelles".

    Parmi les nouveautés dévoilées dans ce bilan, on apprend qu'à compter du printemps 2022, 20 sessions de formation « Prévenir et agir contre les violences sexistes et sexuelles », animée par l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), à destination des exploitants seront organisées en lien avec la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) seront mises en places.

    Des travaux sont en cours pour proposer, dans chaque région, une sensibilisation en présentiel suivie d’un module d’e-learning, adaptée aux spécificités des métiers de l’exploitation. La conditionnalité des aides s’appliquera aux exploitants, à partir du 1er janvier 2023. L’objectif est de former 6000 professionnels au 31 décembre 2023, précise le CNC.

    Désormais, toutes les aides du CNC sont conditionnées au respect, par les entreprises qui les demandent, d’obligations précises en matière de prévention et de détection du

    harcèlement sexuel.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Assises sur la parité au cinéma : quelles mesures ont été prises ?
    • Parité à Hollywood : autant de femmes que d'hommes dans les blockbusters en 2019
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top