Mon compte
    Afghanistan : les femmes bannies des séries télévisées par les talibans
    26 nov. 2021 à 11:45
    Lucie Reeb
    Lucie Reeb
    -Journaliste séries
    Passionnée de séries depuis son plus jeune âge, elle regarde de tout, mais garde une place particulière dans son cœur pour les séries pour ados.

    Trois mois seulement après leur arrivée au pouvoir, les talibans imposent depuis dimanche de nouvelles règles aux télévisions afghanes afin d'éloigner peu à peu les femmes du petit écran.

    Imago / Panoramic / Bestimage

    Les talibans ont mis en place dimanche de nouvelles “directives religieuses” qui appellent les télévisions afghanes à ne plus diffuser sur leurs antennes des programmes "opposés aux valeurs islamiques et afghanes".

    "Les télévisions doivent éviter de montrer des feuilletons et séries à l'eau de rose dans lesquels des femmes ont joué", indique ainsi un document du ministère taliban de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice adressé aux médias, qui cible ici les programmes turcs, très populaires dans le pays.

    Ce même document demande également aux peu de femmes journalistes encore en poste de porter "le voile islamique" sans préciser s’il s’agit d’un simple foulard, qui est déjà habituellement porté à l’écran, ou d’un foulard beaucoup plus couvrant.

    Les télévisions afghanes sont aussi appelées à éviter les programmes qui insultent la religion ou "montrent le prophète et ses compagnons". Quant aux hommes, ils doivent être couverts de la poitrine jusqu’aux genoux. Le porte-parole du ministère, Hakif Mohajir, n’a pas manqué de préciser qu’il ne “s’agit pas de règles, mais de directives religieuses.”

    Ce n’est pas bien sûr par la première fois que ce ministère tente de réguler la télévision afghane. Lors de leur premier règne, de 1996 à 2001, les talibans avaient interdit la télévision, le cinéma et toutes les formes de divertissement jugées immorales. Ceux qui étaient surpris en train de regarder la télévision étaient punis, leur équipement était détruit et ceux en possession de magnétoscopes étaient passibles de flagellation publique.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top